Annonce

Sponsorisez UPDLT !
Envie de promouvoir votre marque ici ? Contactez-nous...
La Suzuki GS 750 de Xav, un parfait exemple de cafe-racer 4 pattes...

La Suzuki GS 750 de Xav, un parfait exemple de cafe-racer 4 pattes…

Prenez une Suzuki GS 750 de 1977. A l’aide d’une disqueuse, débarrassez-là de sa boucle arrière d’origine, et de la moitié de son silencieux fiché à l’extrémité de son échappement 4-en-1. Profitez-en pour éliminer quelques pattes superflues, ainsi que les cale-pieds passager, et installez un petit cul de selle en polyester, en lieu et place du gros siège d’origine. Descendez alors de quelques cm les tubes de fourche dans leurs tés, et fixez-y une paire de bracelets. Virez, ou remplacez si besoin, tout ce qui vous parait trop volumineux ou inesthétique, comme les clignotants ou le tableau de bord montés en usine par exemple, et, dans le même esprit, échangez la grosse boite à air du constructeur contre un lot de cornets issus de l’aftermarket.

Et voilà !
Vous obtenez un méchant cafe-racer à l’ancienne, tout ce qu’il y a de plus bruyant, illégal, dangereux… et attachant.

Bon, dans les faits, l’affaire de Xav aura été un tout petit peu plus compliquée, la bête affichant déjà 75 000 km au compteur quand il en a pris possession, une grosse réfection s’est quand même imposée, et, ce qui ressemblait au départ à un simple joint de haut moteur défectueux, s’est finalement révélé être une culasse installée n’importe comment, retaraudée par endroit, et remontée sans le moindre respect pour la revue technique et les couples de serrage préconisés.

Du coup, quitte à ouvrir le bloc pour en remplacer le chapeau, autant lui offrir une restauration complète.

Celui-ci a donc été intégralement nettoyé à l’intérieur comme à l’extérieur, avant de bénéficier d’une complète pochette de joints neufs (commandée chez Bihr, Suzuki ne produisant plus les pièces destinées à cet ancien modèle), d’un réglage de jeu aux soupapes, et d’une synchro des carbus, carbus qui, en passant, se sont aussi vus offrir des gicleurs nettement plus gros qu’à l’origine.

Dans le même esprit, et en attendant peut-être d’être upgradés, les freins ont également été entièrement reconditionnés.

Coté esthétique, et vu notamment les modifications apportées à la boucle arrière, le cadre a bien sûr été sablé et repeint, en noir, tandis que la carrosserie a été recouverte d’un blanc immaculé, à l’exception de certaines parties du réservoir qui ont été soigneusement polies.

Les photos, comme le reste, sont de Xav.
Bravo à lui pour le travail accompli !

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978, et motard depuis le berceau qu'aura été le panier de mes vieux, j'ai commencé à rouler de mes propres roues en QR 50, et chevauche aujourd'hui une FZ 750 stock depuis ma séparation regrettable d'avec ma W650 custom. Web monkey de métier, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", j'apporte ma modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

704 articles publiés par cet auteur

4 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Blues...

    Pas beaucoup de boulot sur cette moto, mais beaucoup de potes pour voter !!!
    Idem pour le Seven Fifty de Calou…
    Il y avait mieux, mais avec moins d’amis Facebook.
    C’est le jeu ?

  2. A propos de Susokary...

    Qu’on le veuille ou non, cela fait effectivement partie du jeu.
    Je crois qu’on aimerait tous voir la meilleure prépa l’emporter objectivement, mais comment empêcher les internautes de soutenir leurs amis ?
    Dans ce genre d’affaire, je pense que le poids de l’affectif est inévitable, et tant mieux pour les gagnants.
    Mais cela n’enlève rien à la qualité et à la somme du travail des autres !
    ;)

Un avis, une question, une réaction ?