Sponsor

Stickers Deluxe
Stickers & apparel, finest quality...
La Yamaha XS 400 de Kruz Company... Fume, c'est du belge !

La Yamaha XS 400 de Kruz Company… Fume, c’est du belge !

Avec le nombre d’ateliers qui se sont créés ces dernières années, il est peut-être devenu un peu plus difficile aujourd’hui de se faire remarquer, de se faire un nom, mais je vous parie que les gars de Kruz Company vont sortir de l’ombre en moins de temps qu’il ne faut pour le dire ! Il n’y a qu’à voir leur 1ère réalisation, cette Yamaha XS 400 que vous avez sous les yeux, pour en être convaincu.

« Quand elle est arrivée à l’atelier, cette bécane était vraiment défraîchie, le moteur même fendu. Mais dès le 1er regard nous savions qu’il y avait là-dessous un superbe street-tracker qui ne demandait qu’à émerger. »

Pour ce faire tout a bien sûr été restauré et reconditionné, à commencer par le bloc lui-même, qui par ailleurs respire mieux. Gros gicleurs et filtres K&N de grass track à l’admission, megatons courts sur collecteur recouvert de bande thermique à l’échappement, une recette qui a fait ses preuves !

Pour le coté esthétique, en plus de traitements de surface impeccables, le carter de pignon de sortie de boite a été sérieusement ajouré. Le rendu est unique, et assorti aux perforations des garde-boue et des caches latéraux maison, comme à celles du tambour de frein arrière d’origine. A l’avant en revanche…

« Pour lui offrir un freinage de supermotard nous avons adapté un disque Brembo de 320 mm. L’étrier et la commande, tout comme celle de l’embrayage, sont de la même marque. »

Et ce projet a pour ainsi dire fait office de R&D, puisque un kit complet et clé en main sera bientôt disponible pour tous les propriétaires de XS, SR et autres Yamaha RD. Affaire à suivre…

En attendant, je dois dire que cette énorme galette sur cette grande roue à bâtons, qui plus est avec cette alternance de métal brut et d’époxy noir, est du plus bel effet ! Je me demande d’ailleurs depuis un moment si ce type de jantes (comme celles des Sportster par exemple) ne serait pas la prochaine tendance, après la relative overdose de rayons que l’on a subie ces dernières années. Triumph s’y est risqué avec la Bonneville SE, mais en 17 pouces le rendu n’est pas tout à fait le même, trop petit, trop moderne… Par contre, en 18 ou 19 personnellement j’y songe de plus en plus !

Mais revenons-en à notre sujet du jour, pour détailler les autres modifications apportées à la partie cycle. Des ressorts sur mesure dans la fourche ont permis de rabaisser l’avant de 60 mm, quand l’arrière a été rehaussé de 40 via une paire d’amortisseurs Hagon, et les nouveaux pneumatiques ont été commandés chez Heideneau.

« Compte tenu du caractère urbain de cette moto, le guidon Renthal a été raccourci pour permettre de se faufiler entre les voitures. Et pour la préhension, nous l’avons dotée de poignées Monza Race et de cale-pieds de type cross. »

Le pilote profite aussi d’un poste de conduite largement épuré, suite à l’intégration des voyants principaux dans le té supérieur, et à l’adoption d’un mini-compteur et d’un seul commodo discret. Le contacteur et le bouton start prennent, eux, place sous la selle, non loin d’une boite à fusibles homemade, et l’éclairage d’origine cède sa place à un phare et un feu Bates.

Mais la transformation de la ligne doit surtout à la greffe d’un réservoir de Honda CB 125, modifié pour l’occasion, et d’une selle 2 tons personnalisée conçue en collaboration avec l’atelier Niyona, pour s’adapter à la nouvelle boucle arrière d’un cadre ayant subi quelques retouches, dont une relocalisation de la béquille par exemple. Quant au choix des teintes, disons brun naturel et gris-bleu, c’est à mon sens un sans-faute ! Bravo Kruz Company.

Pour ne rien gâcher, le shooting (immortalisé dans une vidéo à voir…) de cette superbe machine a été confié à nos camarades bruxellois de Stay True Prod. Je vous laisse jeter un œil à leurs photos avant de commenter le boulot ?

P.S.: Le making-of de cette séance photo, ça vous intéresse ? Alexandre Krasinski l’a filmée façon behind the scene, à l’arrivée, une très belle vidéo à voir ici et maintenant.

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978, et motard depuis le berceau qu'aura été le panier de mes vieux, j'ai commencé à rouler de mes propres roues en QR 50, et chevauche aujourd'hui une FZ 750 stock depuis ma séparation regrettable d'avec ma W650 custom. Web monkey de métier, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", j'apporte ma modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

643 articles publiés par cet auteur

7 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Michael...

    Chapeau bas, elle est vraiment superbe.
    Les pièces usinées, la selle, les couleurs…
    Que de belles choses !

  2. A propos de Matt...

    J’en ferais une fois la brêle terminée… Mais j’avoue courir après le temps !
    Je vois que tu as terminé ton freinage, moi aussi, étrier de R1 et disque de 320 mm sur roue de 19″.
    J’en ai aussi fini avec mes échappements, auxquels j’ai ajouté des chicanes internes.
    Et j’ai également fait repeindre le réservoir comme à l’origine, il ne me reste plus qu’à fixer l’assise et à intégrer la tête de fourche, celle du V-Rod en l’occurrence…
    A +

Un avis, une question, une réaction ?