Darizt Design dégaine un Sportster... Et bim, coup de cœur !

Darizt Design dégaine un Sportster… Et bim, coup de cœur !

Belle comme une chanson de Gainsbourg (au hasard, “La Javanaise”…), cette Harley customisée par Darizt Design méritait bien qu’on en fasse le tour…

Quand on parle custom culture, on pense facilement au Japon, évidemment aux Etats-Unis… Mais avec des ateliers comme Darizt Design, on commence à avoir aussi l’Indonésie à l’esprit ! L’archipel nous a habitués aux préparations osées sur base de petites cylindrées exotiques, des bécanes n’ayant pas forcément beaucoup d’équivalents sur le vieux continent. Mais cette fois il s’agit d’un gros cube en provenance d’Amérique, alors évidemment c’est tout de suite plus parlant. Pour les occidentaux que nous sommes, j’entends. Voilà en tout cas qui me donne l’opportunité de mettre en avant cette enseigne vraiment digne d’intérêt.

Tout a commencé par l’apparition d’une photo sur les réseaux sociaux. Bien sûr, comme souvent : aucune source mentionnée. On aimerait voir tout le monde rendre à César, mais bien des pages et des blogs n’en ont rien à secouer… Ceinture noire en recherche inversée, en général je parviens à me débrouiller, mais cette fois mes investigations n’ont rien donné. Que dalle, wallou, nada. La 1ère fois en tout cas, car rapidement une nouvelle image s’est présentée à moi. Et là, bingo ! Celle-ci m’a permis de dénicher le compte Instagram de Tio. Supposant qu’il était javanais, j’ai alors tenté de le contacter en anglais, et 15 jours plus tard il me répondait :

“Hi,
I’m Tio Patraracha from Yogyakarta, Indonesia.
My bike is a Harley-Davidson 1200 Sportster, 4 speed, built by Darizt Design.
In fact, we just kept the engine from the HD.
The hubs came from a Yamaha SR 400, the rims from TK Japan, the tires from Firestone…
And, that’s it!
Not much specs, as almost all the rest is totally handmade.”

Et c’est bien ça qui a d’emblée retenu mon attention : ce rolling chassis suspendu maison ! Au 1er coup d’œil, vous avez peut-être cru voir un hardtail, mais à bien y regarder il s’agit en quelque sorte d’un softail. A dire vrai, on est plus proche de systèmes imaginés il y a près de 40 ans par des Japonais. On parlait alors d’Uni-Track chez Kawasaki, et de Full Floater chez Suzuki. Passons… Tout ça pour dire qu’on est ici confronté à un amortisseur actionné par levier, qui est venu discrètement occuper l’espace libéré par la batterie relocalisée sous le bras oscillant. Tandis qu’à l’avant, c’est une girder fork créée de toutes pièces qui assure l’amortissement.

Bouchons, accélérateur, leviers, cache-écrous, feu stop, cale-pieds… On devine que la plupart des accessoires ont été fabriqués et non achetés. Le garde-boue, la selle en cuir et le petit réservoir apparemment seraient eux aussi concernés. “Built not bought”, voilà qui résume bien ce projet. Quid de l’aftermarket en Indonésie ? J’imagine qu’il n’en est pas au même stade qu’ici, et que cela incite à plus de débrouille et de créativité.

Quoi qu’il en soit, à l’arrivée globalement le résultat me plait ! Voilà une machine radicale et dépouillée, à la ligne originale et équilibrée. La valeur de Darizt Design n’était déjà plus à démontrer, mais cette Harley-Davidson 1200 Sportster customisée me permet de vous le prouver. Quant à son propriétaire, je pense qu’il n’est pas peu fier. D’ailleurs il enfourche sa monture à la moindre occasion, pour une virée en ville le soir, ou pour une plus longue excursion. La belle est désormais équipée d’un sissy bar, sur lequel Tio peut ficeler son baluchon. Et le projet semble toujours en évolution car un nouvel échappement est en cours d’élaboration.

Vous la verrez peut-être réapparaitre, modifiée, ici ou là. Mais vous n’aurez aucun mal à la reconnaitre, avec un cadre comme celui-là. Ah, oui, et si vous me cherchez au moment de ma retraite… Y est pas impossible que j’ai foutu le camp sur Java !

P.S.: Je vous disais que ce custom était en perpétuelle évolution, et justement j’ai retrouvé des photos de la 1ère version. Bon, je suis moins fan de la peinture et du double-phare d’alors, mais ces images sont quand même les bienvenues en renfort. Elles ont le mérite de rendre compte plus en détail du travail accompli, notamment au niveau des suspensions et du châssis. Votre avis ?

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et ayant depuis peu un pied en Belgique, chevauchant une FZ 750 stock depuis qu'il a été contraint de se séparer de sa W650 custom, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", web monkey de métier, apporte sa modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

591 articles publiés par cet auteur

Un avis, une question, une réaction ?