Yamaha XS 850 cafe-racer : la moto égérie de Nico...

Yamaha XS 850 cafe-racer : la moto égérie de Nico…

Nico nous présente sa Yamaha XS 850 cafe-racer, un mouton à 3 pattes bien racé, 1er mannequin vedette de son atelier savoyard Egérie Moto !

C’est d’un petit village de Haute-Savoie que Nico nous écrit, du coté de Thonon-les-Bains. Pas la région la plus pourrie pour rouler à bécane ! Voilà quelques temps qu’il a ouvert là son atelier, Egérie Moto, avec pour seule associée son envie de restaurer et préparer des machines des années 60, 70 et 80. Cette Yamaha XS 850 cafe-racer est l’une de ses 1ères réalisations, et ce ne fut pas de la tarte…

« Je suis parti de 2 bases incomplètes et d’un carton de pièces en vrac, pour reconstruire cette moto. Malgré cela il manquait des éléments pas forcément évidents à dénicher, mais j’y suis arrivé. Au démontage le moulin ne m’a pas semblé très sain. Cylindres et pistons étaient en très bon état, encore parfaitement dans les côtes. Mais une des bielles en revanche était douteuse, associée à des coussinets foireux, tandis que les autres paraissaient usés. Heureusement j’ai trouvé un vilebrequin et ses bielles sur eBay, de nouveaux coussinets via le même réseau, et donc j’ai pu réassembler ce bloc au propre avec des joints neufs. Si les cylindres m’ont paru fraîchement déglacés, un des pistons par contre était monté à l’envers ! L’ancien proprio n’a pas du parcourir beaucoup de kilomètres depuis la dernière intervention… Une fois refermé, le moteur a profité d’un nettoyage complet et d’une peinture neuve. »

Pour ceux qui ne sauraient pas, on est ici face à un 3 pattes. Le meilleur des 2 mondes en somme, le couple d’un twin et l’allonge d’un 4 cylindres, quasiment. Pour ne rien vous cacher, j’ai moi-même envisagé cette base à un moment, pour son coté atypique et son potentiel flagrant. Je regrette que ça ne se soit pas fait finalement, car pour avoir essayé un exemplaire rincé de Yamaha XS 850, j’ai quand même trouvé l’engin attachant.

Il faut dire qu’à l’époque, sans assistance ou subterfuge d’aucune sorte, peu de brèles laissaient indifférent. Un de mes contacts sur Facebook écrivait récemment : « l’électronique, c’est la capote de la moto ! » ; comme il a raison… On est plus en sécurité, mais tout est aseptisé, et on ne sent plus rien. Vous vous souvenez du bon temps ? Quand le sexe était sans risque et les bécanes flippantes ?

« Esthétiquement, je voulais qu’elle soit épurée et allégée, et qu’elle ait un pur look de cafe-racer. C’est donc sous un réservoir de XS 750, et surtout une selle maison avec capot en tôle sur mesure, que le faisceau revu est venu se planquer. Le boitier CDI d’origine est énorme (note du taulier : comme ma bite…), mais je gagne pas mal de place en utilisant une batterie Lithium de chez Solise. »

Admission et échappement libérés, par l’intermédiaire de filtres racing et d’un « silencieux » style GP, procurent une voix rauque à la bête. Elle ne demande qu’à rugir ! En témoigne la petite vidéo de Nico. Depuis cette réalisation, notre camarade a signé plus d’une bécane de son blaze Egérie Moto : BMW R60/5, Honda CB 450 S, Suzuki DR 650… Des prépas diverses et variées qui rencontrent un certain succès, et un garage dont on sera probablement amené à vous reparler.

P.S.: En bonus, cette vidéo dans laquelle on peut entendre tourner le 3 pattes de la marque aux diapasons… L’instrument semble parfaitement accordé, et balance un son pas piqué des hannetons !

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978, et motard depuis le berceau qu'aura été le panier de mes vieux, j'ai commencé à rouler de mes propres roues en QR 50, et chevauche aujourd'hui une FZ 750 stock depuis ma séparation regrettable d'avec ma W650 custom. Web monkey de métier, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", j'apporte ma modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

632 articles publiés par cet auteur

1 commentaire

Ajouter un commentaire
  1. A propos de JCD...

    Hello,
    J’aime beaucoup cette ligne fine, et ce pot bien joli et sonore comme il faut.
    Dommage que la plaque d’immatriculation soit obligatoire !
    J’espère te rencontrer, nous sommes proches en distance.
    A bientôt.
    JC, toujours sur mon twin banal mais qui me comble.

Un avis, une question, une réaction ?