David a une belle Yamaha SR 500 custom... Et de l'humour à revendre.

David a une belle Yamaha SR 500 custom… Et de l’humour à revendre.

David est jeune, mais il a démonté sa brêle tout seul comme un « grand » ! Et il nous a raconté, non sans humour, l’histoire drôle de sa Yamaha SR 500 custom.

Sachant sans doute qu’on est jamais mieux servi que par soi-même, David pour son 20ème anniversaire s’est offert sa 1ère bécane « à l’ancienne, piégeuse, bruyante et caractérielle », une Yamaha SR 500 custom qu’il a retapée tout seul avec ses petites mains.

« Quand j’ai acheté cette brêle, je n’avais même pas encore le permis ! En fait, je ne sais même plus si j’avais déjà des poils… »

6 mois qu’il cherchait une base à remettre sur la route, et il a fini par trouver une 2J4 de 1978, une des 1ères importées donc, à 10 bornes de chez lui, et pour pas cher en plus.

« Elle avait l’air d’avoir fait le Vietnam ! Les garde-boue étaient amputés, le réservoir tout cabossé, la soupape d’échappement grillée, le pignon de 3ème cassé… Et plutôt que d’alimenter les feux, le faisceau électrique menaçait de foutre le feu ! »

Démontage en règle et beaucoup de boulot en perspective donc, avant de pouvoir ré-assembler cette machine autour d’un cadre raccourci et épuré au passage, jusqu’aux cale-pieds passager supprimés, entre autres supports superflus éliminés sur cette Yamaha SR 500 custom. Notre camarade a bien sûr offert au moteur qui avait pas mal souffert une nouvelle santé, et faire refonctionner correctement le circuit d’huile apparemment n’a pas été sans difficultés.

« Une vraie vérole ce truc ! Pour le remontage par contre pas de soucis, normal, vu que j’ai souvent joué aux Lego quand j’étais petit. Après j’ai refait 1 faisceau. Puis 2. Puis 3. Ouais, je suis nettement moins calé en élec’… »

Feu, phare, clignos… David a ensuite déniché pour sa belle des périphériques à pas cher, et un jeu de pare-boue d’origine. L’échappement sans chicane compense, lui, l’absence de klaxon.

« Quand le vent est favorable on m’entend à plus de 5 km. Un plus indéniable en matière de sécurité routière ! Safety first, c’est ma devise, c’est aussi pour ça que j’ai choisi un maître-cylindre de quad Raptor, parce que d’origine rien n’arrête une Yamaha SR 500, et surtout pas ses freins. Au passage le guidon a reçu des pontets classiques, en lieu et place des risers reculés montés par l’ancien propriétaire, sans doute pour son confort vu qu’il était assez gros. »

Fier de son travail, notre camarade a alors appelé son ami Dorian Gréau, photographe de son état, pour lui demander d’immortaliser sa brèle. Comme quoi, dans certains domaines, même les plus motivés finissent par déléguer à des spécialistes.

« Le mec se balade avec un appareil qui vaut plus cher qu’une rampe de carbus FCR ou qu’une ligne complète Yoshimura ! Du coup, obligé de soigner la présentation, j’ai consacré un milliard d’heures à remettre en état le bidon. Pour la peinture, je pensais partir sur une déco en blanc et noir, et finalement j’ai opté pour du noir et blanc, avec l’autocollant « kipasskrem » qui va bien. »

Il en raconte des conneries, le jeune-là… N’empêche que son projet a été sérieusement mené, et que depuis sa Yamaha SR 500 custom a avalé 6000 bornes sans broncher. Good job David ! Faire les choses soigneusement tout en déconnant, voilà un concept qui me plaît. V

P.S.:
On a reçu une p’tite vidéo de David et de sa Yamaha SR 500 custom…
Je crois bien que son pneu arrière est à changer !

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et ayant depuis peu un pied en Belgique, chevauchant une FZ 750 stock depuis qu'il a été contraint de se séparer de sa W650 custom, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", web monkey de métier, apporte sa modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

611 articles publiés par cet auteur

1 commentaire

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Petit Ourson...

    Quel plaisir de lire un article sur un bolide qui me passionne !
    Un travail remarquable, avec beaucoup de finesse de la part du jeune homme, original.
    J’aime l’humour, j’aime la moto, et j’ai aimé cet article, merci.
    :)

Un avis, une question, une réaction ?