Sponsor

Sponsorisez UPDLT !
Envie de promouvoir votre marque ici ? Contactez-nous...
MêchesMonkeys Créations : une BMW R60/7 façon steampunk...

MêchesMonkeys Créations : une BMW R60/7 façon steampunk…

N’y voyez surtout pas le fantasme de l’homme, mais plutôt si vous voulez, comment dire ? La recherche créative, le délire de l’artiste… Une BMW R60/7 façon steampunk. Et « Pafff » !

Ames sensibles, s’abstenir. Esprits étroits, puristes fermés, faîtes de même. Mesdames et messieurs, voici sous vos yeux ébahis… L’étrange « Pafff » ! Une BMW R60/7 façon steampunk, bien née sous les doigts de votre serviteur. Au commencement, car il en faut un, deux hommes dont l’âge se situe entre le placenta et le sapin. Ils discutent dans les allées de Saint Pholien, marché de seconde main bien connu des Liégeois. Mon pote Luc Medard, le premier, est « sculpteur de brocante ». C’est à dire qu’il achète des trucs dont la plupart ont oublié l’utilité, les assemble, et de là naissent humanoïdes et véhicules tous aussi bizarres que différents. Et moi, le second donc, je lui confesse avoir les phalanges qui me démangent, le souhait de travailler sur une motocyclette. Sa réaction ne se fait pas attendre :

« Tu peux m’en construire une ? Je suis ton homme ! »

« Nothing is impossible, at the MêchesMonkeys workshop… »

Me dis-je en moi-même. Reste simplement à trouver la bonne base. Je ne sais pourquoi, mais mon camarade a un faible pour les mamelles qui pendouillent… Par conséquent, après une brève hésitation entre Goldwing et BMW, c’est le choix du flat twin qui l’a finalement emporté. Nous dénichons ainsi un boxer teuton de 1979, dans un état d’abandon assez avancé ; il fera l’affaire.

Note du taulier :
Et s’ils avaient opté pour la Honda, ça aurait donné quoi ?
Peut-être un truc dans l’esprit de la « Dragwing » du Chevalier Noir, un ovni aussi dans son genre…

Rapidement déshabillée, nous ne gardons que l’essentiel de cette machine. L’objectif : qu’elle soit de la même veine que les œuvres de l’artiste, à l’arrivée. Après une profonde et nécessaire réfection de la partie mécanique, les choses amusantes peuvent enfin débuter. Histoire de rassurer d’emblée le plus grand nombre, je précise que les assauts de la disqueuse lui ont été épargnés ! Et donc malgré les apparences, le châssis n’a pas été modifié. Aussi il serait techniquement possible de revenir à l’origine.

« Elle est pas belle, la vie ? »

Détaillons maintenant la bête, en commençant par ses fesses. Quoi ? Vous ne me ferez pas croire que vous succombez encore aux charmes d’une dame en regardant d’abord ses yeux… Surtout, c’est de ce côté qu’elle affiche son blase, son petit nom. Pourquoi « Pafff » ? Parce qu’on trouve là un morceau de pédalier de machine à coudre Pfaff astucieusement modifié, lequel est surmonté d’un magnifique feu tricolore de bateau, chromé et fonctionnel. Autre élément maritime à l’avant : le pif du monstre est constitué d’un « nez vent » de hors-bord.

Les yeux, eux, ont été chipés à une grenouille écossaise du clan « Mac Fer & Sons ». Et les amateurs du sang de la terre auront aussi noté que le haut du corps se compose d’anciens pulvérisateurs en cuivre, reconvertis en réservoirs. La selle, en provenance de la caverne d’Ali et les 40 branl…, sera bientôt modifiée. Elle est posée sur un bâti rappelant les dreads de Predator. Véhicule moderne, cette moto est également équipée d’un compas, afin de ne pas perdre le nord, d’un thermomètre, en prévision du réchauffement climatique… Entre autres accastillages inutiles et donc indispensables, mais surtout décoratifs ! Cerise sur le gâteau dans ce registre : l’ancien cadenas fait désormais office de contacteur.

« Ce n’est pas possible… »

« Tu croix que c’est possible ? »

« Vous êtes fous ! »

« Ça ne roulera jamais… »

« Vous allez immatriculer ce truc ? »

« Ton assureur l’a vue ? »

« Et pourquoi pas des pièces de cette boutique en ligne PiecesAuto.fr, tant que vous y êtes !? »

« J’ai pas les outils pour fabriquer un brol pareil… »

Voilà le genre de réflexions que nous avons régulièrement entendu, tout au long des quatre mois que nous avons consacrés à la transformation de cette bécane, photographiée ici par Gilman. Dorénavant, peut-être la croiserez-vous au détour d’une rue, notre BMW R60/7 façon steampunk, avec son klaxon de bicyclette super chouette… Pouët ! Pouët !

A propos de Olivier :

Grand gaillard de la province de Liège, en Belgique, d'où un léger accent que vous percevrez peut-être parfois à l'écrit. Un roule-toujours affichant 40+ ans au compteur, et quelques 110 000 sur celui de sa Bonnie 2010. Sort régulièrement des sentiers battus, parfois aussi au guidon d'une 600 Ténéré de 1986.

3 articles publiés par cet auteur

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Un avis, une question, une réaction ?