Sébastien Lorentz, personnalité UPDLT de l’année 2013 !

Sébastien Lorentz, personnalité UPDLT de l’année 2013 !

Sébastien Lorentz, alias Sonic Seb, l’homme qui se cache derrière le blog « ze Last Chance Garage du 7-8. ». Enfin qui se cache, pas vraiment en réalité, puisque le mec a un peu fait le tour des sites, des mags, et surtout des évènements dédiés à la bécane à l’ancienne, piégeuse, bruyante et caractérielle. Coupes Moto Légende, Bol d’Or Classic, GS Days, Iron Bikers, 4H de Spa-Francorchamps, Cafe Racer Festival, Rollerburn, Wheels and Waves… Grand-messes appréciées des puristes ou events plus hype et underground, il est partout ! Et si vous ne l’avez pas déjà croisé dans les allées d’un salon ou aux abords d’une course, vous l’avez peut-être aperçu sur la piste en train de faire des étincelles. Littéralement.

Mais ce qui lui vaut cette année particulièrement de succéder à Laurent Cochet, notre personnalité UPDLT de l’année 2012, c’est sa participation à Glemseck 101, un évènement 100 % runs en duel se déroulant en Allemagne sur l’historique circuit de Solitude. En fait, 2 choses ont permis à notre camarade de nettement se distinguer : l’incroyable machine qu’il a créée pour l’occasion, et le fait qu’il a du à la dernière minute laisser le guidon à son ami Sylvain Berneron, connu pour ses crobards signés Holographic Hammer.

Vous me connaissez, je suis taquin, et le titre de personnalité UPDLT ne peut pour moi aller qu’à un motard s’étant récemment planté, si possible de manière spectaculaire, mais toujours sans gravité bien sûr. Rouler avec « un pneu dans la tombe » c’est drôle, y aller avec les 2 ça l’est nettement moins. En l’occurrence, Sébastien s’est simplement fracturé la malléole et le péroné gauches en voulant exécuter une cascade en BMX. Heureusement, il se portait quand même mieux après son accident que son jean après l’intervention des secours…

Sébastien Lorentz, personnalité UPDLT de l’année 2013 !

Rien de très grave donc, mais on imagine quand même l’angoisse et la frustration, quand cela se produit à quelques jours seulement d’un RDV auquel tu te prépares depuis des semaines ! Et cette fameuse préparation justement, elle est à découvrir à travers son nouveau blog dédié : « The Lucky Cat Garage ».

« Faster Lucky Cat! Kill! Kill! »

Non seulement cette « Sprint Beemer » a été plutôt rapide à Glemseck, mais en plus elle a gagné les faveurs du public, remportant à la fois la « Starr Wars sprint race » et le « best of show award ». Rien d’étonnant en même temps quand on observe bien cette bécane à la ligne incroyable, et qui regorge vraiment de détails soignés et/ou originaux, un dragster hors normes qui allie indiscutablement look d’enfer et performances remarquables !

Il faut dire que Sébastien commence à avoir de l’expérience en matière de transformation, et qu’il est plutôt bien épaulé pour mener à bien ses projets, notamment par ses amis du FAT Club et par Frank de l’Atelier Chatokhine. Il a aussi le mérite d’ignorer la tendance et de ne pas sombrer dans la facilité. J’en veux pour preuve son surprenant daily, une BMW R60/5 baptisée « Dust Beemer », et dont le carénage enveloppant, les valises Wixom et le bidon toaster sont clairement à contre-courant du combo en vogue, mini-phare Bates, arrière dépouillé et réservoir de série 7. Sans rire, s’il était plus aisé de s’offrir un dustbin je suis sûr qu’il aurait lancé une mode avec cette machine ! Loin de la lourdeur des américaines dans ce domaine, c’est comme un bagger réinterprété pour me réconcilier avec cette catégorie…

Avant ça, il avait déjà marqué les esprits avec sa Yamaha XS 650 « Low Flyer », qui a plusieurs fois fait le tour du web. A l’époque, on voyait peu de bécanes affublées de bidons de petits scramblers vintage ! Et là encore, ça fourmille de détails intéressants…

D’autres machines plutôt variées, tant dans le choix des bases que dans le style et la destination des préparations, ont aussi précédé ce custom radical. Une Yamaha SR 500 « Single Cafe », pour aller à la boulangerie chercher le pain, une Buell X1 « Sonic Racer », pour rallier par exemple le Ace Cafe, une Kawasaki Z900 « Z Racer », pour s’essayer sur la piste en course Classic, ou encore une BMW R80/7 « Six Days Beemer », pour se tirer la bourre dans la boue avec d’autres amateurs de flat-twins tout-terrain…

Et l’histoire continue ! Puisqu’en collaboration avec Frank, Sébastien vient de se lancer dans la transformation d’une Triumph pre-unit en une bête de course, destinée à celle qui est la sœur du 1er et la chérie du 2nd. Voilà, maintenant vous savez ce qui les lie, et vous imaginez le soin qu’ils vont ensemble apporter à la construction de cette terrible machine, qui répond au doux nom de « Honey Racer ». Un projet à suivre via le compte Instagram de l’Atelier Chatokhine, et le fameux blog « The Lucky Cat Garage » bien sûr, ainsi que la page Facebook associée.

« Stay tuned! »

Photos : Benoit Guerry, Daniel Beres, Dimitri Coste, Robin de Lestrade, Thomas Caplain

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et roulant en Kawasaki W650, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", apporte sa modeste pierre à l'édifice de "All you need is ride", Comete Motocycles, Legend Motors et RAD Motorcycles Magazine, entre autres...

417 articles publiés par cet auteur

5 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. C’est mérité !
    J’adore le travail de Seb Lorentz, et en plus, comme souligné dans l’article, il ne suit pas bêtement la mode des mini phares, Firestone Deluxe et selle planche à découper le saucisson…
    Quant à sa XS : la plus belle jamais vue à mes yeux !
    Bonne continuation.

Un avis, une question, une réaction ?