Votre serviteur, au guidon d'une Harley-Davidson V-Rod Muscle.

Harley-Davidson V-Rod Muscle : la très bonne surprise de ce week-end !

Je vous l’avais annoncé dimanche, une petite balade en famille était programmée l’après-midi pour nous permettre, à moi, mon vieux et l’un de mes frangins, de tester quelques modèles de la gamme Harley. De mon coté, et je dois le dire un peu à contre-cœur sur le coup, j’avais alors hérité du V-Rod Muscle. Finalement, et a fortiori du fait de mon a priori sans doute, ce fut une excellente surprise ! Ok, le look et l’ergonomie ne sont pas devenus du jour au lendemain ma tasse de thé, mais pour le reste, j’avoue avoir passé un très très bon moment. Explications…

Coté moteur, il y a de quoi être déstabilisé quand on est habitué aux HD “classiques”. En bas, le silence règne et les vibrations sont totalement absentes, pour parler franc on se fait un peu chier. Par contre, dès qu’on essore bien la poignée, jusqu’à 7000 tr/min et au delà… Ben on sent bien que les watts sont là ! J’ai eu la chance de me trouver dans le convoi entre 2 poireaux qui laissaient quelques centaines de mètres d’espace entre eux, juste “l’aire de jeu” dont j’avais besoin pour tirer un peu dessus et voir ce que cet engin avait dans le ventre… Ben je peux vous dire que je me suis régalé ! Et sentir le petit dossier du siège venir vous percuter “violemment” les lombaires est un plaisir dont j’ai un peu du mal à me lasser.

Jusque-là, vous me direz peut-être que c’est conforme à ce que vous imaginiez avec cette bécane, mais la vraie bonne surprise se situe en fait plutôt du coté de la partie cycle et de la maniabilité. Avec cet angle de chasse et ce pneu arrière sur-dimensionnés, je m’attendais à un truc super difficile à emmener. Et ben pas du tout ! C’est beaucoup plus simple et agréable que je ne l’avais supposé, et même les petits ronds-points dans les villages alentours se négociaient les doigts dans le nez. Evidemment, ça n’était quand même pas aussi maniable que ma W, mais bien plus qu’une Dyna Fat Bob ou qu’une Softail Breakout par exemple. Et niveau suspension et freinage, rien à dire, c’était même bien mieux que sur ma propre pétoire, ferme sans être inconfortable, mordant sans être piégeux, bref parfait.

Reste donc l’esthétique, qui ne saurait être discutée sans sombrer forcément dans la subjectivité (les goûts et les couleurs…), et la position, qui là par contre peut à mon avis être remise en question tout en restant de bonne foi. Non pas que je l’ai trouvée inconfortable au bout de seulement 1/2 heure, mais plutôt qu’elle me semble parfaitement absurde ! Un bon point tout de même par rapport à certains autres modèles de la gamme équipés eux aussi de commandes avancées, ici elles sont suffisamment proches pour permettre à des nains comme moi (+/- 1,70 m) de les manipuler sans se contorsionner. Mais quelle idée par contre d’avoir placé les cale-pieds aussi hauts !? Plusieurs fois j’ai cherché après au moment de démarrer, et j’ai même été forcé de m’y reprendre à 2 fois pour pouvoir m’y hisser quelque fois. Et je ne parle même pas de la béquille qui une fois repliée se retrouve carrément cachée sous l’échappement, presque inaccessible…

Enfin, si ces petits détails pratiques ne sont pas du genre à vous faire renoncer à une machine, et si vous êtes déjà fans du look de ce Muscle, je vous déconseille vivement d’aller l’essayer sans avoir les moyens de vous l’offrir… Parce que c’est vraiment un coup à finir frustrés !

P.S.: Désolé pour la qualité de la seule image illustrant cet article, une photo prise à l’arrache à l’intérieur avec un smartphone, alors que je tentais de me rassurer avant le départ au sujet du volume et de l’ergonomie de la “bête”… Et merci à Harley-Davidson Lille-Europe pour cette sympathique petite virée !

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et ayant depuis peu un pied en Belgique, chevauchant une FZ 750 stock depuis qu'il a été contraint de se séparer de sa W650 custom, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", web monkey de métier, apporte sa modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

591 articles publiés par cet auteur

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Un avis, une question, une réaction ?