Annonce

Kytone
Vêtements intemporels, d'inspiration vintage et workwear.
La couverture de "Culbuteur" #12, le mag' motard underground oublié des seventies.

« Culbuteur », le mag’ motard underground oublié des seventies…

Si les images de cet article ont été chipées à Deadlicious, c’est grâce à mon pote Bastien du Garage à vue que j’ai découvert l’existence de ce magazine aussi rare que vintage, et donc culte je suppose… Les couv’ de Culbuteur sont en tout cas alléchantes, et d’après ce que je sais crois savoir seuls 12 numéros seraient parus entre 1972 et 1973, à un rythme qui plus est variable. Si l’un de vous se souvient de quoi que ce soit à ce sujet, qu’il parle maintenant ou se taise à jamais !

P.S.: Et m’envoie s’il le souhaite (on peut rêver !) les éventuels exemplaires en sa possession à l’adresse que je peux lui filer en MP…

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978, et motard depuis le berceau qu'aura été le panier de mes vieux, j'ai commencé à rouler de mes propres roues en Honda QR 50, et chevauche aujourd'hui une Kawasaki W650 qui ne demande qu'à être customisée. Encore une "bratstyle à deux balles" ? Web monkey de métier, amateur de bière et passionné de moto, autrefois brasseur de "Chicks and beers", désormais au guidon de "Un pneu dans la tombe", j'apporte ma modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

730 articles publiés par cet auteur

6 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Gros Luc...

    Les mecs en cuir sont des anges de la rue de Lappe.
    Dans le #01 ils expliquaient comment obtenir une moto à pas cher, haha !
    Quand le journaliste leur demanda comment ils gagnaient leur vie, ils lui répondirent:

    « Tu vas te barrer et laisser ton magnéto sur la table. Voilà comment on la gagne ! »

    La classe, mec.
    Celui avec la nana en travers de la selle est Olivier Mosset, un peintre gauchiste maintenant rouge-blanc et vivant en Arizona.
    Un petit bonjour à « Clic-Clac » (Yan Morvan), et félicitations pour son bouquin « Les blousons noirs ».

  2. A propos de Gros Luc...

    C’était notre quotidien au propre et au figuré, haha !
    Le #01 est un véritable collector, en effet, quasiment introuvable.
    Mes exemplaires achetés à l’époque ont disparu suite à de nombreux déménagements.
    Par contre on trouve encore sur le web quelques exemplaires du bouquin « Le cuir et le baston » de Maurice Lemoine, avec des photos de Yan Morvan.
    L’auteur a eu quelques frayeurs lors de son élaboration en immersion, mais a réussi un reportage digne de celui de Hunter Thompson et une véritable étude sociologique.
    Un conseil si vous l’avez : ne le prêtez pas…

  3. A propos de Arfel...

    Salut,
    Je viens de trouver cette page, justement car je viens d’hériter du #01 et que je ne connaissais pas du tout ; bien content d’apprendre qu’il en existe 12 numéros !
    Je vais donc me lancer à leur recherche.

  4. A propos de Gros Luc...

    « Culbuteur », c’est du grand n’importe quoi et, à juste titre, « kulte », comme le défunt « Actuel » mais version « biker » ; ça a traumatisé toute une génération, haha !
    Un grand moment de « kontre kulture » de l’époque Pompidou-Giscard.

  5. A propos de Cozar...

    J’ai découvert « Culbuteur » à 13 ans, ils ont même publié un de mes dessins ; j’en cherche aujourd’hui, mais c’est cher ; c’était super, déjanté, underground ; il a été interdit…

Un avis, une question, une réaction ?