Monte-Carlo : le cuir moto rétro selon Original Driver...

Monte-Carlo : le cuir moto rétro selon Original Driver…

Original Driver est une marque française, elle propose depuis peu un nouveau cuir moto rétro dénommé « Monte-Carlo », et je me suis fait un plaisir de tester ce dernier !

Fondée en 2012, Original Driver est une jeune marque française qui mérite qu’on s’y intéresse. Elle propose une collection de vestes, blousons, gants et même bagages, qui s’étoffe au fil de l’eau tout en restant parfaitement cohérente. Le style est plutôt chic, occasionnellement osé (si on pense à leur réinterprétation de l’indémodable bomber), l’allure intemporelle, et les détails techniques pas en reste. Imaginez un triangle des Bermudes qui irait de l’élégance à la sobriété, en passant par le vintage… Voilà, on est quelque part par là, avec quelques aspects pratiques en plus.

Leur dernier né est un cuir moto rétro baptisé « Monte-Carlo » ; aussi bon chic bon genre que le quartier éponyme de la principauté monégasque ? Pas forcément un paletot de poser en pseudo cafe-racer pour autant, quand on lit qu’il est équipé d’une doublure thermique amovible, d’une membrane étanche et respirante, et de protections certifiées CE aux épaules et aux coudes, auxquelles peut même être associée une dorsale via la poche idoine.

La coupe, presque droite, est confortable. La peau employée, souple et robuste, offre un touché lisse et un aspect satiné. Et de la boucle du col montant à celles de la taille ajustable, en passant par les quatre poches à rabats, partout on retrouve des boutons pression estampillés. Idem sur le revers qui cache une fermeture zippée, fournie par YKK comme celles situées au niveau des poignets. Bref, a priori de la came de plutôt bonne voir très bonne qualité.

Le mot du taulier :

Cette veste m’a d’emblée séduit par son look néo-rétro soigné. Avec ses quatre poches à rabat extérieures, rehaussées de grosses pressions gravées et patinées, sa belle doublure intérieure, que notre camarade Sunday Speedshop se charge d’imprimer, et son cuir noir, lisse et satiné, elle a vraiment la classe. La coupe n’est pas trop cintrée, un détail notable quand on a la quarantaine approchante, voir bien tassée, et que l’on a tendance à « s’étoffer »… Rassurez-vous, le « dad bod » est à la mode, il paraît.

L’ensemble est bien taillé, avec des manches un peu longues qui une fois le guidon saisi couvrent toujours les poignets. Les protections en place rassurent, et ne gênent pas ; je les porte sur les photos. Il ne manque qu’une dorsale pour compléter cet authentique cuir moto rétro. Pour affronter l’hiver, on le sait, la multiplication des couches est le secret. Aussi le gilet isolant dézippable est un plus appréciable, et le fait qu’il soit lui-même pourvu de poches et sérigraphié révèle le soin porté aux détails. S’il en est un qui pourrait être amélioré, c’est comme d’hab’ la doublure là où les scratchs des gants viennent se loger. Le velcro ayant une fâcheuse tendance à user le satin prématurément, à cet endroit un bandeau de peau serait nettement plus résistant.

A part ça, rien à redire, ce nouveau blouson vintage m’a comblé. Souple, léger, il est agréable à porter. Et si j’ai choisi la couleur noire, la déclinaison « cognac » est elle aussi du plus bel effet ! Reste le prix ; à grosso modo 700 EUR le bout, tout le monde ne pourra pas se le payer… Notez, il existe une version en coton ciré, de chez British Millerain s’il vous plaît, qui pour 300 EUR de moins vous permettrait tout autant de frimer. D’ailleurs, c’est toute une gamme de beaux blousons moto que propose Original Driver. Consultez leur site sans plus tarder, vous ne pourrez que le constater !

P.S.: J’ajoute quelques photos piochées dans le catalogue de la marque, histoire que vous puissiez visualiser les quatre déclinaisons dont je vous parlais plus haut. Alors, l’est pas beau ce cuir moto rétro ?

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978, et motard depuis le berceau qu'aura été le panier de mes vieux, j'ai commencé à rouler de mes propres roues en QR 50, et chevauche aujourd'hui une FZ 750 stock depuis ma séparation regrettable d'avec ma W650 custom. Web monkey de métier, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", j'apporte ma modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

633 articles publiés par cet auteur

Un avis, une question, une réaction ?