Les pannes les plus connes, celles qui te font perdre le plus de temps...

Les pannes les plus connes, celles qui te font perdre le plus de temps…

Inattendues, bien planquées, limite ésotériques… C’est souvent les pannes les plus connes qui nous font perdre le plus de temps ! A ce sujet, je vais vous en raconter une bonne.

C’est l’histoire d’un mec qui, pour faire briller sa belle et récente peinture perso, fait un détour par le centre de lavage avant de nous rejoindre avec sa 125 Mito. A la sortie, comme il trouve qu’elle broute un petit peu, il s’arrête 5 min et soulève son réservoir qui fait office de capot, pour aérer la boîte à air et lui permettre de sécher comme il faut. Aucun souci au moment de repartir, le voilà donc qui s’élance… Pour caler 100 m plus loin. Rebelote : ouverture du capot, aération de la boîte à air, fermeture du capot, démarrage sans problème, grands coups d’accélérateur pour montrer que “Eh ! Oh ! C’est moi le chef, ok ?”, et puis reprise de la route un poil énervé. En vain…

Le manège dure presque 1h00, avec une pause de 5 min tous les 100 m, et retarde toute la troupe réunie ce jour-là pour une balade censée nous amener jusqu’à Chimay, mais qui, à ce stade de la situation, a vu sa destination reconsidérée au profit du village moto voisin, dans l’espoir d’y obtenir un diagnostic plus fiable que la 10aine d’hypothèses déjà émises par les “spécialistes” du groupe, concernant entre autres l’allumage…

Et finalement, à 1 km de cette étape salvatrice, et à l’occasion de la 20ème ouverture de capot je dirais, notre acolyte se rend compte en définitive que sa durite d’essence (longue de 50 cm !) est simplement pincée à chaque remise en place du réservoir, ne lui laissant consommer que quelques millilitres d’essence, de quoi parcourir… 100 m environ.

Je tairais le nom de celui de mes frangins concerné par cette histoire de durite à rallonge (à sa décharge montée par un ancien propriétaire, et qui a bien failli venir à bout de notre patience…), mais je peux vous dire que quand on y repense aujourd’hui, on se marre encore presque autant que quand on a enfin compris ce qu’il se passait après coup !

Et vous, c’est quoi votre pire anecdote de panne à la con ?

Les pannes les plus connes, celles qui te font perdre le plus de temps...

P.S.: On a retrouvé une photo de la fautive, prise ce fameux matin-là ! Et même une petite vidéo dans laquelle elle fait entendre sa voix…

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et ayant depuis peu un pied en Belgique, chevauchant une FZ 750 stock depuis qu'il a été contraint de se séparer de sa W650 custom, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", web monkey de métier, apporte sa modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

594 articles publiés par cet auteur

34 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Sapeurad...

    Pas mal de FZS 1000 Fazer ont des soucis de “respiration” elles aussi.
    Des trous à l’accélération, du mal à prendre leurs tours…
    La cause est souvent bête : un chiffon qu’on laisse traîner sous la selle, et qui vient boucher l’entrée de la boîte à air qui s’y trouve.
    ;)

  2. A propos de Hey...

    Un classique pour ma part.
    GS 500 de 2002, je sors du concessionnaire pour une histoire de jeux aux soupapes, et je m’attaque à ma première balade avec ma chérie fraîchement diplômé de la moto.
    4 km plus tard elle se met à brouter (ma GS j’entends), puis repart, et re-broute, etc…
    Je pleure déjà d’avoir à la ramener chez le doc, je menace même de la vendre, criant à la trahison…
    Puis je rougis, je dis à ma copine que ce n’est rien, je tourne la vanne de réserve et je vais faire le plein.

  3. A propos de Marc du 85...

    La porcelaine de bougie fendue, c’est pas mal aussi !
    Un coup étincelle, un coup plus rien…
    C’est pas une fuite d’essence, c’est une fuite de HT.

  4. A propos de Geno...

    Coupe Moto Légende fin 90’s début 2000, il pleut des cordes toute la journée, et le basset BSA d’un ami ne veut rien savoir : il ratatouille et s’engorge comme c’est pas permis, et n’avance à rien alors que la veille aux essais par temps sec il marchait nickel.
    Là on se dit : “C’est sûr, c’est les trombes d’eau qui font merder l’allumage quelque part, voir peut-être la carburation”.
    Démontages, changeages de pièces, essayages multiples… Et toujours rien.
    Dans le stand ça tourne, mais sur la piste détrempée et sous des trombes d’eau ça merde.
    Et d’un coup l’ami en question s’arrête au bord de la piste, enlève le haut de K-way qui le protège de la pluie et le jette, et là il repart comme une balle dans un bruit d’enfer !
    Il avait enfin trouvé : c’était les cornets qui aspiraient le K-way et étouffaient le moteur !
    Dès qu’il n’avait plus que la combarde en cuir sur le dos l’affaire était résolue, et il est rentré au stand en fin de course trempé jusqu’au trognon, mais trop heureux d’avoir finalement trouvé et pu faire parler la poudre, BSA oblige…

    ;)

  5. A propos de Thomas Pierre...

    Tu oublies de dire qu’une fois le problème réglé je vous ai suivi toute la journée, toi en 1200 Sportster et Evald en 650 SV, et ce à près de 200 par moments en consommant moitié moins que vous !
    Ça marche les p’tites Italiennes !!!
    :)

  6. A propos de Susokary...

    Haha !
    C’est que c’était pas le sujet de ce post, mais je plussoie.
    Plus que le reste, s’agissant d’un 2 temps particulièrement performant, c’est la faible conso qui était épatante !
    :)

  7. A propos de Julien...

    Qu’il lève le doigt celui qui ne s’est jamais laissé avoir par le coupe-circuit oublié, et finalement réenclenché en toute discrétion à l’angle de la rue, après avoir essayé de démarrer 15 fois, 20 fois, 100 fois sa p*t**n de br*l* de m*rd* !
    Hein, qui c’est ?
    ;)

  8. A propos de Susokary...

    Depuis la fois où je me suis retrouvé coincé sur la bande d’arrêt d’urgence dans cette situation (après un passage en réserve raté sur une bécane que je découvrais…), et que, désespéré, je suis passé à 2 doigts d’appeler (comme un gros nul !) l’assistance dépannage, qu’il s’agisse du bouton ou des capteurs situés au niveau de la béquille, de la boite ou de l’embrayage, je ne me fais plus jamais avoir par ces histoires de coupe-circuit !
    Enfin, il parait qu’il ne faut jamais dire jamais…
    :P

  9. A propos de Le Duc ®...

    Modestement… Plus de patate.
    M*rd*, je me traîne la b*t* en 125 ou quoi !?
    Non, aux dernières nouvelles c’est bien une Monster 620, pas une bête de course mais tout de même…

    Pas loin de chez Ducati, je m’arrête chez mes voleurs préférés :
    – “Ouh là là, on dirait l’injection, faut prendre rendez-vous.”
    – “Au revoir, messieurs.”

    Je regagne donc mes pénates en mode MTT1, doublé dans une côte par une démoniaque 205 GRD, et m’arrête quand même au passage chez un vieux briscard qui a un bouclard pas bien loin.
    Il pose sa main contre le collecteur du cylindre avant, la retire. Froid. Glacé comme la douche que je viens de prendre.
    Il démonte la bobine concernée, et le verdict tombe : oxydation au 2ème degré.
    Il disparait dans son atelier, et en ressort 30 secondes après avec un tube logoté Harley.
    Il badigeonne, remonte, met à feu, et part faire un wheeling avec ma tondeuse italienne !

    J’ai découvert en une fois la honte et la graisse à contact électrique.

  10. A propos de Opopope...

    Un peu la même, en couleur, le réservoir qui pinçait la durite d’essence contre le cache-culbuteurs de mon Stinger…
    Mais uniquement quand j’avais le plein ou presque !
    J’ai cru devenir fou.

  11. A propos de Manu...

    Les mêmes symptômes que dans le sujet, 100m et on s’arrête 5mn, de nouveau 100m, etc…
    Après démontage du carbu et de l’allumage, plusieurs fois, et plus de 4h de recherches, alors que je suis sur le point d’abandonner, un flash : la mise à l’air du réservoir bouchée !
    Et dire que j’ai poussé sur 10km…

  12. A propos de JLV...

    Harley Dyna, petite marche arrière pour sortir du garage, un grand pschhhhhhhhhh ! Puis pneu arrière à plat.
    La veille, pour faire le kéké, j’avais piqué au scoot du fiston de jolis bouchons de valves en alu qui allaient nettement mieux sur la HD.
    Seulement, un poil plus longs que ceux en plastique de base, il s’est pris à l’arrière dans le bras oscillant, et la valve du tubeless est venue avec au premier tour de roue.
    Giga haine…

  13. A propos de Rémi...

    A mon tour !
    Contexte : mon pote Nicolas était venu me rendre visite en Allemagne avec sa BMW, et on allait se promener avec les 2 brêlons dans le massif de l’Eifel, près du Nürburgring.
    En rejoignant l’autoroute je prends la courbe bien penché, façon pilote que je ne suis pas, le cylindre droit de ma Guzzi allant frôler l’asphalte (je rêve)…
    Et là, la chose la plus improbable que je n’aurais jamais réussi à faire, même en le voulant : ma chaine antivol (recouverte de plastique sur – presque – toute sa longueur) glisse sous la selle, et vient se caler exactement là où il faut sur les 2 pôles de la batterie (la s*l*p*) !
    La moto s’arrête net sur le bord de la 4 voies, elle ne veut plus rien savoir, les 38 tonnes nous frôlent, hum, sympa la balade…
    Merci à Nico pour m’avoir remorqué avec une corde !

  14. A propos de DoktoR VoloX...

    Ca m’est arrivé 2 fois avec ma 600 SRX.
    Gros mono, démarrage au kick… La suée après 10 ou 15 coups de jarrets !

  15. A propos de DoktoR VoloX...

    T’avais pas senti que tu tournais que sur une patte ?
    Moi ça m’arrive avec mon SV 650 S en cas de grosse grosse saucée, la flotte ne s’évacue plus du trou de la bougie avant…

  16. A propos de DoktoR VoloX...

    Bon allez, à mon tour…
    L’hiver dernier je me prends une petite vautre à 10 km/h, avec ma Vox Cafe Racer.
    Gros coup au moral, le carénage a souffert, le bracelet du coté de la chute est de traviole…
    Un automobiliste m’aide à relever ma belle, je veux repartir, le moteur tourne très bien, par contre l’accélérateur est coincé, impossible de mettre ne serait ce qu’un peu de gaz !
    J’ai vraiment les boules…
    Je pousse ma chiotte sur 500 m en essayant régulièrement de décoincer la poignée de gaz, impossible !
    La décharge d’adrénaline suite à la chute se dissipe, je réalise que je suis tombé du coté gauche, et que l’accélérateur coté droit marche très bien.
    Ca fait 10 min que j’essaye d’accélérer avec la poignée gauche !
    10 ans de bécane…

  17. A propos de DoktoR VoloX...

    Physiquement oui, par contre mentalement j’aurais mieux fait de m’arrêter 5 min boire un café…
    Je tiens à préciser que je me suis mis au tas sur une plaque de verglas.

  18. A propos de Susokary...

    Arf, je connais ça, j’ai fait la même y a un mois :
    Perdu l’avant en freinant sur du (presque) verglas, et vrillé tout le train.
    :(

  19. A propos de DoktoR VoloX...

    J’ai même pas eu besoin de freiner, sur une pente en descente, dès que la roue avant a touché le verglas elle est partie…
    Je m’en tire pas trop mal avec mon carénage, vu que je sais travailler la résine et la fibre et que j’ai un bon plan pour la peinture.
    Un train vrillé c’est déjà plus emmerdant !

  20. A propos de Sebas...

    Je roule tous les jours en MV Agusta 910 R, équipée d’une alarme.
    Fin de journée, garé dans Paris je décide de rentrer chez moi, mais impossible de démarrer !
    Je checke le coupe-circuit : ok.
    (J’ai un pote motard qui stationne à côté de moi, une fois sur deux il me coupe le circuit pour m’emmerder…)
    ;)

    Je me dis : c’est cette p*t**n d’alarme qui déconne.
    Je la connecte, la déconnecte, la reconnecte… Ca dure 30 minutes.
    Et là, je me rends compte que le témoin de point mort n’est pas allumé, alors que la moto est censée y être, au point mort.
    Beh en fait non, elle est entre deux eaux, entre la 1ère et le point mort ou entre le point mort et la 2ème… Va savoir !
    Toujours est-il que pour le boîtier y avait une vitesse enclenchée, et que pour la boîte y en avait pas.
    Bref, ça démarrait pas à cause de ça.
    Un petit coup sur le sélecteur, et crack, je suis parti.
    :)

  21. A propos de Velliot...

    2011, j’étais en plein remontage de mon bobber sur base de 500 CX custom.
    J’avais acheté 2 bougies toute neuves, toute fraîches, et j’en ai fait tomber une, d’une hauteur de 30 ou 40 cm peut-être…
    Bon, jusque-là rien d’alarmant.
    Je les monte et mets la meule en route, ‘peccable bien, tout fonctionne, c’est parti pour une balade.
    15 minutes après, des gros trous à l’accélération, un coup ça marche un coup non.
    La comédie dure 1h00…
    Je finis par revenir à l’atelier, démonte les carbus, tout, je trouve rien !
    Finalement c’était simplement la bougie tombée 2h00 avant, et qui en chutant avait écrasé son électrode…

  22. A propos de Holtzmer...

    Matériel : W650 (que j’appelle “la petite mule” parce qu’elle est capable et fiable).
    Projet : aller chercher une pizza chez mon spécialiste.
    Problème :
    Je m’arrête devant le magasin, et par économie de gestes je me contente de mettre le neiman.
    Mon achat réglé et amarré, je débloque, enfin, j’essaie de débloquer car la clé ne bouge pas.
    25 essais plus tard, après m’être dit que je ne pourrai même pas la déplacer pour la ranger correctement, qu’il faudra que je change le bloc serrure, etc…
    Je tourne la clé dans l’autre sens, et ça marche !
    Si seulement c’était la 1ère fois que ça m’arrivait…
    Ne le répétez pas hein ?

Un avis, une question, une réaction ?