Notre 27ème RDV, à travers l'objectif de David Coppieters...

Notre 27ème RDV, à travers l’objectif de David Coppieters…

Notre 27ème rassemblement motard à Lille, et dédié à « la bécane à l’ancienne, piégeuse, bruyante et caractérielle », immortalisé par David Coppieters.

Notre 27ème RDV, déjà, et un rassemblement dont on se souviendra. A plus d’un titre. Notamment parce qu’il a rencontré un certain succès pour un mois de mars, avec je pense pas moins de 80 participants (j’avoue, il y a un moment que j’ai arrêté de compter vraiment…) dont certains n’habitent pourtant pas la porte à coté. Outre ceux qui n’hésitent plus à faire une heure de route pour venir nous rencontrer et passer une bonne soirée, on a reçu ce mois-ci Olivier, alias Motorcycle Boy, Londonien d’adoption qui a donc du traverser la Manche pour pouvoir se joindre à nous. Si vous aimez non seulement la moto mais aussi la culture, la musique et le cinéma, les trouvailles improbables et les histoires bien racontées, alors je vous recommande vivement la lecture de son blog.

Ce qui explique entre autres l’affluence de cette édition, malgré une météo pas garantie en fin de soirée, c’est que l’on fêtait cette fois-ci l’anniversaire de Christophe, le boss de Legend Motors Lille qu’on ne présente plus, et qui nous accueille chaque mois quasiment depuis le début. Changement d’âge oblige notre camarade payait même un coup, un cocktail de fruits (et de rhum, bien sûr, on est pas des bêtes !) servi à discrétion aux motard qui avaient fait le déplacement. Une charmante attention dont je n’ai profité que très raisonnablement personnellement. Il faut dire que ce genre de breuvage, bien que délicieux, peut être traître, sournois, et que de la route nous attendait derrière ! Un verre, ça va, deux verres, non merci la fiesta ne fait que commencer, et au cas où t’aurais pas remarqué je me trimballe en bécane. Mollo ! Mollo ! Vous allez comprendre le pourquoi de cette allusion…

De la route nous attendait derrière parce qu’on était résolus à rallier le fameux relais de La Cloute pour poursuivre les festivités, une petite virée d’une heure à travers la campagne au sud de la Métropole, direction Tournai, qui a motivé quelques dizaines de participants. Ambiance motard et authentique assurée à l’arrivée ! L’endroit tient autant du bar que du musée, avec ses murs tapissés de souvenirs pas usurpés et ses machines de collection exposées aux 4 coins, et les tauliers envoient toujours du gros gaz aux guidons de leurs motos de course anciennes, sur les circuits de Gedinne ou Chimay notamment. La bonne bière belge y est donc souvent servie avec une anecdote croustillante, et toujours la pointe d’accent de rigueur.

Mais ce qui sans doute contribuera aussi à marquer longtemps dans nos esprits le 27ème de nos RDV mensuels est un incident plus malheureux. En quittant notre point de chute on a eu la désagréable surprise de tomber nez à nez avec la police au 1er carrefour. Mais ils n’étaient pas là pour nous chercher des poux dans la tête, non, au contraire, ils ont même été carrément prévenants.

La vérité c’est qu’ils venaient de ramasser un de nos camarades dans le fossé, après que celui-ci ait tapé un tout droit à travers un terre-plein encombré. Parti seul et assez subitement « Flam » ne s’est pas suffisamment méfié de cette route rurale peu voir pas éclairée, et peut-être avait-il un petit coup dans le cornet. Toujours est-il que le pauvre a du être emmené à l’hôpital pour y soigner quelques balafres sur le visage et une pommette fracturée. Il était conscient après son accident, et fort heureusement ni le cerveau ni les organes vitaux n’ont été touchés. Reste que son jet low cost et ses lunettes importées de Chine ne l’ont pas complètement protégé, dans ces circonstances, et qu’il a quand même bien morflé !

Nous avons pu lui rendre visite hier à l’hosto, il semble qu’il garde le sourire et prend les choses avec philosophie, même s’il lui tarde de sortir et de pouvoir remettre sa bécane sur ses roues (comme je le comprends !). En attendant nous lui avons apporté un exemplaire de « All you need is ride » pour l’aider à passer le temps, sachant qu’il doit repasser mardi sur le billard et donc probablement encore endurer une semaine d’enfermement…

Bref, tout ça pour dire : faisez gaffe ! « Un pneu dans la tombe » ça nous fait sourire, mais au delà c’est plus drôle du tout. On ne va évidemment pas vous demander de rouler à 30 à l’heure et de ne commander que des panachés, mais en revanche on tient à ce que vous preniez soin de vous. Ne partez pas seul, soyez raisonnables avec la bibine, et méfiez-vous de la route. En deux mots : ride safe !

Histoire de revenir à un sujet plus léger, et parce qu’à la base il était surtout question de vous faire profiter de ses clichés, voici une sélection des plus belles photos prises par David Coppieters lors de notre before chez Legend. Vous noterez la présence dans le lot de l’image de cette jeune fille en jupe, qui a pris toute la soirée un malin plaisir à tourner sur elle-même pour nous faire nous demander si elle portait une culotte… La réponse a bien fini par venir, et en a sûrement déçu plus d’un. En revanche, pour ce qui est de Christophe et son kilt le mystère perdure, mais très franchement perso je préfère qu’il en soit ainsi. Il y a des choses dans la vie dont on ne souhaite en aucun cas être témoin ! Curieux de savoir quand même ? Venez lui poser la question le mois prochain…

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et ayant depuis peu un pied en Belgique, chevauchant une FZ 750 stock depuis qu'il a été contraint de se séparer de sa W650 custom, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", web monkey de métier, apporte sa modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

588 articles publiés par cet auteur

2 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Chevalier Noir...

    Bonjour,
    A quoi correspondent les deux leviers de la poignée gauche de la Vincent ?
    L’embrayage et le frein arrière ?

  2. A propos de Susokary...

    Je t’avoue, j’en sais rien…
    C’est pas une histoire de pré-levée de soupapes plutôt, ou un truc dans le genre ?
    Rien à voir avec le frein en tout cas je pense, mais le gars de Legend pourrait te confirmer que c’est bien mécanique si je me trompe pas.
    ;)

Ajouter un commentaire