La XS 650 tracker de chez Max Power

Une Yamaha XS 650 tracker, sortie de chez Max Power…

Le logo de Max Power.

Max Power, c’est un peu l’antithèse des concessions traditionnelles, pas le genre d’endroit où on commence par vous demander le numéro de série de votre machine, quand vous venez vous renseigner au sujet d’une pièce ou d’une autre.

Si c’est pas prévu pour coller d’origine, ils adaptent.

Et, si leur spécialité officielle reste le réglage au poil de l’admission, qu’il s’agisse d’une carburation ou d’une injection, c’est bien sûr les prépas « à la carte » qui constituent la vraie passion de Philippe, le patron, et de Vincent, le mécano.

Alors, quand un de leurs chalands débarque avec une envie de tracker dans la tête, il ne leur faut pas longtemps pour donner vie à ce genre de projet.

Et le résultat, eh bien, vous l’avez sous les yeux.

Vue du profil droit de cette XS 650 tracker sortie de chez Max Power.

Tout a commencé par l’acquisition d’une Yamaha XS 650 Special de 1980, chinée 900,00 EUR seulement sur le Coin-Coin, et ce alors qu’elle n’était ni en panne, ni accidentée.

Il faut bien dire que ce n’est pas forcément le modèle de XS le plus recherché, malgré la présence d’un disque à l’arrière, et surtout, qu’elle était globalement dans un état esthétique déplorable.

Coté mécanique, par contre, rien de particulier à signaler, si ce n’est une peinture du bloc réalisée de manière très « artisanale », et ayant déjà largement subi les outrages du temps, ce qui lui vaudra, d’ailleurs, de passer très vite par la case microbilleuse.

Vue de détail du moteur de cette XS microbillé par Max Power.

Une fois ouvert, les différents contrôles et réglages effectués n’ayant rien révélé d’anormal, le moteur sera simplement remonté, avec des joints et des fluides neufs bien sûr, avant de se voir greffer une admission et un échappement à la hauteur de l’ouvrage.

A l’entrée, les deux carburateurs et la boîte à air d’origine ont donc cédé leur place, et c’est dorénavant une paire de Mikuni de 36 mm de diamètre, alimentés en air par d’énormes filtres K&N, qui l’occupe.

Tandis qu’à la sortie, l’évacuation des gaz se fait désormais par le biais d’un 2-en-2 de chez Omar’s Dirt Track Racing, celui-ci, avec sa robe noire mate et ses deux sorties du même coté, offrant un look parfaitement adapté à ce type de machine.

Quand au son, je vous laisse imaginer…

Vue de détail des filtres et de l'échappement de ce tracker conçu par Max Power.

Une fois la question du propulseur réglée, et puisqu’il avait bénéficié d’une salutaire libération, il convenait alors d’amener la partie cycle au même niveau.

Là, Philippe a su tirer profit de son stock de pièces constitué au fil des préparations, qui se suivent, mais ne se ressemblent pas dans son atelier, et, ramassant une pièce par-ci, dénichant une pièce par-là, il a ainsi pu radicalement modifier l’aspect et le comportement de ce qui, à la base, n’était qu’un custom vieux de 30 ans.

C’est donc un « upgrade » généralisé qui a été entrepris, avec, pour commencer, une paire d’amortisseurs Ölhins, et une fourche inversée de Yamaha WR 200 aux réglages modifiés.

Vue de détail de la roue arrière de cette XS 650 tracker sortie de chez Max Power.

Coté freinage, c’est l’option durites aviation et disques « pétales » qui a été retenue, ceux-ci bénéficiant d’un meilleur refroidissement, et, là encore, différents équipementiers ont été mis à contribution : à l’avant, Braking pour l’étrier et le disque de 320 mm, à l’arrière, Brembo pour l’étrier, et Works Racing Parts pour le disque.

Et, si la poupe conserve la pédale et le maître cylindre d’origine, la proue, elle, profite par contre d’un levier radial de chez Brembo.

Les jantes à bâtons d’origine, de tailles dépareillées, ont alors à leur tour été avantageusement remplacées, par des roues à rayons de 18 pouces en l’occurrence, les moyeux provenants d’une KTM 450 EXT, et les jantes de chez Akront, leur taille ayant permis d’opter pour des Pirelli Scorpion, en 110/80 à l’avant, et 140/80 à l’arrière.

Vue de détail de la roue avant de cette XS 650 tracker sortie de chez Max Power.

Finalement, un guidon de chez Afam, à la forme bien spécifique, a également été installé, avant de recevoir un accélérateur à tirage rapide et un levier d’embrayage de chez Domino, et une paire de poignées de chez Tomaselli.

La moitié des éléments constituant ce train roulant ont alors été rapidement recouverts, par l’intermédiaire d’une peinture époxy, d’une classique mais indémodable teinte noire.

Aussi, à partir de là, il était temps d’habiller la bête.

Vue du profil gauche de cette XS 650 tracker sortie de chez Max Power..

Issus de la même commande chez Omar’s Dirt Track Racing que l’échappement, la selle, le réservoir et la plaque numéro, sont alors venus se substituer à des éléments d’origine tellement abîmés, que ceux-ci ont immédiatement rejoint leur destination finale : la casse.

Et, si la nouvelle selle intégrait initialement, elle aussi, des plaques numéros, étant donné le volume des filtres K&N, leur découpe était inévitable.

D’abord chantournées pour ne laisser dépasser que ces deux poumons, elles ont finalement été complètement rasées, ceci afin d’alléger, visuellement, une partie du châssis déjà débarrassée de nombreux éléments ayant trouvé refuge sous la selle, à savoir : la batterie, le régulateur, et les fusibles principalement.

Vue de détail des composants électriques et électroniques relocalisés sous la selle de cette XS 650.

Dans le même ordre d’idées, le contacteur à clé et la commande du démarreur (car oui, le démarreur a bien été conservé), ont eux pris position sous la colonne de direction, fixés au cadre par l’intermédiaire d’une des nombreuses pattes « maison » que ce projet a nécessitées.

Les autres commodos ont quant à eux tous disparus, et d’ailleurs, les plus observateurs d’entre vous ne seront sans doute pas passés à coté de la nudité du guidon sans la remarquer, celle qui, avec l’absence de compteurs, de rétroviseurs, de clignotants, ou encore de garde-boue, confère à cette machine son look de véritable échappée des circuits ovales de terre battue.

Vue de détail du guidon épuré de ce tracker radical made in Max Power.

Finalement, une fois adaptées, restait encore à peindre toutes ces pièces de carrosserie.

L’application d’un bleu layette verni, peu commun, offrant un somptueux contraste vis-à-vis de la sombre partie cycle, et de superbes reflets ivoires assortis aux chiffres et aux trois diapasons des stickers personnalisés, a alors été confiée à Radical Tuning à Lille, une enseigne ayant malheureusement depuis disparu.

Vue d'ensemble de cette Yamaha XS 650 et de sa superbe peinture.

En définitive, beaucoup de temps, et donc d’argent, auront été investis dans cette bécane, mais c’est évidemment le prix à payer quand on veut obtenir, de la part d’un bouclard digne de ce nom, une machine unique et de qualité.

Et, si le contrat exigeait un moteur de caractère, une partie cycle efficace, et un look ravageur, alors il me semble que Max Power l’a bien rempli.

En ce qui vous concerne, à défaut de pouvoir évaluer ses qualités dynamiques, vous pouvez toujours juger au mieux de son aspect esthétique, et réfléchir à la question de commander un jour une nouvelle moto à Philippe, en jetant un œil à l’intégralité des photos que j’ai pu récolter la concernant, et avant peut-être de me dire ce que vous en pensez personnellement.

Enjoy!

[gigya src="http://www.flickr.com/apps/slideshow/show.swf?v=71649" width="640" flashvars="offsite=true〈=fr-fr&page_show_url=/photos/unpneudanslatombe/sets/72157627574134404/show/&page_show_back_url=/photos/unpneudanslatombe/sets/72157627574134404/&set_id= 72157627574134404&jump_to=" allowFullScreen="true"]

Cliquez ici si vous ne voyez pas apparaître le diaporama intégré.

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et roulant en Kawasaki W650, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", apporte sa modeste pierre à l'édifice de "All you need is ride", Comete Motocycles, Legend Motors et RAD Motorcycles Magazine, entre autres...

408 articles publiés par cet auteur

12 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. Ah ouais, quand même, y a du taf !
    Mais elle aurait sûrement pas la même gueule avec tous les accessoires obligatoires : clignos, rétros, etc…
    Beau reportage en tout cas !

  2. A vrai dire, je n’en sais rien Bruno.
    Philippe, le patron de Max Power, n’étant pas du genre bavard, il est parfois difficile d’obtenir ce genre de détails au sujet de ses machines.
    Mais tu peux toujours tenter ta chance en le contactant via son site Internet : http://www.maxpower.fr/
    Cela étant, s’il s’agit de ton premier projet, peut-être ne faudrait-il pas mettre la barre trop haut.
    ;)

  3. Bonjour,
    Et félicitation pour cette merveille !
    J’en suis fou, c’est la 2ème de chez Max Power que je vois, et le travail est très bien fait.
    Je vais essayer de me faire la même, avec une autre couleur bien sûr.
    Je n’ai jamais réalisé de projet comme celui-ci, et j’aurais aimé savoir, si c’est possible, certaines choses :
    Les axes de roues sont de KTM, d’origine, ou autres ?
    Pour adapter cette fourche de Yamaha, est-ce que les roulements, et autres accastillages, sont ceux de la WR, ou autres ?
    Merci d’avance pour votre réponse qui me sera très utile pour ce futur projet !

  4. Je ne vois pas pourquoi.
    A part quelques détails bien particuliers, qui peuvent être résolus en demandant à des pros, le reste, c’est juste de l’assemblage.
    Grâce aux nombreux sites existants, on trouve tout si on s’en donne la peine !
    Les pattes en alu, ça reste à voir.
    L’électricité, faut suivre le schéma original.
    Tout le reste, tu le trouves sur Le Bon Coin en occas’.
    Je pense que mes connaissances de base en mécanique suffiront, et les outils doivent être de bonne qualité.
    Le plus dur, c’est de trouver la machine, car les XS en état de marche, et pas trop chères, ne courent pas les rues, et partent en général dans la journée !
    Reste les XS 400 et 500, mais elles sont moins puissantes.
    Dès que j’ai la monnaie, je me lance, et je vous tiendrais au courant !

  5. Salut Susokary,
    Ta XS 650 est une vraie merveille.
    Je me construis moi-même un flat-track sur une base de XR 500, et je suis très intéressé par les Pirelli montés sur ta moto.
    Connais-tu la largeur de tes jantes en pouces ?
    Merci !
    Jean-Luc

  6. Aucune idée Jean-Luc.
    Relis bien l’article, cette moto ne m’appartient pas.
    Et, depuis le temps qu’il a travaillé dessus, je ne suis pas sûr que Philippe se souvienne lui-même de ce détail.
    Quoi qu’il en soit, n’hésite pas à nous envoyer des photos de ton projet à l’occasion !
    ;)

  7. Bjr,
    Peux-tu me dire quel modèle de réservoir de chez Omar tu as utilisé ?
    Je recherche un modèle équivalent à celui de Mule et ça y ressemble.
    Merci !
    Cordialement,
    Lucien

Un avis, une question, une réaction ?