Annonce

Stickers Deluxe
Stickers & apparel, finest quality...
Le tour du mont Blanc à Solex : de la vallée d'Aoste au col du Grand Saint-Bernard...

Le tour du mont Blanc à Solex : de la vallée d’Aoste au col du Grand Saint-Bernard…

Charles est parvenu à faire, pour ainsi dire d’une traite, le tour du mont Blanc à Solex ; un exploit dont je vous livre étape par étape le récit détaillé !

Le tour du mont Blanc à Solex : résumé d’un exploit.

Dans ce onzième extrait de son compte-rendu complet, notre camarade nous décrit l’étape qui l’a conduit de la vallée d’Aoste au col du Grand Saint-Bernard (34 km / 1900 m D+ / 30 m D-), et lui a offert un nouveau souffle à l’approche de la frontière, durant son tour du mont Blanc à Solex :

« Il est 04h00 ; tout le monde dort autour de moi… Je pousse mon Solex sur un mètre, il démarre, et son feu avant à LED éclaire soudain la route. Sans trop de bruit j’aborde la montée en direction de la Suisse.

Depuis que la nuit est tombée la mécanique fonctionne super bien. J’en suis heureux, étant donné le nombre d’heures que j’ai passées à la préparer le soir après le travail. C’est une belle récompense ! La joie d’en être là me fait oublier la fatigue, et me booste même à fond. Quelques coups de pédales de temps en temps, pour l’aider à reprendre des tours… Et tranquillement l’engin me tire vers le sommet.

La première partie du col est une pente d’un bon pourcentage, suivie d’un replat, avant de redevenir très inclinée. Le jour se lève doucement. Je m’offre des pauses sur le bord de la route, pour admirer le paysage, écouter les oiseaux chanter… Observer la nature qui s’éveille en ce matin du 15 juillet. Toute onde positive est bonne à prendre, un régal !

Dans l’ultime portion le moteur a plus de peine. Je le soulève alors légèrement, ce qui lui permet de monter plus en régime. Le pneu Michelin, d’époque, que j’ai fait le choix de monter à l’avant est fidèle à sa réputation : il résiste bien au galet qui le ponce. Tandis que mes mollets chauffent, en exerçant toute leur force sur le pédalier…

Les cinq-cents derniers mètres de dénivelé positif sont particulièrement difficiles. Et j’en suis rendu, par moment, à descendre de mon Solex pour le pousser. Il est finalement 07h00 lorsque je passe devant l’auberge au sommet, à quelques 2470 m d’altitude.

Avant de basculer sur le réseau Suisse, je préviens mes proches que je passe mon téléphone en mode avion. A ce stade, j’estime (un peu trop confiant peut-être ?) que le tronçon helvète de cette escapade ne devrait pas être spécialement long. »

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978, et motard depuis le berceau qu'aura été le panier de mes vieux, j'ai commencé à rouler de mes propres roues en Honda QR 50, et chevauche aujourd'hui une Kawasaki W650 qui ne demande qu'à être customisée. Encore une "bratstyle à deux balles" ? Web monkey de métier, amateur de bière et passionné de moto, autrefois brasseur de "Chicks and beers", désormais au guidon de "Un pneu dans la tombe", j'apporte ma modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

773 articles publiés par cet auteur

Un avis, une question, une réaction ?