La Suzuki 400 GSX cafe-racer de Gary.

Le cafe-racer de Gary, une Suzuki 400 GSX sublimée…

Je reçois régulièrement des mails, souvent d’ailleurs de la part de mecs qui viennent d’obtenir le permis, qui me demandent s’il vaut mieux, dans l’optique de se préparer un petit cafe-racer, partir sur une Yamaha SR ou une Honda CX par exemple, en général des machines assez connues et donc souvent de plus en plus côtées. Vous me direz si j’ai tort ou raison, mais j’ai tendance à leur répondre qu’il n’y a pas (ou presque…) de mauvaises bases (juste peut-être de moins bons préparateurs…), et qu’ils feraient mieux, plutôt que de se limiter à une poignée de modèles dont ils ont forcément déjà entendu parler, d’élargir leur recherche à tout ce qui peut correspondre à leur budget s’ils veulent pouvoir faire une « bonne » affaire.

La Suzuki 400 GSX cafe-racer de Gary.

Et dans le genre petite bécane à pas cher qui fait rarement couler de l’encre (ou en l’occurrence du pixel…), il y a la Suzuki 400 GSX, en quelque sorte la petite sœur de la plus connue 500 GSE, sur laquelle nombre d’entre nous ont justement appris à conduire à la moto-école, mais avec un X à la place du E pour signaler la présence de 4 soupapes par cylindre. Sans doute pas de quoi rivaliser avec celles qui ont en plus un suffixe en -R, ni avec la Bandit de même cylindrée qui suivra quelques années plus tard, mais une puissance peut-être plus raisonnable et adaptée par les temps qui courent, de répression tous azimuts.

La Suzuki 400 GSX cafe-racer de Gary.

« C’est un exemplaire de 85 que mon cousin m’a légué, l’embiellage était HS. »

Forcément il y avait du boulot, d’autant que Gary a géré lui-même quasiment toute la transformation de l’étron d’origine en un cafe-racer nettement plus séduisant. Seules la peinture et la sellerie ont été confiées à des pros, pour le reste, si le budget était limité il n’a en revanche pas compté ses heures ni ménagé sa peine !

La Suzuki 400 GSX cafe-racer de Gary.

Au programme : modification de la boucle arrière, renforcement du cadre, adaptation d’un petit cul de selle, simplification du faisceau électrique, installation de commandes reculées, de nouveaux amortisseurs, etc… Sans oublier l’amélioration du freinage à l’avant.

« Les pièces que je n’ai pas fabriquées ont été glanées sur le net, quand elles ne venaient pas des Coupes Moto Légende ou d’autres bourses du même genre. »

La Suzuki 400 GSX cafe-racer de Gary.

Pour ça Gary a pu compter sur les conseils de son pote Alain, autant que sur son tour et sa fraiseuse, des outils bien utiles pour adapter les jantes à rayons de 17 pouces tellement plus belles que les 3 bâtons dédoublés de chez Suzuki ! Si l’avant a été chipée à une 50 mécaboite, on retrouve à l’arrière un moyeu de 600 XLR et un cerceau de Super Ténéré. Quant aux pneus, il s’agit de Bridgestone Battlax BT45, respectivement en 110 et 130.

La Suzuki 400 GSX cafe-racer de Gary.

La partie mécanique n’a bien sûr pas été oubliée, puisque le bloc moteur a été entièrement refait, avant de recevoir une admission et un échappement largement libérés, les contre-cônes relevés achevant de donner un look racing à l’ensemble. Au final, je ne sais pas vous, mais moi je trouve que c’est une bécane qui irait très bien à un jeune permis… Nan ?

P.S.: Pour les plus curieux, des photos de détail des travaux réalisés sont à découvrir sur le blog de Gary consacré à ce projet

[gigya src="http://www.flickr.com/apps/slideshow/show.swf?v=71649" width="640" flashvars="offsite=true&lang=fr-fr&page_show_url=/photos/unpneudanslatombe/sets/72157634695781500/show/&page_show_back_url=/photos/unpneudanslatombe/sets/72157634695781500/&set_id=72157634695781500&jump_to=" allowFullScreen="true"]

Cliquez ici si vous ne voyez pas apparaître le diaporama intégré.

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et roulant en Kawasaki W650, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", web monkey de métier, apporte sa modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocyclique.

445 articles publiés par cet auteur

14 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. En me promenant sur le net je tombe sur ce site, et il me semble que le créateur ne m’est pas inconnu.
    Il y a pas mal d’années, en Ardèche…
    Je vois que tout va bien pour toi.
    Good luck!
    ;)

  2. Magnifique… Le résultat est sobre et efficace, et on croirait jamais que cette meule a 28 ans !
    Je suis curieux de connaitre le budget d’une telle prépa… Bravo en tout cas !

  3. Bravo, nice job !!!
    La question de Thomas est pertinente… Combien en heures ? Et en € ?
    On va dire : l’esthétique alliée à la performance !

  4. Merci pour vos commentaires.
    Pour le nombre d’heures, je n’ai pas vraiment compté, mais j’ai mis environ 3 ans pour la finir.
    Pour le prix, j’ai envie de répondre pareil, quand on aime…
    Plus sérieusement, je pense que ça se situe dans une fourchette de 1000 à 2000 €.
    Ça peut paraitre cher pour une moto qui vaut environ 500 € sur le marché de l’occasion, mais même en en faisant un maximum soi-même, il y a des incontournables à acheter (silencieux, guidon, peinture, selle, pneus…).
    C’est certainement le budget minimum pour avoir une moto unique (non, les Rat’s ne sont pas des motos…).
    ;)

  5. Merci à toi pour les réponses Gary.
    Et je pense comme toi, ça me parait difficile de créer une moto aussi bien finie avec vraiment moins d’argent.
    Au final, quand bien même ça t’aurait couté 2000,00 EUR, ça ne me parait pas démesuré pour un cafra comme celui-là.
    ;)

  6. Ouaip, elle est belle cette petite chiotte, bravo !
    Ça me plaît bien les quidams qui réalisent des choses propres avec des budgets si dérisoires…
    Si loin de la mode bobo et branchée des prépas à plusieurs dizaines de milliers d’euros. Mouarf !
    Il en faut pour tout le monde, mais vraiment, chapeau Mec !
    P.S.: Bientôt en Ardèche…

  7. Salut,
    Par contre, pourrais-tu m’indiquer l’origine du réservoir ?
    Encore bravo pour ton travail qui allie bon goût et lignes épurées, pour au final donner un résultat plus que convaincant en partant d’une base à laquelle il fallait penser…

  8. Oui, j’ai trouvé le blog qui détaille la transformation de la bête, et effectivement c’est bien le réservoir d’origine !
    Je pense si je ne me trompe que sur des modéles plus anciens de GSX le réservoir était différent… Merci quand même !
    :)

  9. Merci !
    Je te confirme que le réservoir est bien d’origine.
    En effet, sur les 400 GSX d’avant 1984 il était différent (look plus rétro).
    J’ai essayé de l’adapter mais mon cadre était plus large, donc impossible.
    J’ai donc conservé l’original en supprimant les fixations de carénage.

  10. Je suis proprio de 6 Suzuki 400 GSX, dont 2 en cafe-racers.
    Je vous dis bravo pour cette belle réalisation !

Un avis, une question, une réaction ?