Brooklands Classic : plus qu'un bouclard, presque un musée...

Brooklands Classic : plus qu’un bouclard, presque un musée…

Le logo de Brooklands Classic.

Voilà près de 3 mois que nous sommes allés visiter, avec Jibé, l’antre de Marco, et c’est seulement aujourd’hui que je mets en ligne un article à ce sujet.

Pourquoi avoir attendu si longtemps ?

Simplement parce que j’avais proposé ce contenu en exclu à un magazine américain qui semblait à priori intéressé, mais qui depuis… n’a plus donné de nouvelles.

Weirdos…

Enfin bref, puisqu’il n’y a pas de raison de vous en priver plus longtemps, voici ce que je peux vous raconter au sujet de cet incursion.

Une partie des machines entreposées chez Brooklands Classic, sous une bâche à l'effigie de l'enseigne.

Brooklands Classic est une enseigne parisienne, dédiée aux vieilles anglaises et aux trials vintage, et dirigée par Marco Raymondin.

Il se trouve que notre homme est impliqué dans la moto depuis plus de 40 ans, avec un attachement particulier pour les anciennes venues d’outre-manche, et notamment la Vincent Rapide avec laquelle il s’est déplacé pendant près de 15 ans, presque quotidiennement.

Parce qu’il ne peut se passer du frisson que procurent la vitesse et la compétition, il a fondé en 1975, avec une poignée d’amis, la AFAMAC, puis la AFATA.

La Triumph T110 préparée que Marco a emmenée à Bonneville.

Plus récemment, en 2008, il s’est présenté à Bonneville avec une Triumph T110 tournant au méthanol, et dont la préparation avait été confiée au sorcier Frank Chatokhine, de l’atelier éponyme, un autre spécialiste de la moto classique made in England.

Après s’être battu un moment avec le carbu et la transmission, le sel et l’altitude imposant des réglages particuliers, il est presque parvenu à battre le record de sa catégorie, qui était alors de l’ordre de 120 mph, soit plus de 190 km/h, mais le soudain incendie de sa machine l’en a empêché, le privant d’une victoire et lui brûlant l’un des mollets au passage.

Vous ne me contredirez sans doute pas, si je vous dis que Marco sait ce que c’est que de rouler avec « un pneu dans la tombe »

Dans son échoppe, aux faux airs de musée, l’ambiance est évidemment plus calme que sur ce célèbre lac salé qu’il a foulé du boudin, mais, si les oreilles sont moins sollicitées, les yeux eux, peu importe où ils se posent, trouvent toujours de quoi se contenter.

La preuve, avec cette quarantaine de clichés que je vous en ai rapportée…

[gigya src="http://www.flickr.com/apps/slideshow/show.swf?v=71649" width="640" flashvars="offsite=true&lang=fr-fr&page_show_url=/photos/unpneudanslatombe/sets/72157628079031341/show/&page_show_back_url=/photos/unpneudanslatombe/sets/72157628079031341/&set_id=72157628079031341&jump_to=" allowFullScreen="true"]

Cliquez ici si vous ne voyez pas apparaître le diaporama intégré.


Edit du 25 mars 2012 :

De ce bref passage chez Brooklands Classic, je n’avais pas seulement rapporté des photos, mais également une petite vidéo, tournée au moment où Jibé recevait de Marco les quelques conseils d’usage au sujet de sa nouvelle acquisition.

Avouez qu’il aurait été dommage de ne pas vous en faire profiter, en omettant de l’ajouter à cet article…

Cliquez ici si vous ne voyez pas apparaître la vidéo en question.

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et roulant en Kawasaki W650, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", apporte sa modeste pierre à l'édifice de "All you need is ride", Comete Motocycles, Legend Motors et RAD Motorcycles Magazine, entre autres...

406 articles publiés par cet auteur

8 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. Merci pour ton commentaire Yann.
    C’est vrai qu’il y avait quelques beaux exemplaires, et l’un d’eux est même rentré avec nous en camion !
    Cela fera sans doute l’objet d’un prochain article…
    ;)

  2. Ah, les bons vieux bouclards d’un autre temps…
    Que j’aime, que j’aime !
    Je toucherai ma bille en mécanique, j’en ouvrirai un de suite.
    Quoique l’idée d’un relais gîte motard, version Ace Cafe pour l’ambiance, me démange…

    Et bravo pour ce blog.

Un avis, une question, une réaction ?