Breizh Coast Kustoms signe une belle Peugeot de 1952, pour La Touche Française...

Breizh Coast Kustoms signe une belle Peugeot de 1952, pour La Touche Française…

Avec cette Peugeot de 1952 à l’effigie de La Touche Française, marque de tricots locale au rayonnement international, Breizh Coast Kustoms nous livre 150 cm3 de charme vintage !

Cocorico ! La cinquième bécane de Breizh Coast Kustoms que je vous présente est une petite Française ; une Peugeot de 1952 en l’occurrence, restaurée, et personnalisée à la sauce flat track. Voilà un moment que Yann ne cache plus son engouement pour les pistes ovales en terre battue, et les pièges qui vont avec. Ici, il nous confie la genèse de ce nouveau projet…

« Je suis régulièrement de passage chez mon pote Alan, qui tient le skate shop Dezert Point et y expose mes machines à tour de rôle. L’été dernier, alors que j’amenais justement ma 256 TC4, j’ai fait la connaissance de Hervé Delattre, fondateur de La Touche Française. Lui venait d’ouvrir un pop-up store dans le local voisin, et son père ayant travaillé toute sa vie pour Peugeot, inévitablement la conversation s’est engagée ! »

Un soir le trio se retrouve autour d’une bonne bière, et l’idée d’une jolie bécane pour promouvoir la jeune marque commence à germer. La moto rétro est à la mode, cela ne vous aura pas échappé… Il est donc décidé d’en préparer une, chargée de faire connaître l’entreprise et de valoriser ses « pulls’ouverts marins » 100 % fabriqués en France.

Ce sont des chandails comme en portaient nos aïeux, confectionnés « sous pavillon Breton » dans « le dernier atelier à disposer de ce savoir-faire » ; tricotés, assemblés, traités et finis au cœur même du Morbihan, par des « flibustiers de la maille traditionnelle ». En tant que Ch’ti, je me sens quand même le devoir de souligner que c’est une société lilloise qui fournit les boutons… Mais loin de moi l’envie de lancer une guerre à ce sujet !

« J’ai déniché la base fin août sur Le Bon Coin. Elle était presque complète, il ne manquait que la bobine et le faisceau. Rien de bloquant pour ce qui devait être une machine d’expo dans un premier temps. En revanche il y avait du taf en perspective, en terme de traitements de surface notamment… »

Arrivée à l’atelier, la belle est donc entièrement désossée pour être sablée et poudrée. Au passage, un examen minutieux détermine ce qui peut être récupéré, ce qu’il est possible de redresser, et ce qu’il faut remplacer. Le couvre-selle et différents caoutchouc, par exemple, proviennent de chez Chambrier. Les silencieux type contre-cône également, tandis que Fifties and more s’est chargé de fabriquer le superbe double collecteur poli.

« Coté déco, on retrouve le lustre des bécanes d’antan avec des éléments en laiton signés L’atelier du graveur. La peinture, elle, reprend les couleurs et le motif du pull fétiche de la marque, leur best-seller. Merci d’ailleurs à Cap Enseignes pour le coup de pouce au moment de poser les bandes noires ! Suivre scrupuleusement la forme du réservoir, et créer cet effet de manche portée à l’arrière n’auront pas été une mince affaire… »

Pour la touche racing : un guidon LSL type tracker, des plaques numéros, et sur les belles roues à rayons reconditionnées, une paire de boudins Heidenau. Plus gros que ceux d’origine, ces K34 en 18 pouces ont le style vintage des pneus ballons. Pour Breizh Coast Kustoms, c’est aussi l’occase de renforcer une sorte de partenariat né avec la XS 500 scrambler que je vous présentais le printemps dernier, et chaussée, elle, de K67.

« Mi-novembre, j’ai livré la moto finie chez Dezert Point. Quelques semaines plus tard, c’est Michard Ardillier qui l’accueillait à Bordeaux. Et passées les fêtes, elle a pris la route de Paris pour entrer chez Vintage Motors, eux aussi distributeurs de La Touche Française. La suite ? Andernos, Biarritz, Zurich, Bath… »

Il se murmure même qu’une deuxième (voir une troisième !) machine à l’effigie de la marque pourrait voir le jour, après cette Peugeot de 1952, pour être exposée dans un shop à l’autre bout du monde. Tokyo demain, New York bientôt ? Nul doute que Yann sera volontaire pour assurer les livraisons ! Entre autres détails, reste à voir si son assurance moto le couvre bien outre-mer…

Blague à part, en fonction des réactions, ce réseau de magasins pourrait à terme être mis à profit pour proposer ce genre de piège à la vente, des Peugeot des années 50 de préférence, mais pourquoi pas aussi d’autres modèles de bécanes customisées (couleur, numéro, sellerie, poignées…), éventuellement homologuées mais toujours dans un esprit rétro. Affaire à suivre…

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978, et motard depuis le berceau qu'aura été le panier de mes vieux, j'ai commencé à rouler de mes propres roues en QR 50, et chevauche aujourd'hui une FZ 750 stock depuis ma séparation regrettable d'avec ma W650 custom. Web monkey de métier, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", j'apporte ma modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

639 articles publiés par cet auteur

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Un avis, une question, une réaction ?