La Yamaha 900 XJ de Yann, une bécane basique mais une histoire touchante.

La Yamaha 900 XJ de Yann, une bécane basique mais une histoire touchante…

Y a des bécanes comme ça, tu les aurais croisées dans la rue tu ne te serais sans doute même pas retourné. Et puis, quand t’apprends l’histoire qu’il y a derrière, et que tu sens toute la passion qui anime son propriétaire, tout à coup tu la vois vraiment sous un autre angle. Cette vieille Yam’ c’est tout à fait ça, et l’histoire en question je vais laisser Yann vous la raconter…

La Yamaha 900 XJ de Yann, une bécane basique mais une histoire touchante.

« Salut à tous !

Grand lecteur de magazines moto (vintage, kustom, américain, etc…), j’ai découvert votre site dans l’un d’eux et naturellement accroché au style et au contenu.
Aussi, je me suis permis de penser que mon petit projet, aussi banal soit-il, pourrait peut-être vous intéresser…

Pour commencer je me présente :
Petit Dauphinois campagnard né dans l’odeur du cuir et de l’essence il y a une 30aine d’années, j’ai commencé la moto alors que je n’avais que 1 an (si si, je vous jure !), entre le père et la mère, sur le 4 pattes de l’ancien qui à l’époque n’avaient même pas le permis auto !
Entouré de motards, j’ai naturellement succombé au guidon d’une belle aussitôt le papier rose en poche, ravi de pouvoir faire partie du "club", de la "bande", des "grands", et surtout heureux de pouvoir rouler à coté de mon vieux.

Mais derrière le nombril de ma mère d’autres petites graines ont poussé, et les contraintes de temps et d’argent ont bien sûr été multipliées de manière proportionnelle.
Dégotant parfois de vieux riblons en fin de carrière, mon père est tout de même parvenu un temps à rester timidement au contact de sa passion, mais ses montures avaient souvent déjà "un pneu dans la tombe", et lassée de devoir pousser la énième "bonne affaire" capricieuse du moment ma mère décida un jour de raccrocher son cuir définitivement…

Des années plus tard, mon paternel a finalement de nouveau craqué, cette fois pour une 900 XJ de 83 avec déjà 102 000 km dans les bielles.
Evidemment, à 200,00 EUR le bout, on ne peut pas lui en vouloir de faire preuve d’un caractère aléatoire sur le plan mécanique…

J’ai du coup décidé de prendre les choses en main l’hiver dernier, et kidnappé la jap’ en promettant une surprise au motard déchu.
Par hasard, j’étais tombé sur une autre bécane quelques mois plus jeune, la même à quelques détails près, une base que j’allais pouvoir cannibaliser.
Après la dépose et la révision du moulin, la fabrication d’une paire de pièces "maison", quelques coups de disqueuse, un bon nettoyage et l’application d’une peinture noire, l’ensemble a pu être remonté pour constituer une "nouvelle" moto, belle et fiable, et ce sans se ruiner.

Voilà, je ne vous en voudrais pas de ne pas figurer dans vos colonnes tellement mon projet me parait ridicule à coté de certaines prépas extraordinaires qui s’y trouvent.
Cela dit, je suis tellement heureux de pouvoir de nouveau rouler côte à côte avec mon père, et même ma mère qui a du coup renfilé son blouson, que je n’ai pas résisté à l’envie de partager avec vous cette histoire dont j’avoue être un peu fier malgré tout… »

La Yamaha 900 XJ de Yann, une bécane basique mais une histoire touchante.

Bon, ceux qui me connaissent un petit peu comprendront sans doute d’autant plus pourquoi cette histoire m’a touché, dans les grandes lignes on dirait tout à fait la mienne, ou plutôt celle de mon vieux. Combien de motards comme ça, un peu limite niveau budget, ont été obligés à un moment donné de mettre leur passion entre parenthèses parce que la vie, des contraintes, leurs responsabilités… leur imposaient d’autres priorités ?

Tenez, dans le même genre (avec juste un peu plus d’argent impliqué…), voici une vidéo qui devrait vous plaire et qui illustre aussi très bien le sujet :

Over the top guys, over the top Yann.

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978, et motard depuis le berceau qu'aura été le panier de mes vieux, j'ai commencé à rouler de mes propres roues en QR 50, et chevauche aujourd'hui une FZ 750 stock depuis ma séparation regrettable d'avec ma W650 custom. Web monkey de métier, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", j'apporte ma modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

625 articles publiés par cet auteur

7 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Jean-Patrick...

    Parfois il y a de belles histoires qui vous font monter quelques larmes aux coins des yeux…

  2. A propos de Eric...

    C’est cool de te lire, j’aime bien ton approche qui ne juge ni ne dénigre personne…
    Ca donne juste envie de prendre soin de son brêlon quel qu’il soit.

  3. A propos de Jean-Luc Grenois...

    Bravo pour cette histoire et pour la réalisation de ce projet.
    Oui, ça roule toujours les XJ, j’en suis à ma 3ème et la prochaine sera sûrement une 900…
    Que du plaisir !

  4. A propos de Gabriel...

    Bonjour,
    Je voulais savoir si Yann avait changé ses amortos…
    Car j’ai opéré sur la mienne la même modif à l’arrière, mais sa moto a l’air plus assise et la plaque touche sévère !
    Serait-il possible d’avoir son email pour lui poser quelques questions ?
    :)

Un avis, une question, une réaction ?