Zombie Bikes Concept : un bouclard à connaître sur Arras !

Zombie Bikes Concept : un bouclard à connaître sur Arras !

Un an après sa première inauguration, Zombie Bikes Concept, une boutique située à Arras, s’apprête à fêter sa relocalisation ; une bonne occase pour faire les présentations…

Il y a un peu plus d’un an maintenant, j’entends parler de l’inauguration d’un nouveau shop sur Arras : Zombie Bikes Concept. Il fait beau, je suis dispo… Allez, hop ! Je saute sur la moto avec mon appareil photo. Sur place, en plein centre de la capitale du Pas-de-Calais, je découvre un lieu attrayant, à la déco soignée, et proposant de quoi équiper un motard de la tête aux pieds. De Dickies à Red Wing, de Roland Sands à Deus ex Machina, de Bell à Stylmartin… Plein de grandes et belles marques sont là. Mais réduire ce bouclard à une boutique de fringues et d’accessoires reviendrait à passer à coté de la moitié de la vérité. Ce jour-là Yann, le taulier, fut pas mal sollicité ; mais depuis on a pu faire connaissance par mail, et voilà le contenu de nos échanges résumé :

« L’aventure Zombie a démarré en 2014 en Ecosse, à Aberdeen. Il faut dire que, ingénieur pétrolier de formation et directeur de projets dans une société gazière, j’ai déjà emmené ma p’tite famille dans une quinzaine de pays. J’ai effectué mes premiers tours de roues en France, sur des Ducati chinées chez Bruno, Motosport 62. Et puis ça a été le départ pour l’Afrique, l’installation au Congo. Là, à distance, j’ai tenté de faire construire la moto sur laquelle je fantasmais : un 1340 Softail façon bobber, avec une carrosserie couleur acier, un carbu Mikuni, un kick, une fourche springer, un guidon apehanger… Mais le rêve est vite devenu un cauchemar. Cette bécane n’a jamais vraiment fonctionné, malgré l’intervention de plusieurs « préparateurs » de la région. Et comme on rentrait à peine quelques semaines par an, concrètement je n’ai jamais pu rouler avec. Plus tard j’ai rapatrié un Shovel de Norvège, et là, rebelote. De nouveau ça s’est mal passé, et le mec avec qui j’avais été jusqu’à m’associer m’a même arnaqué. »

Des mésaventures qu’il a résumées dans un post hilarant, qui sent le vécu et que je n’avais pas manqué de partager :

« Me voici alors, pour 5 ans, en Ecosse, dégoûté… J’ai racheté une XR 1200 pour tuer le temps, mais le besoin de customiser, de designer est vite revenu. Dans le même temps je sympathisais avec des locaux, dont un qui envisageait d’ouvrir son propre garage moto. Je l’ai tellement fait chier qu’il a fini par sauter le pas ! J’ai donc créé Zombie Bikes Concept à ce moment-là, sous-traitant l’assemblage des prépas à un petit atelier pour le marché français. American Tours Festival, salon de Pecquencourt, de Lyon, Opale Harley Days à Hardelot… Durant cette période on participait à pas mal de shows, pour y présenter nos customisations standardisées ; un putain d’oxymore ! Et pourtant c’est bien ça, le concept se déclinant en différents thèmes, à ce jour : bobber old school ou moderne, bagger, cafe-racer et scrambler. »

Le nom s’impose, parce que « zombie » se comprend autant en français qu’en anglais, que le terme est populaire, plutôt facile à retenir, et que l’idée du mort qui ressuscite fait assez écho à la restauration et à la transformation des machines qui nous sont chères.

« Fin 2016, on a finalement l’opportunité de rentrer dans l’hexagone. Et là, the BIG question : que faire ? Perso je manquais de temps pour gérer le projet, tandis que Sabrina, elle, était moyennement motivée à l’idée de réintégrer l’éducation nationale… Alors l’envie nous prend d’ouvrir une boutique en plein cœur d’Arras, un écrin avec une atmosphère, un point de rencontre sympa pour les clients et les copains. On se dit qu’on se donne 2 ans, qu’on y va à fond et qu’on verra bien… Zombie power ! »

Et c’est donc là que j’interviens, peu avant l’été 2017, au moment de l’inauguration de cette première adresse ; évènement à l’occase duquel j’ai pris les photos que voici, et à la suite duquel tout ne va pas se passer comme imaginé…

« Le bouclard tourne, mais on ne peut plus se garer devant… Merci la piétonnisation du centre-ville ! Dans le même temps on fait nos p’tites Zombie tranquillement ; et là, phénomène imprévu : on se retrouve soumis à une forte demande en entretien, réparation et petite customisation. Des sollicitations continues, et les clients qui, sans le savoir, nous rappellent la promesse qu’on s’est faite de foncer ! Du coup dès l’automne suivant on ouvre un atelier de 200 m2, pas tellement bien placé mais plein de charme. On prend un mécano à mi-temps, puis à plein temps, puis un second, et on finit même par manquer de place. Le carnet est plein mais on subit un hiver terrible, et surtout de ce coté aussi le stationnement commence à devenir un problème. En parallèle j’essaie d’organiser un événement de 3 jours sur la Grand Place, on bosse dur avec les équipes de la mairie, et au dernier moment : l’annulation ! Sèche et brutale. Ca a été la goutte d’eau ; fuck them all ! On se casse de là… »

Il devient indispensable de déménager Zombie Bikes Concept, et justement une occasion se présente à notre camarade, un local plus grand et plus à l’écart du beffroi, offrant de nouvelles possibilités.

« On reste proche d’Arras, notre ville de cœur, mais cette fois en zone commerciale. Finalement cette relocalisation correspond bien à notre besoin de bouger, de créer, de se renouveler ; un peu comme si on avait pas cessé de voyager. Le gain d’espace nous permet aussi d’envisager d’autres choses : on devient concessionnaire des side-cars Ural, un barbier et deux tatoueurs nous rejoignent… A l’arrivée, on espère donner à tout ça l’allure d’un mini Ace Cafe ou d’un petit Bike Shed, en faire un point de chute pour les passionnés de tout poil, de moto ou autre, pour les personnes intéressantes et talentueuses que l’on aime rencontrer. »

Si vous êtes curieux de voir ça en vrai, notez que l’inauguration de ce nouveau lieu est prévue le week-end prochain. Yann et son équipe vous donnent donc rendez-vous samedi 1er septembre, 3 rue Copernic à Arras… Sortez les bécanes !

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978, et motard depuis le berceau qu'aura été le panier de mes vieux, j'ai commencé à rouler de mes propres roues en QR 50, et chevauche aujourd'hui une FZ 750 stock depuis ma séparation regrettable d'avec ma W650 custom. Web monkey de métier, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", j'apporte ma modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

631 articles publiés par cet auteur

Un avis, une question, une réaction ?