Breizh Coast Kustoms s'arme d'un 1200 Sportster pour le dirt track !

Breizh Coast Kustoms s’arme d’un 1200 Sportster pour le dirt track !

Breizh Coast Kustoms nous présente sa dernière “tuerie mécanique au phare ouest” : une méchante Harley-Davidson 1200 Sportster taillée pour le dirt track…

Ancien mécano en championnat du monde, ce n’est pas la 1ère fois que Yann de Breizh Coast Kustoms dévoile une machine inspirée de la compétition, et notamment du dirt track. Mais sa dernière création, probablement la plus affûtée à ce jour, est cette Harley-Davidson 1200 Sportster qui se destine aux anneaux de terre.

“J’ai toujours été fan de courses moto, et c’est Kenny Roberts qui m’a amené, au début des années 90, à m’intéresser au flat track. En 2012 j’ai eu l’occase de me rendre à Daytona, et voir des champions envoyer du gros gaz sur piste ovale m’a collé une belle claque ! La discipline est plutôt violente, et les pilotes carrément couillus…”

De retour en Bretagne il attaque la construction d’un 1er tracker, tout en observant du coin de l’œil Sideburn qui organise à ce moment-là son 1er Dirt Quake. La base reposait déjà dans un coin de l’atelier, mais le temps comme souvent venait à manquer… La motivation pour ce projet a été relancée récemment avec l’apparition de nouveaux évènements.

“Roland Sands a relancé il y a peu le Hooligan Racing, qui permet à des amateurs de venir se défouler sur terre battue durant les entractes. Et au Salon de Lyon en février dernier, j’ai rencontré les mecs de Vintage Racing Spirit qui font vivre la discipline en France.”

En effet, on avait d’ailleurs consacré un article à ce sujet. Mais revenons-en à ce 1200 Sportster signé Breizh Coast Kustoms, et que notre camarade espère aligner à la, déjà, 6ème édition de Dirt Quake. Il faut savoir qu’il a été entièrement modélisé sur ordinateur, afin de bien valider en amont détails et proportions. Ceci fait, les pièces ont alors pu être commandées ou fabriquées, tout en veillant à contenir le budget.

“883 à la base, ce boite 4 de 1986 a reçu un kit 1200 de chez Wiseco. Le filtre à air et l’échappement sont homemade. Pour le 1er je suis parti d’un élément K&N, référence E-3205. Pour le 2nd je me suis inspiré des actuelles XG750R, et comme d’hab’ j’ai utilisé de l’inox. "Fifties and more" s’est occupé de le brosser, et "L’atelier du graveur" de l’embellir en même temps que les couvercles de filtre et d’allumage. A l’intérieur, Twin Tec et NGK ont fourni de quoi produire de plus belles étincelles, par l’intermédiaire d’un faisceau racing.”

Yann a également dessiné la couronne et le disque, avant de les faire découper au laser. Idem pour les commandes reculées. Le freinage est complété par un maître-cylindre et un étrier de GSX-R. Niveau suspensions, on trouve à l’avant une fourche HD aux fourreaux rasés, et à l’arrière une paire d’amortos de compète à bonbonnes séparées. Des roues à rayons 19″ complètent la partie cycle, chaussées de Maxxis DTR-1 particulièrement adaptés aux pistes de dirt track. Pour piloter le tout sur la terre, un guidon LSL de flat track en 7/8 a finalement été monté, et équipé de poignées Renthal et d’un levier d’embrayage Buell qui a la faculté de pouvoir se replier.

“Pour l’habillage, j’ai commandé chez RedMax SpeedShop des éléments en fibre : un réservoir Trackmaster et un cul de selle façon Harley XR. J’ai créé moi-même les plaques numéros, et Composite Sellerie s’est chargé des protections de fourche. Tandis que mon fond de selle et la mousse que j’ai formée ont été recouverts par Éric Clément.”

KCP Designs s’est vu confier la peinture, Cap Enseignes la fabrication des stickers. La déco est inspirée par la bécane que pilotait Jared Mees l’an passé, au sein du team Rogers Racing. Yann ne souhaitait pas seulement que sa Harley-Davidson 1200 Sportster de dirt track soit efficace, elle devait aussi en mettre plein la vue. Jugez par vous-mêmes avec les photos de Laurent Boyer Visions. Objectif : promouvoir la discipline dans sa Bretagne chérie, et tenter de susciter un certain engouement. De son propre aveu : il verrait bien Breizh Coast Kustoms contribuer à la construction d’une piste locale… Affaire à suivre !

P.S.: Yann souhaitait au passage remercier l’ensemble de ses soutiens sur ce projet :

  • Académie de la bière : bar dédié aux bières artisanales à Chartres (28) ;
  • Atelier du graveur : gravure bijouterie et industrielle à Ergué-Gabéric (29) ;
  • Cap Enseignes : stickers, enseignes et supports publicitaires à Châteaulin (29) ;
  • Dezert Point : skate & surf shop à Quimper (29) ;
  • Fifties and more : traitements de surface à Pont-Croix (29) ;
  • KCP Designs : peintures et motos personnalisées à Rédéné (29) ;
  • Le Page Peinture : sablage, thermolaquage et peinture liquide à Briec (29) ;
  • Moto Sélection : concessionnaire Honda à Quimper (29) ;
  • Sellerie Eric Clément : sellerie et bâches à Quimper (29) ;
  • T2xC : tuyauterie et chaudronnerie à Quimper (29) ;
  • T4 Klinik : spécialiste des VW Transporter T4 & T5 à Gourlizon (29) ;

Et enfin, les 50 1ères personnes a avoir acheté le t-shirt support de cette opération le mois dernier.

“Leurs noms sont sur la moto et seront fièrement montrés sur la piste !”

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et ayant depuis peu un pied en Belgique, chevauchant une FZ 750 stock depuis qu'il a été contraint de se séparer de sa W650 custom, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", web monkey de métier, apporte sa modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

601 articles publiés par cet auteur

1 commentaire

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Robby One...

    Depuis que j’ai vu le film “Challenge One” au tout début des années 70, je suis fan de ces infernales courses de dirt track, alors forcément, cette moto qui en est une splendide interprétation me tape totalement dans l’œil.
    Je dis bravo !

    Perso, si j’avais les moyens, ce serait sans doute exactement ce que je choisirais comme 2ème Harley après mon Street Bob.
    Elle est magnifique.
    :)

    Si je devais émettre une toute petite critique, elle porterait sur la déco, qui est certes très belle, mais en tant que vieux con j’aurais opté pour le orange-noir-blanc des compé-clients de l’époque.
    ;)

    Bon bah voilà, j’en veux une !
    Ce serait quand même génial si en France on organisait un championnat de flat track comme celui des US, pas comme ici avec des mono 4T bien moins glamour, hein…
    Le blème ce serait de trouver des pistes assez grandes pour y faire tourner des HD à 180 km/h.
    Il y a bien les hippodromes.
    Arf, je sais pas s’ils seraient d’accord…
    :P

    Bon, c’est la France, quoi.
    A part le supermotard on sait pas s’amuser dans ce pays conventionnel.
    Fait chier.

Un avis, une question, une réaction ?