Full Moon : un nouveau casque intégral rétro signé Mârkö...

Full Moon : un nouveau casque intégral rétro signé Mârkö…

Après un test de quelques 10aines de jours et quelques 100aines de bornes, voici mon avis au sujet du Mârkö Full Moon, un nouveau, et bien beau casque intégral rétro !

La tendance est au casque intégral rétro. De plus en plus de fabricants en proposent au moins un, et c’est maintenant aussi le cas de Mârkö. Nouvelle venue sur ce terrain, cette jeune marque française m’a proposé d’essayer son p’tit dernier, Full Moon, un modèle résolument vintage. Niveau inspiration on sent bien l’influence des années 70… A moins que ce ne soit celle de Bell ? Soyons honnêtes, il a indéniablement un faux air de Bullitt, la différence la plus flagrante étant probablement le prix sur l’étiquette. Avantage au frenchy sur ce point ; et pour le reste ?

Au déballage, le 1er sentiment est plutôt bon. Si la housse de transport et de protection est du genre basique, le casque en lui-même fait d’emblée bonne impression. Le design est très réussi, et dans l’ensemble on constate une assez belle finition. La patte de maintien à l’arrière, destinée à retenir une lanière, ou encore le mécanisme interne d’aération, au niveau du menton, mériteraient peut-être des matériaux un peu plus nobles, pour un rendu moins plastique. Mais l’intérieur en alcantara, par contre, ou encore les joncs chromés sans jonctions apparentes, se montrent eux pour le moins valorisants, très chics.

A noter d’ailleurs que l’habillage, comme souvent, est partiellement démontable et lavable. La visière peut être ôtée également, sans outils, pour être remplacée par un masque éventuellement. Et la large ouverture de ce coté devrait offrir un choix conséquent, sans compter que Mârkö dispose déjà de son propre modèle assorti, et donc seyant. Attention quoi qu’il en soit à ne pas perdre les jolies vis sur les côtés. Si elles sont bien disponibles en pièces détachées, il vous en coûtera un p’tit billet pour les remplacer…

Remarquez qu’elles participent pleinement au rendu esthétique, bien que de bonne grâce l’ensemble reste minimaliste, malgré une sorte de rivet décoratif sur chaque flanc, 2 grilles d’aération du coté du menton, et d’autres vis au niveau du front. A l’avenir ces dernières seront parait-il affinées, s’agissant ici d’un exemplaire de pré-série. Et le logo de la marque ayant tendance à se barrer il devrait être vernis. Selon moi ces éléments pourraient tout aussi bien être supprimés ; le sceau de la marque resterait visible au dessus de la nuque, où il est déjà apposé, et le Full Moon n’en ressortirait que plus épuré.

Quand vient le moment de l’enfiler, se confirme le sentiment d’un casque intégral rétro assez léger et au volume limité, dans la moyenne de ses concurrents. On se sent également maintenu sans surpression, et surtout on découvre un super champ de vision ! Un très bon point que ce large écran transparent, dommage qu’on ne puisse pas l’ouvrir en roulant. Il est question apparemment de remplacer les actuels boutons pressions par un système d’aimants. En attendant, les manœuvres sont un peu compliquées, a fortiori d’une main ou avec des gants. Vous me direz peut-être qu’il en va de même avec la boucle double D. Certes, mais celle-ci ne se manipule logiquement qu’à l’arrêt, et permet un serrage au mm près. L’essayer, c’est l’adopter, et l’esprit vintage est ainsi respecté.

Non, c’est une fois lancé sur la route que l’on devient la proie d’un doute. Passés les 120-130 bornes à l’heure ça siffle pas mal, au point que je me suis retourné pour voir si je n’avais pas Micheline Dax en guise de sac de sable (désolé pour cette blague de vieux, par ici les plus jeunes si vous êtes curieux…). Et c’est pire si la visière n’est pas verrouillée, juste rabaissée. Avec la ferraille qui grelotte, c’est un Gille de Binche que t’as l’impression de trimballer. J’exagère, ça n’est quand même pas l’enfer. Mais force est de constater que l’insonorisation laisse à désirer. En l’occurrence, les pots US de la Triumph Bobber Black visible sur les photos ont aisément couvert ces indésirables phonèmes. Mais sur un long trajet, à moins justement d’un casque adapté, on sait aussi qu’un échappement libéré peut coller la migraine. Bref, à méditer.

Quelle conclusion tirer de tout cela ?

Le Full Moon de Mârkö est indéniablement un beau casque intégral rétro. Ces 2 derniers mois je l’ai porté souvent, et il ne m’a valu que des compliments. Dans cette catégorie, le style fixe le prix ; on paye plus pour le look d’époque que pour les aspects pratiques. Ici ils se limitent à 2 aérations au niveau du menton, qui aident à éliminer l’inévitable buée à l’arrêt. C’est le revers de la médaille d’un style vintage et raffiné, le service minimum imposé par un design épuré.

7 teintes différentes sont d’ores et déjà proposées, mais le blanc comme souvent reste mon préféré. Une version « Gulf » (qui ne dit pas son nom) est toutefois à noter. Dans le lot des 2-3 défauts de jeunesse cités, si certains sont parait-il déjà en passe d’être corrigés, c’est encore l’insonorisation qui mériterait d’être améliorée. Pour le reste, voilà un casque plutôt classe, et évidemment homologué, assez confortable, et dont le volume et le poids sont limités. Entre autres choses appréciables : une super visibilité, ce qui en passant est aussi un gage de sécurité.

Allez, le moment est venu de me taire, pour laisser les images parler… Mais je vous donne rendez-vous en commentaire s’il vous reste des questions à poser !

Edit du 04 mai 2018 :
Curieux au sujet de cette bécane visible sur les photos ?
Je vous invite à lire ce compte-rendu d’essai récemment publié :
Triumph Bobber Black : Un p’tit hot rod venu d’Hinckley !

P.S.: Je vous rajoute une poignée de photos avec le masque proposé par Mârkö, particulièrement assorti à ce coloris. Si le look est un peu différent, il en va du reste à l’avenant. En effet, fini les sifflements ; on gagne en aération ce qu’on perd en champ de vision. Et quoi qu’il en soit, on peut toujours revenir en quelques instants à l’autre option, passer d’une version à l’autre en fonction des saisons. Intéressant.

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et ayant depuis peu un pied en Belgique, chevauchant une FZ 750 stock depuis qu'il a été contraint de se séparer de sa W650 custom, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", web monkey de métier, apporte sa modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

620 articles publiés par cet auteur

10 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Christian...

    Pour moi, une boucle DD c’est comme une manivelle pour démarrer une bagnole :
    Complètement dépassé.

  2. A propos de Wissé Wam...

    Bah, ça reste le seul type de fermeture homologué sur piste !
    C’est un gage de sécurité, ça ne se dérègle pas, mais c’est moins pratique au quotidien.
    Ceci dit, une fois qu’on a pris le coup…
    ;)

  3. A propos de Benj87_fr...

    Tout à fait d’accord avec Wissé Wam.
    Je ne jurais que par les systèmes de boucles micrométriques, mais maintenant que j’ai une double D sur mon Full Moon, je suis ravi par le confort de cette attache.
    On s’y fait rapidement.

    A la lecture de ton essai, Susokary, je suis très déçu d’apprendre que j’ai investi dans un casque de pré-série.
    En effet, le verrouillage de la visière n’est pas adapté, et je pensais le remplacer par un système d’aimants, comme sur le Bullitt.
    Idem pour le bruit gênant des pressions sur la visière, et sur le mien, il y a aussi de légères variations de teinte sur la partie cuir de la 6ème photo.
    Susokary, tu me fais peur concernant le logo qui fout le camp.
    J’ai roulé plus de 400 km avec, et malgré les points négatifs décrits dans l’essai, sifflements et courants d’air à vitesse soutenue, mais aussi les points positifs, son look super vintage et un champ de vision immense, je suis plutôt content.

    Dites, Mârkö, j’espère que vous n’oublierez pas vos premiers acheteurs (qui vous font de la pub à chaque sortie : « C’est quoi ton casque ? Il est superbe ! »), quand nous reviendrons vers vous en cas de besoin de SAV.

    Bonne route à tous !

  4. A propos de Susokary...

    Rien de bien grave concernant le logo.
    Une fois les photos faîtes, je l’ai simplement (et délicatement) viré.
    Un peu d’alcool ménager pour éliminer les traces de colle…
    Et zou, le tour est joué !
    ;)

  5. A propos de Christian...

    Oui, comme un kick sur une bécane.
    Ca me rappelle une 600 SRX que j’adorais, mais dont je me suis rapidement débarrassé à cause de cette foutue manivelle…
    ;)

    Il me faut dire aussi que j’ai longtemps roulé avec une 500 XS dont le démarreur était HS, et que je démarrais tous les matins au kick après 5, 10, 15… 20 minutes de gymnastique.
    Non merci, plus jamais ça !
    :)

  6. A propos de Chocolate Rain...

    C’est un casque Quechua ?
    Entre le logo et le masque « 1ère étoile »…
    Haha !

    Marque française, super, mais où est-ce fabriqué ?
    Bises.

  7. A propos de Franck...

    Salut à tous,

    On peut dire que je viens un peu après la bataille, car je découvre cette review après avoir acheté le casque Full Moon (à peu près à l’époque de la parution de cet article).
    Je fais des recherches un peu par curiosité, dirais-je.

    Pour le coup, comme je roule à la cool en petite 125, pas vraiment de sifflement même à ma vitesse max ; donc pour le moment dans l’ensemble j’en suis satisfait.
    Moyennant 2-3 points qui vont dans le sens de ce qu’a pu évoquer Benj87_FR :

    « A la lecture de ton essai, Susokary, je suis très déçu d’apprendre que j’ai investi dans un casque de pré-série. En effet, le verrouillage de la visière n’est pas adapté, et je pensais le remplacer par un système d’aimants, comme sur le Bullitt. […] Dites, Mârkö, j’espère que vous n’oublierez pas vos premiers acheteurs (qui vous font de la pub à chaque sortie : « C’est quoi ton casque ? Il est superbe ! »), quand nous reviendrons vers vous en cas de besoin de SAV. »

    J’aurais d’ailleurs une question supplémentaire :
    Mettre des aimants à la place des pressions, ça se fait sans soucis ?
    On trouve les éléments qui vont bien facilement ?

    Dans tous les cas, merci pour ces retours d’expérience.
    J’ai découvert ce site par hasard et j’y reviendrai à coup sûr !

  8. A propos de Susokary...

    You’re welcome, Franck, merci pour ton commentaire !
    Au sujet des aimants, sachant qu’on en trouve facilement à visser ou à coller…
    Ca doit pouvoir se bricoler.
    Je te laisse faire un tour sur Google, tu devrais trouver.
    ;)

Un avis, une question, une réaction ?