5 types de motards qui méritent de crever...

5 types de motards qui méritent de crever…

Et tellement qu’on les aime pas, ces motards-là, même pas on s’arrêterait si on les voyait sur le bas coté avec un pneu à plat !

Quoi ? Vous aviez compris autre chose ? Non, il y a bien des mecs qui nous font marrer ou que l’on a un peu plus de mal à supporter, mais c’est quand même pas le pire qu’on en viendrait à leur souhaiter. Si on a tous “un pneu dans la tombe”, personne ne mérite d’y plonger le second, en tout cas pas les motards dont il est ici question et qu’on a surtout envie de charrier.


#1 : Le dandy fashion victim

Son envie de passer le permis A remonte à Instagram, et sa motivation 1ère est de participer un jour au DGR, au Distinguished Gentleman’s Ride. Bien sûr, 10 ans après l’obtention de son permis auto il est bon pour repasser le code notre coco. Mais comme il est plus intéressé par le bachotage de la partie vestimentaire, il est évidemment abonné aux blogs spécialisés en la matière. Un post de temps en temps pour présenter une bécane qui d’alibi tient position, et le restant du contenu cause chiffons et incite les fashionistas au shopping à longueur de saisons. Plus pimpé que sa brêle, avec sa tenue coûtant 4 fois plus cher, notre Narcisse BCBG ceinture noire en selfies se dit que sa 125 utilitaire fera bien illusion. Selle plate et pneus ballons, garde-boue démontés et échappement enrubanné, elle a en effet tout d’une grande, une grande folle faite pour parader plus que pour rouler. N’empêche qu’il lui cherche encore un p’tit nom… Qu’est-ce que vous dites de “Pute à clics” ? C’est mignon, non ?

“Verdict :
Sans aller jusqu’à souhaiter à ce prétentieux le terminus, si notre dandy en carton pouvait croiser le chemin d’un bus, à proximité d’une grosse flaque j’entends, on se régalerait de voir son futal en tweed détrempé et sa belle moustache défrisée.”


#2 : Le kéké des rupteurs

Par chance dans son coin l’immobilier ne vaut rien, du coup notre petit veinard a pu se payer un garage aux allures de hangar, et poser à côté de sa 206 tuning une splendide R1. L’an dernier c’est en Z qu’il roulait, mais tu comprends, à 210 dans son bled il commençait à se faire chier, alors forcément il lui fallait quelque chose de plus puissant. Jamais plus vite qu’à fond, en ville comme dans les inter-files, il se prend pour Rossi mais de toute évidence c’est juste un débile fini. Change de voie ou refuse-lui une priorité, alors que fatalement à cette vitesse c’eut été difficile de le voir débouler, et il dégainera son arme secrète pour t’impressionner : les rupteurs. Oh, c’est bien mon grand ! T’as compris comment on mettait la poignée dans le coin, tu dois être fichtrement intelligent… Le drame, c’est que le mec a la conviction de servir “la cause” parce qu’il est de toutes les manifs, pour y exercer son meilleur talent : rupter, rupter, RUPTER !!! Et quand il se fera confisquer sa meule déchicanée qu’il fait gueuler à tout bout de champ comme un con, bien sûr ça sera de la faute des cassoces de banlieue qui roulent en supercross tombées du camion.

“Verdict :
Dans son délire viril et compensatoire de p’tite bite complexée, notre camarade ingurgite probablement trop de viande grillée et de pommes de terre à la graisse saturée. Une bonne salade de bielles devrait donc lui procurer au moins un repas équilibré pour changer.”


#3 : Le tonton réac’ des hivernales

Persuadé que c’était mieux avant et que c’est moins bien partout, notre vieux de la vieille, habitué des classes de neige et blanchi sous le harnais, est convaincu de détenir la vérité. Vaincu, yo no se, mais con, j’ai ma petite idée… Quand on aime vraiment rouler à moto, comment peut-on se réjouir de conditions empêchant toute prise d’angle et bridant la moindre accélération !? Sans parler du froid qui ronge les os… Pour finir aussi masos, les mecs devaient se faire taper dessus quand ils étaient marmots, je vois pas d’autres explications. A mon avis, ils ont manqué leur vocation ; quitte à signer pour en chier ils auraient du s’engager dans la Légion. Bref. Le pire, c’est qu’à leurs yeux toutes les hivernales ne se valent pas, la leur est forcément plus “authentique”, c’est là qu’on trouve “les vrais”. Les vrais quoi ? Je laisse libre cours à votre imagination…

“Verdict :
Après avoir franchi sur des œufs 7 cols verglacés et atteint le sommet de sa connerie, si notre indécrottable homme des neiges pouvait réaliser qu’il a laissé sa tente militaire et son sac de couchage polaire chez lui, à la maison… Allez, t’es bon pour faire demi-tour dans le blizzard et de nuit, régale-toi mon cochon !”


#4 : L’obsédé des chiffres

Le pauvre a définitivement perdu de vue tout ce qui faisait le charme et le caractère d’une moto, il ne raisonne plus qu’en rapport poids/puissance et en prétendue performance. C’est lui la cible des comparos vitesse de pointe et de ces pubs qui basent tout leur argumentaire sur le nombre de chevaux. La dernière fois que tu l’as croisé, il venait de claquer toute son épargne (et du coup d’être quitté par sa fiancée) pour changer de bécane. Entre acheter un modèle 2016 et se marier, il n’a pas longtemps hésité. Tu m’étonnes ! Par rapport à son ex-2015, on parle quand même d’un gain de 2 kg… On lui dit qu’en se calmant un peu sur la binouze, il aurait pu débarrasser sa monture du double ? Non. En surpoids, célibataire et fauché, le gars se retrouve en plus au guidon d’une brêle qu’il ne pourra jamais vraiment exploiter, malgré un niveau d’assistance électronique dont la NASA rêverait. Je pense qu’il a assez morflé.

“Verdict :
Rien. Sa vie est déjà toute pourrie, et lui réduit en esclavage par l’obsolescence programmée. Qu’est-ce que tu veux rajouter ?”


#5 : Le rebelle du H.O.G.

A y est ! En préretraite, notre ancien responsable d’agence bancaire a pu faire péter son plan d’épargne entreprise, et se payer la Softail CVO full paillettes qui lui faisait tant envie. Pas question de rouler en costard, bien sûr, aussi il a acheté tout l’attirail de rebelle qui allait avec : bottes de biker, zandana tête de mort, et boléro en cuir avec patch Hello Kitty. Le voilà heureux comme ma gamine quand elle enfile son déguisement de princesse, sauf que lui ne s’imagine pas jouer à la dînette mais plutôt à Sons of Anarchy. Toute une carrière à servir le Grand Capital, et à l’arrivée, il se sape comme un gangster antisocial, un pirate sans merci. Normal, à la concess’ on lui a dit : “tu n’achètes pas une bécane, mais un style de vie”. Oui, on se dit “tu” en “famille”, et le voilà membre du H.O.G. notre ami. Ah, c’est beau tout ce qu’on peut faire avec un gros chéquier, même quand on manque cruellement de personnalité. Comme prétendre sortir du rang, alors qu’on ne fait rien d’autre que s’y enfoncer… A lui les balades à un rythme de sénateur, en quinconce, avec un gilet jaune et l’interdiction de doubler.

“Verdict :
Qu’est-ce que vous diriez d’un p’tit contrôle routier pour lui reprocher ses pots non homologués ? Probable que notre quinqua chie dans son froc made in USA, à l’idée de se trouver pour une fois réellement hors la loi.”


Note du taulier :
Liste non exhaustive établie dans l’euphorie des vacances, et sous l’influence d’un pack de Vedett IPA. Toutes mes confuses si elle vous a froissés parce que vous n’avez pas perçu le patent second degré qui a égaré mes pensées.

P.S.: Image à la Une évidemment chipée au cultissime Joe Bar Team, lecture incontournable s’il en est. Par ailleurs, si vous êtes tentés de proposer d’autres types de motards pour une éventuelle suite à cet article, n’hésitez pas à le faire en commentaire !

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et ayant depuis peu un pied en Belgique, chevauchant une FZ 750 stock depuis qu'il a été contraint de se séparer de sa W650 custom, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", web monkey de métier, apporte sa modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

591 articles publiés par cet auteur

58 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Nico...

    MDR, bien joué !
    Tu peux rajouter le motard fauché, le gâcheur de ballade, à la recherche du moindre petit bout de garage, de la petite pièce introuvable pour réparer son piège, et que finalement tout ça tiendra bien mieux avec du scotch ou un morceau de ficelle… Du moins les 10 premiers km !

  2. A propos de Mati_E...

    “Le plagiste :
    Musculeux, tatoué (style maori), et la mèche en carton toujours plaquée, il est un adepte de la grosse sportive qui permet à sa blonde de cambrer sa croupe en haut de son feu arrière dans la célèbre position de la grenouille.
    Son costume, l’inévitable cuir estival : tongs, short, débardeur, le même que celui de sa blonde, les talons hauts de 15 cm en moins.
    Pour lui, la sécurité, c’est tout dans le bronzage, s’il n’a pas de traces la choppe est assurée.
    Sa bécane, peu importe, du moment qu’elle fait du bruit, qu’on la voit de loin et qu’elle en jette garée en front de mer à 2 m du bar de la plage.”

    Je vous laisse compléter et lui trouver sa sentence.

  3. A propos de Jean-Marie...

    Très bon, tout ça.
    J’ai toujours roulé HD, et c’est vrai que des barbus tatoués t’en vois plus en cons’.
    Sur le parking c’est Audi et Porsche, cut patché, qui vont aux rassemblements sur la Côte d’Azur moto sur la remorque…
    Mais tu pourrais aussi faire une ‘tite bafouille sur les hipsters qui roulent en “bobber” !
    Après avoir claqué 8000 boules en accessoires aftermarket, je les aime bien ceux-la aussi, eux et leur définition du “bobber”…
    :)

  4. A propos de Adrian...

    Je confirme qu’on s’y retrouve tous un peu.
    Qui peut dire aujourd’hui qu’il ne finira pas en Harley ?
    Perso je pense que j’y viendrais, mais d’ici là, je serais passé par le mec qui souhaite faire le Gentleman’s Ride sur une Triumph Thruxton, et par une sublime petite Ducati Panigale.
    Pour le kéké des ruptures, on y est tous passé vite fait pour voir ce que ça fait (certains y sont encore, depuis un sacré moment d’ailleurs !).

  5. A propos de Claudio...

    Juste pour savoir… C’est quoi le motard type ?
    Le bon, le vrai, celui qui mérite de rouler à 2 roues plus que les autres.

  6. A propos de Susokary...

    Je pense que tout le monde a bien le droit de rouler à bécane, Claudio.
    Mais perso, les motards je les préfère avec de l’humour et de l’autodérision, voilà tout.
    ;)

  7. A propos de Daniel...

    Excellent !
    Je me suis régalé, y compris avec les commentaires.
    Euh… Je suis motard évidemment.
    :D

  8. A propos de Philippe...

    Intéressant !
    Comme dans d’autres domaines, le reflet de la société est partout.
    Le dénominateur commun en ce qui nous concerne : la passion de la moto.
    La représentation que nous nous en faisons est personnelle.

  9. A propos de Huggy...

    J’me permets de rajouter à ta liste le gonz qui, touché par une inspiration divine, décide de modifier sa meule lui-même pour en faire un “cafai-raceur/bobair/chaupeur”, et qui saute sans vergogne sur sa pauvre brèle qui n’avait rien demandé.
    En général, ça se traduit au mieux par une nature morte n’en finissant pas de moisir au fond du garage, et au pire, par une œuvre moderne qui ne ressemble plus à grand chose mais qui a tout de même le mérite de rouler encore, un peu, des fois…
    Tu les retrouves après sur le Coin-Coin ou l’Ibay à wattmille dollars, histoire d’amortir la somme de travail investi et puis aussi un peu parce qu’elle le vaut bien.

  10. A propos de Gros Luc...

    Je roule en HD depuis 1969 (à la suite d’un reportage sur Match repris de Life, et comme les babas et maoistes me gonflaient…).
    Frontalier de Wattrelos, j’avais acheté une Hydra de flics en Belgique (patrie des concerts rock et des concessions HD à l’époque), que j’avais “dépouillée”, et je n’avais que 500 m à faire pour rouler librement (pas de permis nécessaire en B…).
    Il faut se rendre compte qu’il n’y avait pas de “casque obligatoire”, ni de “limitations de vitesse”, ni “hachoir à motards” sur le bord des routes ombragées par les platanes, et l’essence pas chère…
    La m… a commencé vers 1973 avec l’arrivée des nippones et, effectivement, personne de ce genre ne se serait arrêté si j’avais crevé sur le bord de la route… Et un doigt levé répondait à leurs coucous sur la route, mea culpa !!! Ah ah !!!

    P.S.: Le 1er “vrai” club harleyiste (dès 46) en Europe a été le HD club polonais…

  11. A propos de Alquier...

    Bé moi je suis dans aucun…
    En Harley, j’ai fui le H.O.G., puis je roule aussi en Norton, Moto Guzzi, Triumph, Matchless, enfin en ancienne quoi.
    Je salue tous les motards, j’adore la mécanique, je n’aime pas les Japonaises (mais cela c’est de la psychanalyse !) donc aime la moto, cette sensation indépassable !

  12. A propos de TigerLily...

    Vous avez oublié la PATA (la Pouffe À Talons Aiguilles), un peu de parité siouplé !
    :mrgreen:

    La Pata est souvent une ancienne SDS qui en avait marre d’avoir l’horizon bouché par le casque de son pilote (+ un torticolis à la clé).
    Elle a passé son permis, s’est acheté du rimmel étoffant chez Sephora, une combarde chez Richa, des boots de killer motarde à talon aiguilles et à boucles chromées taguées “M” comme “Monster” (variante : taguées 46 comme Vale), et… Bah, une grosse moto.
    La Pata est souvent devant toi sur la route, belle comme une page centrale de Playboy, et puis très vite, elle est derrière toi, parce qu’elle roule à 80 et qu’elle ne penche pas.
    Enfin, si, elle penche : à l’arrêt au feu rouge, parce que sa brêle pèse un âne mort et que ses talons tremblent sous l’effort.
    (Je ne vais pas me faire de copines cette fois-ci, mais j’m’en fous, je préfère Sarah Lezito à Keira Knightley !)
    :mrgreen:

  13. A propos de Susokary...

    Pour le coup, je suis pas trop d’accord, Gros Luc.
    Prends mon cas : actuellement je roule sur une brèle à 500 EUR parce que je pouvais pas me permettre de mettre plus cette année, alors que les bécanes qui me font vraiment envie coûtent grosso modo un zéro de plus…
    Et à 500 balles, tu fais pas le difficile, tu prends un truc qui roule et basta.
    Du coup ma meule actuelle est pas du tout le reflet de mes goûts réels, même que chaque fois que je la regarde je rigole tellement elle est moche !
    :D

  14. A propos de Frank Julien...

    C’est honteux, on a encore oublié le rat biker !
    Pourtant, on a de quoi le détester celui-là aussi :
    Il pourrit sa bécane exprès (le salaud), se fout de tout, aime que la bière et le métal, fait pas propre sur lui, etc, etc…
    Un cliché à lui tout seul !
    Vous pouvez vous lâcher sur les commentaires, on vous l’a dit il s’en fout, lol !
    Je vous laisse deviner sur quoi je roule…
    :D

  15. A propos de Susokary...

    Ha ha !
    T’as raison, il ferait un excellent candidat.
    D’autant plus que j’en côtoie quelques-uns.
    :D

    Bravo pour l’autodérision !
    ;)

  16. A propos de Archi...

    Vraiment des trous de balles ces préjugés.
    La moto c’est perso, c’est juste pour prendre son pied avec une sensation de liberté.
    Les gens font ce qu’ils veulent de leur pognon, et s’ils se font plaisir comme ça moi ça me dérange pas.
    Biker, faux biker, on s’en branle…
    A la fin, on finit tous par se saluer sur la route !
    :)

  17. A propos de CG 125 Libérator...

    Selon certains de mes amis, je fais partie des “purs”, la pluie, la neige et le vent ne m’empêchant pas de rouler.
    Les chromes c’est pas mon trip, d’ailleurs vu leur qualité actuelle on finit toujours par sortir un pinceau, et si ça plait pas la terre est vaste…

    Les préjugés, c’est pour ceux qui ont des insuffisances à combler dans leur vie, ceux qu’on va faire causer avec les potes histoire qu’ils vident leurs sacs d’âneries, parce qu’ils n’ont pas vu la bécane que l’on a et qu’ils vont “pisser dessus”, on va enchérir pour le fun, et quand l’imbécile sera bien chaud on va lui sortir :
    “Eh, ben tu sais pas, cette bécane c’est la mienne !”
    Le loulou va nous faire sa figure de clown et faire rire à ses dépens, merci à la mauvaise foi motarde dont chacun sait faire preuve dans ces cas-là.

    N’en déplaise au rédacteur de ces 5 préjugés, ma bécane est une 125 qui fut un jour un utilitaire, jusqu’à ce que je sorte les outils, ayant décidé que je n’avais pas besoin d’un gros cube pour me la couler douce, tout en virant un décorum inutile made in “Prout-land”.
    Mes compères y voient une mini-Harley, un rats, ou encore un truc indéfinissable, vu qu’elle est une synthèse de nombreuses bonnes idées de la haute-époque.
    L’important c’est que la bécane plaise au motard.
    Si c’est un gars ou une fille qui a une personnalité, il va s’en foutre royalement des fâcheux et autres contradicteurs compulsifs.

    Pour ce qui est du pot, ben faut choisir, soit on garde le truc en full barouf (loud pipes save lives), soit on se dit que calmer les ardeurs de M. Daytona n’est qu’un pis aller face à ce qui attend éventuellement le motard et sa monture pour le peu qu’elle se fasse trop remarquer.
    Comme j’ai pas de potes dans la volaille, que je ne suis pas l’amant de la femme du préfet ou d’une huile quelconque (et maintenant avec le mariage pour tous, ça peut en plus tourner drôle), ben je regarde dans mes poches et les 1500 euros, je ne les ai pas… CQFD pour un DB killer.

    Donc, mieux vaut abandonner toute idée de vouer aux gémonies les composantes de la motardie, vu que chaque motard est unique dans sa partie, enfin presque…
    Le kéké, quelle que soit sa monture c’est comme les fruits de saison : il pousse au printemps, fleurit en été, se ramasse à l’automne et est con-gelé en hiver.

  18. A propos de Motarde stylée...

    Il y a aussi le motard hollandais :
    Le motard normal, qui n’a pas de style et qui plait à tout le monde !
    Un peu bedonnant, français moyen, un vrai beauf.
    Toujours dans la critique, arrogant, il pense être un modèle international, mais hélas il est une risée au delà des frontières parisiennes…

  19. A propos de Susokary...

    Hollandais, français, parisien…
    Il plait mais il est la risée.
    C’est moi, ou on comprend rien !?
    Un peu brouillonne la motarde stylée ?
    ;)

  20. A propos de Bradype...

    Ben dis, t’en as des trucs à raconter pour te justifier…
    Mais c’est pas la peine, tu sais, chacun voit midi à 14h00.

    Je trouve dommage qu’il manque la bulle au dessin de BAR2, le pilote du Gex qui dit :
    “Fais-lui signe qu’on n’a pas d’outils !”
    Loud pipes of laught !

  21. A propos de Doud...

    Baltrinjs !
    Il n’existe aucun vrai motard, que des mecs qui se la pètent en manque de genre.

  22. A propos de Bertrand...

    Je me classerais volontiers dans la 1ère catégorie.
    Sauf que je n’ai pas la tune pour acheter les fringues qui me plaisent, pas la tune non plus pour passer le permis, et encore moins celle pour acheter la moto…
    Je roule en 125 et achète veste et casque dans un magasin allemand (c’est moins cher), je roule l’hiver parce que j’aime ça (en Alsace y en a peu qui sortent), notamment parce qu’on croise moins de motards.
    J’ai été une fois à une concentre, mais j’ai une 125, c’est donc pas une moto…
    J’y ai vu beaucoup de déguisements, au fond les mecs à moto sont assez représentatifs des mecs en général.

  23. A propos de Motarde stylée...

    Susokary,
    C’est du second degré, hollandais = président de la république, par définition le mec normal pour tout le monde (à minima pour les Français).
    Le Parisien, pour moi, c’est le champion de la France, voir du Monde, mais dans quel sens, quel contexte ?
    Après c’est la définition du style, qui est propre à chacun…

    L’article est bon, mais toi ! Quel est ton style ?
    On attend ta réponse publiquement.

  24. A propos de Tiger Xav...

    Il manque un motard, quand même : le donneur de leçon.
    Un journaleux, ou un bloggeux, ou un motard lambda, mais qui se la raconte.
    Il a son permis depuis 10, 15, ou même 20 ans, et il pense que c’est lui le meilleur !
    Parce qu’il est raisonnable… Trop !
    Il est jaloux secrètement du mec qui roule comme un pilote parce que lui il est raisonnable et il flippe.
    Il aime pas non plus le roi des hivernales parce qu’il est quand même plus expérimenté et plus motard que lui.
    Il aime pas non plus le biker, évidemment, sa moto à lui elle est intelligente !
    Elle freine, elle roule vite, elle est confortable, et c’est tout sauf une moto de rêve.
    Alors elle roule plus vite que celle du biker, mais quand il prendra un peu d’âge, s’il abandonne pas la moto, il réfléchira un peu sur lui au lieu des autres et verra qu’il faut profiter de la moto et de la vie.
    Et puis il peut pas se la payer, la Harley, alors il bave un peu sur le mec qui bosse et qui se la paie sur le tard.
    Et la folie du keke au rupteur, ça, le donneur de leçon boboïsant, c’est pas de son univers.
    Donc il est chiant car il se pense le meilleur… Alors que c’est le plus conformiste !
    Mais il mérite pas de crever, non… Il faut juste qu’il économise pour avoir une vraie moto.
    Une HD !
    :P :P :P :P

  25. A propos de MJL6...

    Hey, Gros Luc, j’ai toujours roulé en Japonaise depuis 1974, et me suis toujours arrêté quand je voyais une bécane quelle qu’elle soit sur le bas-côté.
    Je ne pourrais pas en dire autant de HD qui ignorent royalement les autres, certains de détenir la vérité en cassant les oreilles de tout le monde (et je ne parle pas seulement de “#5 : LE REBELLE DU H.O.G.”).
    Alors balayons devant notre porte, l’important n’est pas la marque et l’uniforme que l’on porte !

  26. A propos de Gros Luc...

    Tu n’as pas tort, je rapporte juste l’état d’esprit d’une époque qui est révolue…
    Et tu as parfaitement raison concernant les “hoguistes corporate” qui se la pètent (même les 1% ne sont plus ce qu’ils étaient !).
    Nous, on passait plus d’heures dans nos caves à bricoler nos vieille HD ou brits, dans les bars avec les frangins que sur la route, et nous (ainsi que nos canebés) n’étions pas sûrs de rentrer entiers, quand ce n’était pas “cours après moi shériff” tout le week-end !
    Je respecte le trip de tous les motards, mais il y a quand même une tendance à se regrouper par affinités.

  27. A propos de Gros Luc...

    Robinson,
    Bon, c’est un peu vrai…
    Je préfère aussi voir (et entendre) ces milliers de HD américaines désormais sur les routes européennes, que des “agostinis” comme on les appelait naguère. Ha ha !
    Mais ça n’engage que moi (j’ai beaucoup de respect pour ceux qui s’éclatent sur des circuits mais je ne dépenserais pas un rond pour voir ça).
    Je me suis rendu à “Loire Vallée festival” et à Port Grimaud cette année, et même si ça sentait le beauf il y avait du spectacle et quelques “purs” qui fabriquent eux-même leurs motos sans arrières pensées commerciales.
    Je mesure l’abime avec ma jeunesse d’il y a 45 ans (si on m’avait dit ça, je n’y aurais pas cru, mais c’est sans compter la puissance des mythes ricains).
    Par contre, j’ai essayé récemment le 750 GSX-R d’un pote (en ville), et franchement, je tiens trop à mes vieux os et à ce qui me reste de points sur le rose…

  28. A propos de Jean-Marie...

    Eh les gars, on a oublié les nouveaux : les non-motards !!!
    C’est quoi donc que ça !? Me direz-vous…
    Bah c’est un mec qui arrive, comme vu il y a très peu de temps, sort de sa Mercos, rentre dans le bouclard qui sent bon l’huile de vidange et l’essence (enfin, à fuir si on aime les belles cons’ avec des mecs en costard), et là demande le prix d’une moto, en sachant que dans la boutique c’est BSA , Norton, Vincent, Triumph, et même un 750 XR… Le tout d’époque bien sûr !
    “Vous recherchez quoi comme style de bécane ?”
    “Heu, j’en sais rien, c’est pour investir.”

    Et là ! Bah le gus, t’as juste envie de… Je vous laisse deviner.
    :)

  29. A propos de SebbeDamier...

    Merci Tiger, je ne me reconnaissais dans aucune des catégories de Susokary, et j’avais fini par croire que j’avais le droit de vivre, ouf !

  30. A propos de Bechaoo...

    Ce billet est la preuve que l’on est tous le con de quelqu’un.
    Personne n’y échappe, pas même les dingues de la meuleuse et du poste à souder qui se promènent sur ce site, et sont mal considérés par les catégories décrites ci-dessus.

  31. A propos de 1-sime...

    Pour moi, il n’y en a qu’un qui mérite d’être attaché avec une courroie à un radar automatique :
    Le motard flic !
    Il ne renvoie pas le salut, interdit de se faire doubler, et colle des prunes sous de faux-prétextes de sécurité routière alors que lui-même s’octroie le droit de rouler à 210…

  32. A propos de Michel Joullié...

    Vos commentaires sont sympathiques dans l’ensemble, quoiqu’un peu superficiels.
    La seule chose qui compte, sur 2 roues, c’est la satisfaction et le plaisir personnel, avec ou sans l’approbation de notre entourage ; que celui-ci soit admiratif ou jaloux, qu’il aime ou qu’il vomisse ton goût ou ton style n’a aucune espèce d’intérêt, c’est son problème.
    Il est par contre important de ne pas oublier les principes suivants :

    • Tu peux rouler aussi vite que tu le désires, à condition de ne jamais dépasser la vitesse de pointe de ton ange gardien ;
    • Et tu ne dois pas oublier que le seul bon motard est celui qui roule encore passé 75 ans !

    Pour ma part j’ai déjà fêté mes 75 printemps, et je suis en train de restaurer une superbe BSA 250 de 1954, qui après une 60aine d’autres machines fera, je l’espère, les délices de mon grand âge.
    Amitiés sur 2 roues…

  33. A propos de Nico...

    Le seul qui mérite de crever, c’est celui qui ne te salue pas lorsqu’il te croise.
    Celui-là m’agace, et il y en a de plus en plus…
    J’ai dans mon entourage un peu tous les styles de motards, et du moment qu’il y a 2 roues et que ce n’est pas un scooter, chacun prend son pied comme il veut.
    Et puis, c’est bien, ça permet de chambrer méchamment, tout le monde en prend pour son grade à tour de rôle.
    :)

    Pour revenir sur les propos de 1-SIME, je ne suis pas d’accord concernant les motards de la gendarmerie.
    Chez moi ils répondent quand on les salue, ne viennent pas faire chier si tu les doubles (sauf si bien sûr tu les passes à 240 sur l’autoroute, mais dans ce cas il faut se demander qui est un peu con…), et le jour où tu es en panne au bord de la route ce sont les 1ers à s’arrêter.

  34. A propos de Lolobuell...

    Pfff… Tout ça c’est de la mauvaise foi motarde !!!
    De toute façon j’ai la plus grosse, la plus rapide, et je vous pourris tous !!!
    :D

  35. A propos de Le_Duch...

    Excellent !
    J’aurais bien ajouté le hipster barbu qui a ruiné une (jolie) vieille béhème pour la transformer en cafe-racer “à la mode”, et faire du Paris-Paris, pfff…
    Et oui, les plus sympas sont clairement ceux qui n’oublient pas de dire bonjour, gardent leur auto-dérision au + haut, savent que leur bécane est un peu comme un jouet pour les grands enfants qu’ils ont su rester, tout en n’oubliant pas que c’est “légèrement” plus dangereux…
    Bon été à tous !
    Et n’oubliez pas, soyez prudents !
    ;)

  36. A propos de Massias...

    Si vous êtes comme moi, qui minot s’éclatait avec les Peugeot 103, les Tobec, etc… Et qui a mis 20 ans (après être devenu l’adulte que la société qui nous les brise voulait que l’on devienne) à se rendre compte qu’il y avait un truc qui le grattait pas mal : décrocher le papier rose pour enfin retrouver ce bonheur d’avoir le séant posé sur une brèle, de se prendre les mousticos dans le pif et le vent dans la tronche… Je pense, comme diraient pas mal de personnes, que le principal c’est que quel que soit le flacon, pourvu, oh oui, pourvu qu’on ait l’ivresse.

  37. A propos de Parano...

    Perso, je pense que le seul motard qui mérite d’exister est celui qui se fait plaisir avec sa machine !
    J’ai en ce moment une Japonaise de 750 cm3, mais j’adore piquer la bécane de ma femme : une FYM 125 Idaho.
    Une sorte de Honda CM, mais qui plafonne à 87 km/h, tremble de peur quand tu accélères, et même se coupe toute seule quand elle en a marre…
    Le principal est le plaisir !

  38. A propos de Jo44...

    Au risque de déplaire à certains, je suis passé du coté obscur made in USA.
    Le H.O.G. ?
    Juste un écusson dans une boite…
    ;)

    Le jour où mon fils est né je me suis dit qu’il fallait peut-être que je me calme et garde mes points.
    Par contre, pas de custom, un roadster, le Roadster de chez HD.
    Et chose incroyable à présent : aucun salut de motards, à se demander pourquoi…
    Par contre quand je ressort la 1000 c’est plus la même.
    Esprit motard ou concours de b*** ?
    :)

  39. A propos de Gougnard...

    Encore un, oublié au fond du placard…

    Le gars, il rêve que d’une chose : un beau brêlon pétaradant.
    Il fantasme depuis longtemps, depuis une balade en bord de mer avec son père.
    Le con a peur de la vitesse, il l’a dit à tous ses potes, mais il scrute les petites annonces, et un jour, il trouve une meule, l’achète, passe son permis (ben oui, j’vous l’ai dit, c’est un fantasme !), roule 10 jours parce qu’il fait beau… Et remise son jouet parce qu’il ne trouve plus le temps.
    Enfin, c’est une excuse qu’y s’trouve, en fait.
    Il a plein de fantasmes et est passé à autre chose, du coup.
    Le brêlon pourrit chez le voisin, parce que la cuisine est en chantier, que sa bonne femme le tanne pour que ça soit fini avant l’hiver…
    Bon, ok, il pourrit aussi parce que les chromes c’est chiant à lustrer, et que ça, il l’avait pas fantasmé.

    Quelle idée j’ai eue !?
    M’enfin, elle va bientôt rouler, j’vous l’promets…
    (Cause toujours, Ducon, c’est plus moi qu’y faut convaincre !!!)

  40. A propos de Thierry...

    Tout ça c’est bien joli.
    Mais (pour ceux qui ont la science infuse…), quelle est la définition du “vrai” motard ?
    J’attends les réponses… En me marrant d’avance !

  41. A propos de Thierry...

    Ce serait peut-être celui qui se soucie un peu des autres…
    Et qui se soucie peu des critiques des autres ; sauf quand c’est sans méchanceté.

Un avis, une question, une réaction ?