Sponsor

Sponsorisez UPDLT !
Envie de promouvoir votre marque ici ? Contactez-nous...
La Honda CB 750 Seven Fifty de Pierre, un joli mélange des genres...

La Honda CB 750 Seven Fifty de Pierre, un joli mélange des genres…

A la fois custom et cafe-racer, avec sa position de conduite cool et son look d’enfer, la Honda CB 750 Seven Fifty de Pierre a tout pour me plaire !

Nouveau venu dans le milieu de « la bécane à l’ancienne, piégeuse, bruyante et caractérielle », Pierre roulait jusqu’à il y a peu sur une Street Triple R. Mais depuis qu’il possède cette Honda CB 750 Seven Fifty il a complètement délaissé sa Triumph.

« J’ai découvert cet univers assez récemment en même temps que ton site web, et maintenant, avec le pouvoir de séduction de cette machine, j’ai contaminé tout le monde autour de moi. Mon père parle de se remettre à la moto, mon frère de passer enfin le permis… Il n’y a guère que ma copine pour se demander pourquoi ma brèle n’a qu’une place. Si je l’écoutais, il faudrait que j’installe un top case ou un sissy bar et des sacoches. »

Quitte-là ! Je déconne. Blague à part sans ce cul de selle solo ta moto perdrait beaucoup de sa personnalité, associé à ces commandes médianes et à ce guidon bas c’est ce qui fait son originalité.

« Un copain m’a proposé d’aller à Wheels & Waves cette année, et pour ce genre de voyage je ne me voyais pas prendre la route avec des bracelets et des commandes reculées. Un beau road trip nous attend ! Je me suis donc inspiré de certaines prépas de chez Bratstyle au Japon, qui associent régulièrement ligne sportive et ergonomie naturelle. »

Un choix que je valide à 100% ! Puisqu’il s’agit aussi du mien, même si je ne roule pas personnellement en Honda CB 750 Seven Fifty. Les bracos, ok pour le look ou pour 3 tours de piste, mais dans la vraie vie la position tracker offre un bien meilleur compromis, un confort appréciable et une bonne préhension, incitant à l’attaque dans les petits enchaînements façon supermotard (et là vous comprenez pourquoi le Dunlop K81 TT100 à l’arrière de ma W n’a pas tenu 5000 km…). Bref, quid des modifs Pierre, tu racontes ?

« J’ai géré des bricoles moi-même, mais les travaux les plus délicats ont été confiés à un petit garage indépendant, JL Motos à Meaux, un très bon plan ! D’autant plus que, graphiste et illustrateur de métier, je lui ai entre autres désigné des autocollants en échange de ses conseils et d’un peu de son temps. »

Notre camarade a ainsi pu faire plus que prévu avec la même somme. Rétros embouts de guidon, mini-compteurs noirs et phare assorti, feu arrière discret, poignées vintage, un lèche-roue pour protéger la batterie… Quelques accessoires ont été installés. le moteur lui a été libéré, exit la boite à air et l’échappement d’origine. Mais ce qui change le plus cette moto c’est évidemment cette coque monoplace avec sa sellerie perso.

« J’ai fait repeindre certaines parties à l’époxy : la fourche, le moteur, les embouts des contre-cônes… L’ensemble me parait désormais plus homogène, mais pour bien faire je prévois encore de remplacer les clignos un peu cheap, et de personnaliser le réservoir avec un beau lettrage. »

Ta Honda CB 750 Seven Fifty est déjà bien désirable en l’état, Pierre, et sûr qu’elle doit faire plus d’un envieux. Elle nous prouve également que l’on peut, même en partant d’une base très courante et sans déployer des moyens monstres, arriver à un résultat sympa et original, bien équilibré et pas copié-collé. En plus de ça elle me parait parfaitement roulable, alors je pense qu’on a là une bécane idéale pour qui ne dispose pas d’un très gros budget. Félicitations pour tes choix, et bonne route à toi… Jusqu’à Biarritz !

Edit du 19 juillet 2017 :
Fait inédit chez UPDLT : voilà qu’une autre personne réclame la paternité de cette bécane ! Impossible pour moi de démêler le vrai du faux, ou de prendre parti… Vous comprendrez que je n’ai pas les moyens de mener une enquête chaque fois que l’on me soumet une bécane, et que je suis bien obligé de faire un minimum confiance à mes interlocuteurs, même si bien sûr je m’efforce quand même de faire le tri. Il se pourrait ici que l’on ne m’ait pas tout dit.

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978, et motard depuis le berceau qu'aura été le panier de mes vieux, j'ai commencé à rouler de mes propres roues en QR 50, et chevauche aujourd'hui une FZ 750 stock depuis ma séparation regrettable d'avec ma W650 custom. Web monkey de métier, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", j'apporte ma modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

660 articles publiés par cet auteur

5 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Zed...

    Bonjour,
    Sympa ce site.
    A la recherche d’idées pour mon Seven Fifty, je suis tombé sur cette page et la moto de Pierre qui est une belle réalisation.
    J’aimerai avoir des infos concernant les pièces changées (prix, site ou magasin pour acheter…).
    Par avance merci !

  2. A propos de Cap'tain Caverne...

    Salut,
    Nouveau sur le site, je suis en phase de recherche pour transformer mon 1300 XJR SP en café racer.
    Le plus dur est de trouver une selle qui me plait dans les dimensions et la forme…
    Je souhaiterais donc connaitre les origines du modèle de celle installée sur cette CB.
    Merci pour vos lumières !
    En espérant pouvoir vous présenter la mienne dans quelques mois…
    A+

  3. A propos de Matt...

    Salut Pierre,
    Qu’est-ce que tu as mis sur tes leviers de frein et d’embrayage ?
    Ça m’intéresse !

  4. A propos de Laurent...

    Bonjour à toutes et à tous,

    Je suis un peu étonné en lisant ces lignes…
    Étonné puisque c’est moi qui suis le « réalisateur » de cette Seven Fifty…
    Et non pas le garage que vous indiquez dans votre article.
    Et il faut rendre à César ce qui est… à César, non ?

    En effet, Pierre est venu jusqu’à Perpignan (ma ville) pour m’acheter cette moto.
    J’ai passé plus d’un an à penser chaque détail, à la modifier tout seul au fond de mon garage.
    Il est vrai qu’il a sans doute géré quelques « bricoles » dessus, mais c’est moi qui suis à la base de ce qu’elle est devenue.
    Achetée presque épave, je l’ai petit à petit « caferisée ».
    Je la connais donc sous toutes les coutures, ou plutôt sous tous ses boulons.

    Je ne suis pas un professionnel, je fais des préparations par passion des motos, mais surtout de la mécanique.
    Alors si vous le souhaitez vous pouvez me contacter par mail :
    laurent.sanchez0547[at]orange.fr
    Je serais heureux de vous renseigner ou de vous guider si vous avez des projets…

    Amicalement,

    Laurent

  5. A propos de Susokary...

    Etonné, je le suis également Laurent !
    Désolé si tu t’es senti floué par cette publication remontant à plus de 2 ans.
    Je n’ai pas conservé les coordonnées de Pierre…
    En revanche j’ai ajouté un edit à l’article, car comme toi j’aime qu’on rende aux auteurs, aux créateurs.
    ;)

Un avis, une question, une réaction ?