Une Honda CB 750 Seven Fifty scrambler, signée Lust Motorcycles...

Une Honda CB 750 Seven Fifty scrambler, signée Lust Motorcycles…

Une Honda CB 750 Seven Fifty scrambler avec un logo Triumph sur le réservoir, nan mais qu’est-ce que c’est que ce foutoir !?

Laissez-moi vous conter cette histoire belge. Lust Motorcycles est un petit atelier qui a récemment vu le jour à Bruxelles. John, son fondateur, souhaitait se lancer dans la personnalisation de motos, et cette Honda CB 750 Seven Fifty scrambler est sa 1ère réalisation.

“Un de mes clients rêvait d’une machine customisée pour prendre part à la Transpy AMV Légende cette année, et dans la foulée repasser par Wheels & Waves. Sa grange abritait justement une RC 42 laissée à l’avandon, on en a fait la base de ce projet. Philippe a de l’humour, et un lointain passé d’enduriste. On retrouve un peu des 2 dans ce patchwork que j’ai créé.”

Il faut admettre qu’au 1er coup d’œil, on croit voir une néo-rétro anglaise. Mais quand notre regard se pose sur le 4 pattes en forme de parpaing, de suite une question s’impose : c’est quoi ce bordel, putain ?

“Après avoir débarrassé le cadre du superflu, j’ai retravaillé la partie arrière pour pouvoir installer la selle d’une Bonneville SE, rhabillée par La Sellerie, tout en conservant le pratique système de fermeture d’origine. Et puis j’ai adapté le réservoir d’une Thruxton carbu pour compléter la ligne. Conserver le logo Triumph, ou pas… Ca a fait l’objet d’un débat. A la base je prévoyais de faire découper une paire de "Tronda" au laser, mais finalement j’ai respecté le choix du propriétaire, qui trouvait amusant de semer le doute ou de créer la polémique.”

N’essayez même pas de râler, il ne risque pas de vous entendre avec le boucan qu’il fait. Des filtres Uni à l’admission, protégés par des K&N DryChargers, et un 4-en-1 Vance & Hines à l’échappement, prévu pour la Nighthawk US mais pas compliqué à adapter, permettent en effet au moulin de mieux respirer.

“Pour rendre cette bécane plus joueuse, et apte à s’aventurer dans les petits chemins, on l’a équipée d’un guidon type flat track et chaussée de Continental TKC 80. J’ai également raffermi la fourche avec un kit de chez Race Tech.”

Au niveau des accessoires, sur cette Honda CB 750 Seven Fifty scrambler, on peut aussi signaler la présence d’un compteur digital Koso, planqué ici derrière le navigateur, d’un petit feu à LED et de discrets clignos, et d’un phare type Bates affublé du verre d’un Marchal prélevé sur une vielle Peugeot. Le tout est alimenté via un réseau simplifié, et par une batterie Solise logée avec d’autres composants dans un caisson sur mesure planqué sous la selle.

“Des garde-boue en métal brossé viennent compléter le look, indispensables avec le climat qu’on a en Belgique, sinon c’est la noyade assurée !”

A l’avant je note également la présence d’une plaque numéro, de soufflets, d’un petit rétro, de nouvelles poignées…

“T’as peut-être aussi remarqué la semelle fondue sur l’échappement, quelques accrocs dans la peinture, les giclées d’essence plein le réservoir… ? Elle était flambant neuve à sa sortie de l’atelier, mais je n’ai pu la photographier qu’à son retour des Pyrénées. Et on peut dire que Philippe ne l’a pas ménagée !”

Tant mieux, voilà qui prouve que cette Honda CB 750 Seven Fifty scrambler n’est pas qu’une moto frime. Son propriétaire s’en sert, vraiment, et ces quelques stigmates sont loin d’anéantir son charme. Good job, John, cette Lust Motorcycles #01 est UPDLT approved.

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et ayant depuis peu un pied en Belgique, chevauchant une FZ 750 stock depuis qu'il a été contraint de se séparer de sa W650 custom, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", web monkey de métier, apporte sa modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

601 articles publiés par cet auteur

4 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Buffet Froid...

    C’est super les scramblers.
    Tant que tu restes sur du chemin de terre, les fesses posées sur la selle…
    Mais debout sur les cale-pieds, t’es plié en deux.
    Sans parler de la garde au sol, impossible de passer une bute sans se retrouver posé sur le moteur.
    J’avais un ZRX 1200 que j’adorais, mais je voulais faire un peu de tout terrain.
    Après quelques essais j’ai dû le revendre pour passer sur un XTZ 750.
    Bref, les scramblers c’est chouette pour les chemins ou pour faire le con sur la plage.

  2. A propos de Susokary...

    On est bien d’accord.
    Vu son poids et sa garde au sol, c’est clairement pas à la base une bécane à recommander pour le tout terrain…
    ;)

Un avis, une question, une réaction ?