Chabott Engineering, ou l'antre du sorcier Shinya Kimura...

Chabott Engineering, ou l’antre du sorcier Shinya Kimura…

Shinya Kimura, l’homme qui en partant d’une feuille d’alu t’improvise un carénage complètement torturé, un réservoir original et carrément steampunk, ou un cul de selle que Jules Verne aurait sûrement adoré. Sans plans ni machines ? Presque, ça se passe comme ça chez Chabott Engineering, au feeling, c’est pas de la magie mais ça y ressemble, et forcément on est quelques-uns à se dire que le repaire de l’artiste doit valoir le détour, que des œuvres pareilles ne peuvent sortir que d’un atelier hors du commun.

C’était aussi la réflexion de Florent (dont on vous a déjà présenté la machine, et relaté la récente participation au Dirt Quake…), qui a eu la chance de pouvoir y faire un saut. Mais au fait, comment ça s’est passé ?

“On sillonnait les terrains de cross du coté de Riverside, en Californie, et dans le même temps je me suis aperçu (via Instagram) que l’atelier de Shinya était situé à Azusa (à 40 bornes de L.A.). Du coup, le dernier jour de notre trip j’ai proposé à mes potes de faire un crochet.”

Une bonne idée ! D’autant plus que notre camarade est franchement doué avec un appareil photo (y a qu’à voir son site…), et qu’on est pas nombreux à pouvoir faire le déplacement, à pouvoir se présenter sur place pour percer le mystère de cette alchimie mécanique unique… Je ne sais pas si l’homme t’as livré une partie de ses secrets, Florent, mais merci en tout cas pour ces superbes clichés.

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et ayant depuis peu un pied en Belgique, chevauchant une FZ 750 stock depuis qu'il a été contraint de se séparer de sa W650 custom, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", web monkey de métier, apporte sa modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

594 articles publiés par cet auteur

2 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Kulture Moto...

    Rencontrer “le Maître” !
    Un privilège que peu d’entre nous auront l’occasion de vivre, alors merci pour ces sublimes clichés qui sentent le métal et l’huile…

Un avis, une question, une réaction ?