Annonce

Fringues, accessoires...
Show your support !
Une petite Ducati de piste, aperçue à l'occasion du Triton Track Day 2012.

Triton Track Day 2012 : On a remis le couvert…

« Bon par exemple moi j’adore les fraises, bon bah si j’bouffe 3 bassines de fraises en 1 heure ah bah j’choppe la chiasse hein, j’suis comme tout l’monde hein… »

Cette réplique culte de Léodagan dans Kaamelott (Saison 3 – Episode 02 : Le magnanime), je n’ai pas trouvé mieux pour illustrer mon sentiment vis à vis des Triton à l’occasion d’un évènement comme le Triton Track Day.

Du coup, vous ne serez sans doute pas étonnés d’apprendre que, si je devais désigner mes 3 favorites de la journée, il n’y aurait aucune de ses bitzas dans le lot.

Non, sur la 3ème marche du podium par exemple, c’est plutôt la Triumph T140 de Jibé que je verrais, car, j’ai beau le connaître assez bien, je l’apprécie toujours autant ce petit scrambler.

La Triumph T140 de Jibé, trônant sur le parking du Triton Track Day.

Ensuite, en 2ème position, je mettrais bien cette Norton 750 Commando à la couleur psychédélique, et à laquelle il ne manquerait vraiment pas grand chose pour être tout à fait mon type (nan mauvaises langues, ce n’est pas à un « ape hanger » que je fais allusion…).

Une Norton 750 Commando, croisée par hasard à l'occasion du Triton Track Day.

Finalement, la reine du jour si je devais en élire une serait ce bobber Triumph radical baptisé « Trump Terror », tellement bas, qu’il ne peut envisager de descendre ou monter la moindre bordure, et tellement soigné, qu’on aurait bien du mal à assumer de le malmener par exemple sous la pluie ou en dehors des sentiers battus ; bref, une moto sans doute faite plus pour être exposée que pour rouler, mais tellement belle à détailler…

Un bobber Triumph radical, exposé sur la pelouse du Triton Track Day.

Mais au Triton Track Day, le spectacle est évidemment autant sur la piste, et, cette année encore, Fane y a contribué au guidon de sa Yamaha 350 YR5 aux couleurs de la mythique TZ de Kenny Roberts, et actuellement en vente sur le Coin-Coin.

Fane, en train d'ajuster ses gants sur la ligne de départ du circuit de Lezennes.

Fane, en sortie de virage, au guidon de sa Yamaha 350 YR5.

Fane, attaquant la ligne droite du circuit de Lezennes, avec sa Yamaha 350 YR5.

D’ailleurs, il exposait d’autres machines proposées à la vente sur son stand, notamment une Kawasaki KH 400 et une Suzuki GSX-R 750, toutes deux en excellent état d’origine, et mon petit doigt m’a dit que d’autres bécanes du même genre devraient encore suivre…

Une Kawasaki KH 400 et une Suzuki GSX-R 750, toutes deux exposées sur le stand de Fane.

Mais, avant que vous ne contactiez Fane pour faire affaire, je vous invite à profiter de la bonne 60aine de clichés que je vous ai rapportée de l’évènement en question, et, au cas où cela ne devrait pas suffire à vous contenter, sachez que Jibé en a lui-même collecté une petite 50aine

Enjoy!

Cliquez ici si vous ne voyez pas apparaître le diaporama intégré.

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978, et motard depuis le berceau qu'aura été le panier de mes vieux, j'ai commencé à rouler de mes propres roues en Honda QR 50, et chevauche aujourd'hui une Kawasaki W650 qui ne demande qu'à être customisée. Encore une "bratstyle à deux balles" ? Web monkey de métier, amateur de bière et passionné de moto, autrefois brasseur de "Chicks and beers", désormais au guidon de "Un pneu dans la tombe", j'apporte ma modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

735 articles publiés par cet auteur

3 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Le Robuste...

    Encore une belle édition de cet événement.
    Mention particulière aussi pour la Triumph de Jibé (va finir par avoir les chevilles qui enflent celui-là…), mais aussi pour le cafe-racer BMW gris stationné non loin, et qui, s’il n’était pas parfaitement à mon goût, était quand même admirablement bien réalisé !
    Et n’oubliez pas : « le gras c’est la vie » !

  2. A propos de Chris...

    D’ailleurs, à propos de la Triumph de Jibé, j’aurais aimé connaître la marque et la longueur des amortisseurs… ?
    Bon, tant que j’y suis, j’aime aussi beaucoup la selle. C’est une fabrication maison ?
    Merci !

  3. A propos de Susokary...

    La selle je suis convaincu que c’est du sur mesure, Chris, mais n’importe quel bon sellier pourra te faire ça sans souci.
    Les amortos de mémoire c’est de l’aftermarket universel, mais aucune idée de leur longueur par contre…

Un avis, une question, une réaction ?