Sponsor

Stickers Deluxe
Stickers & apparel, finest quality...
Honda 650 SLR scrambler : la brèle tout chemin de Micka...

Honda 650 SLR scrambler : la brèle tout chemin de Micka…

De retour à la campagne après 3 ans passés dans la capitale, Micka s’est préparé une petite Honda 650 SLR scrambler bien adaptée à son nouvel environnement.

Micka a vécu quelques temps à Paris, où il écumait les avenues aux guidons de rapides sportives. Ninja, R6, GSX-R… Il a enchaîné les 4 pattes puissants et les départs arrêtés aux feux tricolores. Mais quand l’occasion de revenir sur sa côte d’Opale natale s’est présentée, l’appel des petits chemins aidant notre camarade a eu envie d’une bécane plus polyvalente. Ainsi est née l’idée de cette Honda 650 SLR scrambler.

« Il y a d’abord eu 2 Suzuki, une DR-Z 400 et une DR 650, et puis une KTM 125 SX, mais elles se sont révélées soit trop hautes, soit trop fermes, trop exclusives en tout cas pour mon projet. Mon choix s’est alors arrêté sur la SLR, la base parfaite pour ce que j’avais en tête. Un trail urbain plus bas, un cadre ultra simple, un vaillant mono Honda plus qu’éprouvé, des suspensions signées Showa, un freinage Brembo et des jantes Akront… Bref, du très bon matos caché sous une allure de moto de coursier ! »

La mécanique réputée fiable et pêchue à la base n’a pas été retouchée, le moteur a simplement reçu un filtre Ram à l’admission et une ligne partielle Marving à l’échappement. Avec +/- 50 ch pour 160 kg, la grande couronne à l’arrière augmente encore les chances de wheelings ! Et cette machine déjà pas très haute à la base (compte-tenu de sa catégorie…) a encore été rabaissée de 2 cm. Pratique pour rattraper du pied des glissades quand les Continental TKC 80 atteignent leurs limites sur terrain humide ou défoncé.

« Avec son guidon bas et son freinage aidé de durites aviation, c’est un vrai jouet ! »

Coté look, cette Honda 650 SLR scrambler a adopté un réservoir de CG 125 Brazil qu’il a fallu adapter, et le siège d’une DTMX raccourci et aminci avant d’être envoyé chez le sellier. Les platines ont été retravaillées, allégées, débarrassées de l’antivol à casque et du support de bocal de frein, avant d’être polies. Des heures de boulot rien que pour cette partie ! Et des cale-pieds en alu de CBR 600 sont venus remplacer ceux d’origine.

« Le bac à batterie et le support de plaque, tous 2 homemade, ont subi le même traitement, et ce dernier a reçu un feu à LED de ZX-10R embarquant les clignotants, moderne, mais qui s’intègre parfaitement. Le sabot moteur, le collecteur, et globalement toutes les pattes en alu, maison ou non, ont également bénéficié d’un polissage en règle. »

On pourrait évoquer encore bien des détails : poignées, rétro, klaxon, etc… Mais ce qui compte surtout c’est le résultat : une moto polyvalente et atypique, une bécane bien fun qui fait le bonheur de Micka. Du Gris-Nez au Blanc-Nez et vice versa, bon vent à toi camarade sur les chemins des caps ! Et merci à ton pote Thomas pour les photos, surtout que c’est la 3ème fois qu’il nous en envoie, après celles de sa méchante SR 500 et celles de la superbe GN 125 de sa femme

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978, et motard depuis le berceau qu'aura été le panier de mes vieux, j'ai commencé à rouler de mes propres roues en QR 50, et chevauche aujourd'hui une FZ 750 stock depuis ma séparation regrettable d'avec ma W650 custom. Web monkey de métier, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", j'apporte ma modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

678 articles publiés par cet auteur

Un avis, une question, une réaction ?