Une Honda CX 500 street-tracker, sortie de chez Rive Gauche Kustoms...

Une Honda CX 500 street-tracker, sortie de chez Rive Gauche Kustoms…

Le logo de Rive Gauche Kustoms.

Rive Gauche Kustoms, vous connaissez ?

Aujourd’hui, les photos de leur première prépa ayant déjà fait le tour du web, c’est possible, mais, si je vous avais posé cette même question il y a une dizaine de jours, à moins que vous ne soyez proches de Julien et Vincent, les fondateurs, pas sûr que vous auriez pu me répondre par l’affirmative.

En effet, c’est bien à la naissance d’une toute nouvelle enseigne que nous sommes en train d’assister, et, à en juger par la qualité et l’originalité de ce street-tracker qu’ils viennent de nous révéler, j’ai l’impression que nous avons affaire à un nourrisson plein de promesses.

S’ils envisagent bien de réaliser ce genre de transformation pour des clients dans le futur, nos deux acolytes se concentrent pour le moment sur leurs propres machines, deux Honda CX 500 Custom en l’occurrence, qui leur servent donc, à la fois, de laboratoires et de vitrines.

Rassurez-vous, Vincent étant plutôt branché bobber à priori, bien que partant de la même base, leur prochaine réalisation ne devrait pas sentir le réchauffé, et, si vous voulez être sûrs de ne pas la louper, je ne saurais trop vous recommander de les rejoindre sur Facebook.

Mais, plutôt que de spéculer plus longtemps sur l’avenir, je vous propose de découvrir maintenant et plus en détail la machine de Julien, qu’il vient lui-même d’immortaliser, avec un talent certain vous en conviendrez.

Une Honda CX 500 street-tracker, sortie de chez Rive Gauche Kustoms, vue de 3/4 arrière-droit.

Commençons par le cœur, pour signaler que ce moteur a été entièrement révisé, avant de se voir greffer, en lieu et place de la boîte à air et des silencieux d’origine, d’indémodables filtres « camembert » et échappements « contre-cône », et qu’un vase d’expansion « maison », relié par l’intermédiaire de durites « aviation », a également été installé, sur le coté du radiateur.

Evidemment, il ne vous aura pas échappé que ce bloc a été entièrement repeint, jusqu’au carter de transmission, dans une teinte crème des plus inhabituelles, intitulée « Old English White ».

Personnellement, j’aime beaucoup, et j’estime bien sûr que cela participe énormément à la personnalité de cette machine, mais tout en me doutant dans le même temps que cela ne fera pas forcément l’unanimité ; alors que, par ailleurs, la peinture noire mate, « haute température » elle aussi, qui a servi à recouvrir les échappements, devrait mettre tout le monde d’accord j’imagine…

Une Honda CX 500 street-tracker, sortie de chez Rive Gauche Kustoms, vue de profil droit.

Du coté de la partie cycle ensuite, ce qui pouvait l’être a été reconditionné, la fourche raffermie au passage, par le biais d’un jeu de cales et d’une huile plus épaisse, et les freins reliés à un nouveau maître-cylindre plus puissant à l’avant, celui-ci ayant été prélevé sur une Honda CBR, tandis que les amortisseurs ont été remplacés par une paire de Koni.

Guidon de Yamaha XT, cale-pieds de Suzuki DRZ, soufflets de fourche de MZ, ou encore poignées de motocross, la liste des pièces installées sur cette bécane alors qu’elles n’avaient pas initialement été conçues pour est assez longue.

Du coté des pneumatiques, on retrouve une paire de Continental TKC 80 Twinduro, en 140/80-18 à l’arrière, et 110/80-19 à l’avant, ce montage ayant été rendu possible par le remplacement de la jante arrière, de 16 pouces à l’origine, par la roue d’une CX Classic.

Si le réservoir est resté stock, les garde-boue en revanche ont été sévèrement raccourcis, dans un mouvement de disqueuse qui aura aussi eu raison de la boucle arrière du châssis, et ce avant que tous ces éléments n’aient été décapés et repeints dans les règles de l’art, c’est à dire sablés et recouverts d’une peinture époxy.

Puis, étant donnée cette croupe complètement redessinée, la fabrication d’une selle sur-mesure s’est évidemment imposée, et, dans ce domaine également, il semblerait que Rive Gauche Kustoms maîtrise son sujet.

Une Honda CX 500 street-tracker, sortie de chez Rive Gauche Kustoms, vue de 3/4 avant-gauche.

Bien d’autres pièces « maison » ont d’ailleurs été élaborées dans le cadre de ce projet, que ce soit pour fixer et grillager le feu et le phare Bates, monter les petits clignotants, réduire le tableau de bord à un mini-compteur et une rampe de voyants, etc… Même la plaque numéro à l’avant est de fabrication artisanale, toute en alu bordé !

Non, le chantier de cette bécane n’aura décidément pas été qu’un simple assemblage de pièces, et l’album consacré sur leur page Facebook est là pour nous le prouver.

Finalement, afin de parfaire la finition de cette machine, et lui donner ce look léger et dépouillé qui plaît tant actuellement, le faisceau électrique a été largement modifié, permettant au contacteur de frein, au régulateur, au CDI et à la batterie, de disparaitre, cette dernière ayant même trouvé refuge sous le moteur, dans une boite en inox rivetée, conçue spécifiquement à cette occasion.

Allez, trêve de blabla, à quoi bon continuer à vous détailler ainsi toutes les opérations réalisées par Julien et Vincent, après tout, ce sont surtout les images qui intéressent la plupart d’entre vous, et, celles du jour étant justement d’une qualité exceptionnelle, il est peut-être temps de vous laisser vous ruer sur le diaporama…

Mais, attention, faîtes-moi plaisir : pensez bien à le mater en mode plein écran !

[gigya src="http://www.flickr.com/apps/slideshow/show.swf?v=71649" width="640" flashvars="offsite=true&lang=fr-fr&page_show_url=/photos/unpneudanslatombe/sets/72157629085448636/show/&page_show_back_url=/photos/unpneudanslatombe/sets/72157629085448636/&set_id=72157629085448636&jump_to=" allowFullScreen="true"]

Cliquez ici si vous ne voyez pas apparaître le diaporama intégré.

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et roulant en Kawasaki W650, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", web monkey de métier, apporte sa modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocyclique.

433 articles publiés par cet auteur

15 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. Du bon boulot, et un bouclard prometteur.
    C’est rare les trackers sur base de CX, et tant mieux, celle-ci n’en est que plus intéressante !
    La côte des CX, pourtant très basse d’ordinaire, risque quand même d’exploser si tous les garages nous sortent des prépas aussi réussies que celle-ci, ou encore celle des Wrenchmonkees (même si toutes les deux sont de styles bien différents).
    Quoi qu’il en soit, félicitations, et bon vent à Rive Gauche Kustom !
    Et viva « Un pneu dans la tombe », comme d’habitude…
    :)

  2. C’est clair que les CX semblent à la mode.
    J’en ai justement une autre sous le coude, que j’espère pouvoir publier assez vite.
    Celle-ci aussi sera d’ailleurs d’un style bien différent…
    A suivre donc.
    ;)

  3. La minute nécessaire de M. Cyclopède :
    La roue arrière provient d’une CX Classic d’avant 81, comme la roue avant d’ailleurs.
    Les modèles Eurosport disposaient de Comstar à 3 branches, et les Custom, outre la jante arrière de 16 pouces, avaient les bâtons retournés, la partie creuse vers l’extérieur.

    Pour le reste, je ne suis pas fan du design, mais le travail a l’air d’avoir été fait plus que proprement, et j’imagine que le résultat comble son propriétaire.
    Je suis impatient de voir la suivante, la CX est une source de bonheur intarissable, c’est une meule qui devrait être remboursée par la sécu.
    ;)

  4. Remboursée par la sécu, rien que ça !?
    :D

    En attendant une éventuelle réforme, je note ta remarque concernant l’origine de la jante.
    Son proprio m’avait en fait parlé d’une CX E, et une recherche sur Google m’a mené au modèle Eurosport.
    Apparemment, je suis dans l’erreur.
    Tu vois d’autres modèles qui pourraient avoir la lettre E comme diminutif ?

  5. Bon, après un nouvel échange avec nos deux compères, ils me confirment qu’il s’agit effectivement d’une erreur, et que cette jante arrière a bien été prélevée sur une CX Classic, comme tu le supposais justement Ph70s.

    Merci encore pour l’info, j’ai mis à jour cet article en conséquence.
    ;)

  6. Superbe moto !
    La CX est une base très commune en cafe-racer, mais beaucoup moins en street-tracker, ce qui fait toute l’originalité de cette démarche.
    Surtout quand on voit la qualité de finition de la brèle !
    C’est au point que cette meule remet finalement en question mon propre projet sur cette même base…

    Sinon, pour avoir des jantes vraiment ressemblantes dans le garage, je pense qu’il s’agit, pour l’arrière, d’une roue de CX classic, et, pour l’avant, d’une jante de Custom, ses branches n’étant pas retournées, et les rainures entre elles assez étroites.

  7. C’est clair que c’est du super boulot.
    ;)

    Je suis moi-même actuellement en train de transformer une 500 CX, et l’histoire de la batterie sous le moteur m’intéresse particulièrement !
    Si c’est possible d’avoir des infos là-dessus…
    :)

  8. Super boulot !
    Pour ma part, c’est la modif du vase d’expansion qui m’intéresse.
    Des infos seraient les bienvenues…

Un avis, une question, une réaction ?