Pecquencourt 2014 : un petit tour, une bière et puis s'en va...

Pecquencourt 2014 : un petit tour, une bière et puis s’en va…

Dans la vie c’est pas les occasions de râler qui manquent, et moi-même je dois avouer que je m’en suis un peu fait une spécialité… Du coup, je ne sais pas si c’est la culpabilité ou quoi, mais de temps en temps je ressens aussi le besoin de dire que tout va bien. Et en ce moment par exemple, niveau météo au moins tout va bien. Pour rappel, y a un an presque jour pour jour on avait les 2 pneus dans la neige !

De ce fait, le temps dont on profite actuellement est un peu une aubaine, et vu le monde qui avait fait le déplacement ce week-end à Pecquencourt je ne dois pas être le seul à le penser. Malheureusement mon frangin et moi étions pressés par le temps dimanche, attendus ailleurs pour le déjeuner, et on ne pouvait donc pas se permettre de profiter du salon. Dommage, car je sais qu’il y avait quelques belles choses à voir à l’intérieur, et aussi 5-6 pinces que j’aurais été ravi de serrer.

Tant pis, ce n’est que partie remise, et ça nous aura quand même servi d’excuse pour sortir nos meules, histoire d’accompagner un groupe d’amis résolus eux à faire le tour de la bourse aux pièces pour commencer. De notre coté, le programme se résumait par contre à un aller-retour, par les petits chemins pour la 2ème partie du trajet. Après des semaines et des semaines de pluie presque non-stop pendant lesquelles on a trop peu roulé, dieu que ça fait du bien de se dégourdir les bielles ! Un seul regret : les routes de campagne étaient trop maculées de poussière de boue séchée, et l’adhérence trop précaire pour nous permettre d’attaquer comme on l’avait espéré. Après 2-3 petits travers et un changement de voie involontaire, négocié de justesse pour éviter une glissade dans un terre-plein, on est redevenus raisonnables, il fallait bien rendre un peu de câble. Un peu.

Bref, une petite balade de 3h00 à peine, mais une virée comme on devrait quand même en improviser plus souvent !

P.S.: Avant que l’un de vous ne fasse la remarque, oui, la Jupiler c’est plus une « désoiffeuse » qu’une bière, mais bon, j’ai beau être amateur de triples bien houblonnées, quand il n’est que 10h00 du matin, que j’ai dormi 4h00 la nuit précédente (foutus gosses…) et rien avalé de la journée, je me retiens d’attaquer direct par une trappiste !
wink

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978 et ayant depuis peu un pied en Belgique, chevauchant une FZ 750 stock depuis qu'il a été contraint de se séparer de sa W650 custom, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", web monkey de métier, apporte sa modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

614 articles publiés par cet auteur

Un avis, une question, une réaction ?