Flat Track Invitational #3 : un évènement en pleine expansion !

Flat Track Invitational #3 : un évènement en pleine expansion !

Pour la 3ème fois cette année déjà, l’anneau de terre homologué FFM de Mâcon accueillait samedi passé les participants à Flat Track Invitational…

Toute chose finit « has been » avant de, si elle le mérite, renaître vintage et cool. Et quoi de plus cool que le flat track, et les images de Kenny Roberts luttant sur sa Yam 4 pattes contre des Harley XR bien plus adaptées à la discipline ? Si la France est souvent, et sans doute à juste titre, considérée comme très réactive à la nouvelle vague custom, il faut bien avouer que les Britons nous ont quelque peu devancés en matière de courses sur anneaux de terre. Ce n’est qu’après le retour des pionniers français en DTRA anglais (Chatokhine, Coste, etc…) que le virus s’est propagé de ce côté-ci du tunnel. Et les 1ers à l’avoir chopé ce sont Sébastien Gérodias et Domice de la Croix-Vaubois, qui après s’être rapprochés du club de Mâcon et de sa superbe piste de speedway ont créé Vintage Racing Spirit, avant de mettre en place un 1er Flat Track Invitational, puis un 2ème, et enfin le dernier en date qui clôture une saison bien remplie.

Le concept est simple mais imparable, il permet en outre de rouler à sa main et à sa faim. De quoi faire de réels progrès ! La 40aine de pilotes inscrits est répartie le matin par groupes qui se relaient sur le circuit en sessions de 5 minutes. Les bénévoles de l’AMCM se chargent, à la pause obligatoire, de nourrir les troupes au sein de leurs infrastructures au top. Les échanges d’impressions fusent déjà…

Comme nous sommes humains et que quand même, faut pas déconner, on parle de sport mécanique, l’après-midi est consacré à régler ses comptes sur la piste entre potes, départ arrêté. Ca va tout de suite plus vite et un peu plus par terre aussi ! Chacun repousse ses limites, la mixité des niveaux permettant à tous de trouver des partenaires de jeu (et quel jeu…). L’ambiance reste toujours excellente et très old school dans le paddock.

L’expansion dont je vous parlais en titre se caractérise bien évidemment par un nombre de riders en hausse, mais également par des machines de plus en plus préparées, dépouillées et chaussées en 19 pouces. On comprend que les gaziers ont l’intention de remettre le couvert fréquemment, nous les 1ers. Et cette expansion passant aussi par la délocalisation, Vintage Racing Spirit, Seb et Domice seront sans aucun doute un des vecteurs de partage à travers d’autres lieux de leur passion, de notre passion. Encore merci à eux !

Ils et elle étaient présents :

Sébastien Gérodias (40 ans – Lyon),
Co-fondateur avec Domice de la Croix-Vaubois de Vintage Racing Spirit :

« L’inspiration, c’est la pratique. Avec Domice ça fait un moment qu’on parlait de flat track. Après s’être rapprochés du club dans un 1er temps à titre personnel, une session de roulage sur la piste a confirmé notre excitation et on a voulu donner à d’autres l’opportunité d’essayer, sans prétention. »

Flat Track Invitational #3 : un évènement en pleine expansion !

Wilfried Delestre (29 ans – Angers),
Champion de France 2015 et 5ème de la coupe du monde 2016, au sein du 552 Racing Team :

« Je pratique cette discipline depuis 5 ans. J’ai été contacté par Domice qui avait rencontré un ami et partenaire (sponsor). Après le salon de Lyon et le 1er Flat Track Invitational, nous sommes restés en contact. J’aime l’esprit hors compétition, sans prise de tête et avec des gens qui aiment rouler. »

Flat Track Invitational #3 : un évènement en pleine expansion !

Arnaud Destreil (42 ans – Toulouse),
Pratique la moto sous toutes ses formes, toujours à l’affût d’events motocyclistes :

« Il y a peu de circuits. On a découvert celui de Mâcon avec l’école Di Traverso. Et malgré les 6 heures de voiture, c’est un moment tellement génial sur une piste épatante qu’on fait l’effort. »

Flat Track Invitational #3 : un évènement en pleine expansion !

Christophe Decombard (44 ans – Chartres),
Vice-champion rookie en DTRA 2015 et constructeur de motos, chez 8cycles :

« Ici, il y a une piste et un bon esprit. C’est génial d’organiser des évènements de ce type. Tout le monde se marre, c’est l’esprit du flat track où il n’y a rien à gagner.
[A propos du niveau général :] C’est la découverte, mais avec un peu d’entraînement beaucoup vont rouler plus vite que moi, très vite.
[A propos du team familial :] C’est plutôt sympa de partager ça avec les enfants et de les voir se faire plaisir. Ca progresse tranquillement, le fiston va de mieux en mieux. Je profite d’être encore un peu devant. »

Flat Track Invitational #3 : un évènement en pleine expansion !

Julie Quet (36 ans – Les Cévennes),
Edite la page "Carnet de bord moto" sur Facebook :

« Je voulais faire du flat track. L’année dernière j’ai pris part au Dirty Sunday et c’était plutôt cool. J’avais une Montesa mais c’était un peu compliqué, et j’ai donc remonté une XLS qui est maintenant… Démontée (en rade !). C’est pas mal de galères mais tellement de plaisir ! Je n’ai pas le "gros cube" depuis longtemps, et je rattrape le temps perdu en faisant de la piste et des courses de côtes en anciennes. »

Flat Track Invitational #3 : un évènement en pleine expansion !

Note du taulier :
Merci à Brake pour cette 1ère contribution fort appréciable, et pareillement aux photographes qui nous ont permis de l’illustrer : Morgan Bove, Frederic Duperray et Nicolas Masse.

A propos de Brake :

Haut-Savoyard de 42 ans, Brake n'aime rien tant qu'enchaîner les virages alpins au guidon de sa BMW R65 "caferisée", ou bien tourner à gauche dans la poussière à cheval sur sa Suzuki DR 650 "trackerisée".

2 articles publiés par cet auteur

Ajouter un commentaire