La Cloute, le Saint Graal des relais motards ?

La Cloute, le Saint Graal des relais motards ?

La Cloute. Je me demande combien de motards dans le Nord (et la proche Belgique) n’ont encore jamais entendu parler de cet établissement, que dis-je, de cette incontournable institution. Sûrement pas beaucoup ! Ouvert en 69 (voir historique), ce relais motard est un peu le Ace Cafe des Ch’tis, certes, avec un brin de notoriété et de prestige en moins, mais avec une carte des bières (entre autres trappistes bien sûr) à faire pâlir la plupart des pourvoyeurs de stout du Royaume-Uni !

Et coté historique, il suffit de tendre l’oreille pour écouter les vieux les habitués, et comprendre qu’un nombre incalculable de légendes d’anecdotes est attaché au lieu. Et que la ligne droite qui permet d’y accéder a plus que souvent été le théâtre de runs aussi sauvages que mémorables !

Si l’endroit n’a pas vu naître le phénomène cafe-racer, il en voit tout de même passer tous les week-ends depuis près de 50 ans, et pas seulement : customs, choppers, motos classiques, sportives oldies, side-cars vintage ou vieilles mobs… C’est le rencard des mordus de “la bécane à l’ancienne, piégeuse, bruyante et caractérielle”. Une passion qui touche maintenant la 3ème génération, les descendants du grand-père fondateur qui ont du entreprendre quelques travaux (et du coup se résoudre provisoirement à éteindre l’enseigne en 2012), pour faire face à des normes de plus en plus contraignantes et coûteuses pour ce genre de petit troquet de campagne.

Fort heureusement, tel un célèbre village gaulois résistant encore et toujours à l’envahisseur, le bar est de nouveau ouvert chaque fin de semaine pour le plus grand bonheur des motards du cru, ou d’ailleurs. Il n’est pas rare en effet de voir débarquer, le dimanche soir, des machines (parfois d’avant-guerre) chargées et des équipages (parfois d’avant-guerre aussi) fatigués, par les kilomètres et les nuits de camping improvisé au bord de la route !

Bref, La Cloute c’est un vrai pan de la culture motocycliste locale, et même du patrimoine motocycliste tout court.

Aussi, après des années de ouï-dire, imaginez notre enthousiasme quand (enfin) nous nous sommes décidés à y faire un saut en juin dernier, avec 5-6 copains. Une virée aux allures de pèlerinage en somme, avec Seb Cycles comme guide spirituel, pour conduire notre troupeau de brebis égarées à travers les derniers virolos menant à ce lieu saint, où sont exposées tant de reliques : jante froissée contre un arbre voisin, coupes remportées dans des compètes du coin, images d’archives piquées aux potes et aux frangins…

Inutile de vous dire que l’on a pas eu le temps de tout détailler ce jour-là, et que l’on prévoit donc d’y remettre les pieds les roues dès que l’occasion se présentera. Reste plus qu’à se trouver un autre dimanche jour du seigneur de libre en commun, et à croiser les doigts prier pour avoir une météo aussi agréable divine que cette fameuse après-midi de juin… J’ai foi !

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et ayant depuis peu un pied en Belgique, chevauchant une FZ 750 stock depuis qu'il a été contraint de se séparer de sa W650 custom, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", web monkey de métier, apporte sa modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

594 articles publiés par cet auteur

2 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Marco Del...

    Merci pour votre article !

    La Cloute sera fermée ce week-end car nous roulons sur le circuit routier de Gedinne, pour défendre notre titre au guidon de nos BSA : Max en 350cc, et moi en 500cc Gold Star de 1939.
    Au plaisir de vous offrir une bonne bière là bas !
    Nous serons installés derrière le chapiteau, dans la partie organisation.
    Vieilles meules, bonne zik, bière belge… Le Classic TT est un évènement à ne pas manquer !

    Marco, le boss de La Cloute.

  2. A propos de Susokary...

    Et pourtant, comme je l’expliquais à Max, je vais bien le manquer cette année, Marco.
    Je le regrette, mais j’espère bien en revanche être des vôtres l’an prochain.
    En attendant, on vous envoie quand même un reporter ce week-end, l’évènement devrait donc être relayé ici malgré mon absence.
    Bonne chance pour votre titre !
    Et au plaisir de se croiser chez vous la prochaine fois…
    ;)

Un avis, une question, une réaction ?