Bultaco Astro : la bitza-hommage de Freeride Motos...

Bultaco Astro : la bitza-hommage de Freeride Motos…

Une 1ère Bultaco sur UPDLT, et pas n’importe laquelle, la dernière née de chez Freeride Motos, une réinterprétation de la fameuse 360 Astro de dirt track…

La Bultaco Astro 360, ça vous parle ? Et le Houston Astrodome au Texas ? C’est bien évidemment de cet endroit, où elle a d’ailleurs connu pas mal de victoires, que cette bécane préparée par le département racing de la marque a tiré son nom. Développée pour le marché américain, où les courses sur ovale de terre à l’époque étaient déjà légion, elle était dérivée de la Pursang plus orientée motocross, et délivrait parait-il quelques chevaux de plus. Exit le frein avant, un gros disque à l’arrière devait se charger seul de ralentir l’engin, qui avait d’ailleurs son levier et son sélecteur du même coté, et un empattement apparemment réglable pour être adapté à chaque terrain. Bref, une vraie bête de dirt track !

C’est tout l’esprit de cette terrible machine que Pierre a tenté de récréer, en assemblant des pièces stockées à droite et à gauche dans son atelier. Son enseigne c’est Freeride Motos, dans le Tarn, non loin de là où depuis quelques années est organisé le fameux Dirty Sunday, un événement auquel il n’a pas manqué de participer avec son bébé.

« J’ai réalisé cette prépa dans un délai très court, à peine un mois, pour pouvoir m’aligner à Eauze sur la grille de départ. Elle s’est révélée super fun à l’usage, avec un moteur coupleux et plein à tous les étages ! »

Ce bloc, c’est celui d’une Frontera 370 MK11, un modèle plutôt enduro de la marque, tandis que le cadre provient lui d’une Bultaco encore plus ancienne, la Matador 250 MK3. Outre le gros mono ce dernier a aussi du accueillir un bras oscillant en alu de trial Gas Gas (suspendu par un mono-amorto Showa chipé à une R6 Yamaha), et une grosse fourche Marzocchi de 40 mm (durcie en précontrainte et utilisée avec une huile fluide moderne type Kayaba 01M). Le châssis a donc bien évidemment été modifié et renforcé !

« Si la Bultaco Astro originale n’avait pas de frein avant, ici j’ai préféré en monter un pour rendre cette machine plus polyvalente. Prochainement elle sera même équipée d’un feu et d’un phare à LED, histoire de pouvoir prendre la route. Cette Espagnole a un bel avenir devant elle ! »

Les câle-pieds en alu ont été repositionnés, et le guidon remplacé par un maousse Domino de 28,6 mm de diamètre (avec les pontets appropriés bien sûr), de quoi parfaire la position de conduite. Du coté de l’habillage, si on retrouve bien un authentique réservoir d’époque, la coque arrière elle, un élément sur mesure fabriqué dans les locaux de l’asso LAM Classic Bultaco81, est un peu plus large que le modèle dont elle s’inspire. Et niveau mécanique le moteur a été refait à neuf, puis équipé d’un allumage électronique, d’un carburateur Mikuni VM36 et d’un silencieux de 125 KTM raccourci.

« Démarrages aisés, fiabilité exemplaire, surplus de couple… Que du bon ! »

Mis à part pour les photos, confiées ici à Matthieu Borrego, notre camarade Pierre n’a pas l’habitude de déléguer. Des soudures à l’usinage, de la peinture au polissage, en passant par la réfection moteur ou celle des suspensions, tout est géré en interne chez Freeride Motos. Et à 1ère vue, quand je vois le résultat obtenu avec cette bitza-hommage à la Bultaco Astro, ils ont l’air de faire du plutôt bon boulot ! Nan ?

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et ayant depuis peu un pied en Belgique, chevauchant une FZ 750 stock depuis qu'il a été contraint de se séparer de sa W650 custom, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", web monkey de métier, apporte sa modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

571 articles publiés par cet auteur

Un avis, une question, une réaction ?