Un bobber sur base de GSX 1100 Suzuki ? Une folie signée Racer Factory !

Un bobber sur base de GSX 1100 Suzuki ? Une folie signée Racer Factory !

Confiez votre vieux 4 pattes japonais dans son jus à Vincent de Racer Factory, et cet artisan du custom vous en tirera un super bobber rigide très abouti…

Ce n’est pas faire ombrage à Dominique que de dire qu’il pratique la moto depuis longtemps. Cette Suzuki GSX 1100 E que vous avez sous les yeux, il l’a acquise neuve il y a près de 35 ans ! S’il arrive que l’on s’attache aux choses avec le temps, il arrive aussi qu’on en soit lassé au bout d’un moment. Notre camarade en était là l’hiver dernier quand il a tenté de s’en débarrasser. Il avait alors un souhait : s’offrir une Harley.

“J’ai pas mal roulé avec les 1ères années, et puis au bout de 10 piges mon fils est né. Je me suis alors plongé dans les voitures anciennes, plus pratiques quand t’as un gamin à transporter. Mais suite à la revente de ma dernière bagnole rétro, une 504 coupé V6 de chez Peugeot, je me suis récemment remis à la moto.”

Rapidement l’envie lui vient d’en changer. Il a pris de l’âge, ses goûts ont évolué. Il passe alors une annonce pour sa Suzuk’ fraîchement remise en route, mais assez vite il est assailli par les doutes… Et si au lieu de commander comme tant d’autres un Softail tout pimpant, il confiait plutôt son pognon à un artisan ?

“Je suis tombé sur une pub pour Racer Factory, et j’ai alors pris contact avec notre ami. On s’est rencontré, on a sympathisé… Et de là un projet est né.”

Et quel projet ! Au sujet des bobbers ils ont une même vision : ce sont des bécanes de "mauvais garçons". Place à la rebelle attitude, laissons un peu de coté la raison. Et si on construisait un rigide vintage autour de ce 4 pattes hors d’âge ?

“L’idée m’a de suite séduit, et Vincent lui a accepté de relever le défi.”

Quand on voit le résultat, bien lui en a pris ! Mais pour arriver à quelque chose d’aussi beau il faut en abattre du boulot… Et pour mesurer l’ampleur de la tâche accomplie, rien de tel qu’un album photo.

1ère étape : poser le cadre sur un marbre et n’en conserver que le berceau. Une fois les pattes superflues et 50 % du châssis éliminés, c’est tout le bâti arrière qui doit être recréé. Pour la selle suspendue il faut penser aux fixations, pour la chaîne de transmission au réglage de tension. Et puis il faut aussi pouvoir poser les silentblocs du nouveau bidon. Rien n’est oublié !

A l’avant on remonte la fourche Suzuki dans des tés larges Kawasaki. L’axe de colonne veut bien s’adapter, mais passage au tour obligé. Faut pas rêver ! C’est plus du custom mais du tuning si tout est plug & play. Les fourreaux sont rasés, et Biltwell fournit les enjoliveurs et les pontets. Si le garde-boue a disparu de ce coté, à l’arrière un modèle custom a été adopté. Astuce Racer Factory : ses struts sont solidaires des entretoises de la roue, ainsi, quelle que soit l’usure du kit chaîne il reste au plus près de celle-ci. Ou en l’occurrence au plus près du pneu ballon, devant comme derrière un Safety Mileage MkII de chez Avon.

“Les jantes et moyeux Kawasaki ont été restaurés et repeints, puis remontés avec de tout neufs rayons retreints. En inox poli avec écrou nickelé, ils ont été fabriqués sur mesure pour notre besoin.”

Idem pour les supports de clignos et de phare, la boîte à batterie, les axes et entretoises de roues, la pédale de frein arrière montée sur roulement… Tout ça est élaboré de toutes pièces par Vincent. C’est également lui qui a conçu le faux réservoir d’huile qui accueille une partie du faisceau et de ses composants. La chaîne doit passer par là ? Pas grave, il ajoute un échancrement.

Mais dans le lot des éléments homemade, le plus impressionnant reste l’échappement. Un “4-en-1-en-2” composé de 85 pièces d’inox soudées au TIG, un travail de titan ! A ce sujet encore il faut voir les photos du chantier pour réaliser, la plus grosse partie du taf étant planquée à l’arrivée. Précisément elle se situe sous la batterie, dans une boite pleine de laine de roche ajoutée pour limiter le bruit. L’ensemble est une tuerie.

“Globalement il a passé un temps fou sur cette moto, notamment pour faire disparaître le faisceau. Les commodos sont intégrés au beach bar, les câbles vont jusqu’à traverser les risers… Et en guise de compteur on a choisi le Motoscope Tiny de chez MotoGadget, version Speedster. L’éclairage à l’avant est confié à un phare de Citroën 2 CV, et à l’arrière à un feu façon Ford 32 bien rétro.”

Ensuite vient la déco, la cerise sur le gâteau. Les scallops sont on ne peut plus à mon goût, tout comme l’effet patiné présent un peu partout. Clignos, visserie, banjos… Un job de fou ! Et un résultat que l’on ne peut obtenir que manuellement, avec la patience et le perfectionnisme dont font preuve les rares mecs comme Vincent. Précisons par contre que la peinture carrosserie a été sous-traitée, tout comme le travail du cuir sur la selle confiée à un sellier.

Au fait, je vous ai dit que le moteur et les carbus avaient été restaurés ? Le 1er a d’ailleurs reçu au passage des pistons forgés Wiseco, et les 2nds de superbes filtres à air façon vieux micros. Voilà le genre d’accessoire que fournit, entre autres, Racer Factory. Avec ça le moulin tourne très bien, même qu’on a la preuve en vidéo.

Quant aux photos, aujourd’hui c’est notre camarade Alexandre de "La rouille au ventre" qui nous en fait cadeau. Là aussi du très beau boulot !

P.S.: Je profite de cette occasion pour vous parler d’une nouvelle chaîne YouTube à suivre : Simon’s Garage. Outre le clip que je partage avec vous ici, on y trouve déjà aussi un reportage au sujet d’un duo dont j’ai moi-même été amené à vous parler : Zoé et sa Terrot.

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et ayant depuis peu un pied en Belgique, chevauchant une FZ 750 stock depuis qu'il a été contraint de se séparer de sa W650 custom, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", web monkey de métier, apporte sa modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

599 articles publiés par cet auteur

3 commentaires

Ajouter un commentaire

Un avis, une question, une réaction ?