Annonce

Fringues, accessoires...
Show your support !
Kawasaki KZ 650 : Seb Kustom Motorcycle nous présente sa "Old School Racer" !

Kawasaki KZ 650 : Seb Kustom Motorcycle nous présente sa « Old School Racer » !

Epaulé de bons partenaires, Seb Kustom Motorcycle a pu donner vie à cette machine de guerre, cette Kawasaki KZ 650 « Old School Racer » qu’il avait imaginée…

A la base, Sébastien espérait présenter au Motor Bike Expo de 2020 cette Kawasaki KZ 650 SR de 1980. Mais le chantier a pris du retard, la pandémie s’en est mêlée, et ce n’est finalement que cette année qu’il a pu exposer sa « Old School Racer » à Vérone. Voici donc, fraîchement rapatriée d’Italie, la dernière née de chez Seb Kustom Motorcycle !

« Afin de me démarquer, j’ai puisé mon inspiration à la fois dans l’univers du cafe-racer et dans celui du custom. J’avais en tête la moto terminée avant même de l’avoir démontée, ce qui a permis à mon ami Chris de Krax Moto d’esquisser le résultat de ce projet. Ensuite pour passer du virtuel au réel, il fallait collecter les accessoires nécessaires, ce qui impliquait de convaincre mes partenaires de me supporter dans cette nouvelle aventure. »

La position particulièrement basse de cette machine implique des suspensions largement modifiées. A l’avant les tubes plongeurs ont été raccourcis de dix centimètres, et le filetage des bouchons recréés par un usineur. A l’arrière de nouveaux ancrages accueillent les amortisseurs pneumatiques, reliés à un compresseur installé devant la roue sur le bras oscillant.

« C’est un système Air Ride normalement destiné au Sportster. Le rigidificateur de fourche est lui aussi en principe prévu pour une Harley. J’ai adapté ces éléments, tout comme j’ai revu la partie arrière du cadre pour pouvoir rouler en position basse. Tandis que le té supérieur modifié a reçu l’interrupteur de commande, le voyant lumineux et le manomètre de pression ; sans parler du coupe-circuit avec son cache de sécurité. »

Côté freinage, les durites aviation relaient : à l’arrière un maître-cylindre de ZR-7 à la pince d’origine ; à l’avant un maître-cylindre Brembo à des étriers de ZR-7, lesquels ont nécessité des fixations sur mesure. Notez que les réservoirs de liquide se limitent à des tubes transparents, mais recouverts d’un original habillage maison pour une belle finition.

« Les tubes carrés torsadés apportent une touche custom supplémentaire. J’ai ainsi fabriqué le tirant de frein arrière, la béquille amovible, et les fixations du carénage de chez Poly 26. Il s’agit d’une reproduction de Norton. J’ai ajouré ses flancs pour laisser sortir les carters (peints couleur carrosserie pour plus de discrétion), puis taillé et teinté sa bulle dans l’idée d’accentuer le look agressif de cette Kawasaki KZ 650. »

Notre camarade a également conçu la pièce en fibre qui permet d’encastrer ce phare excentré. A l’opposé il a éliminé le gros feu stop d’origine, et pourvu cette coque de Z1000 ST (raccourcie et élargie) d’un fond qui vient épouser le pneu arrière. Là-dessus une plaque d’acier (découpée et formée) a été recouverte d’une sellerie en cuir noir, signée La dérouillée.

« Dessous un caisson homemade héberge notamment la batterie lithium-ion, laquelle alimente l’éclairage full LED. Kellermann a livré les très discrets clignotants avant (modèle Atto), les feux trois-en-un arrière (modèle Atto DF), la centrale idoine, et même l’éclairage de plaque (modèle Atto WL). Quant aux câbles du faisceau électrique simplifié, ils cheminent désormais à travers de la gaine tressée, dans un esprit vintage. »

Les nouveaux commodos sont également des plus minimalistes, et intégrés aux guidons. En appui sur les poignées blanches habillant ces bracelets, les pieds calés sur les commandes reculées, on profite d’une vue plongeante sur l’imposant compte-tours Autometer (auquel ont été ajoutés quelques témoins lumineux), et sur le réservoir équipé d’un bouchon pop-up.

« Je fais apparaître là la liste de mes sponsors :

Et T4 Motorcycles la pédale de kick que je n’ai pu monter que récemment ! »

Un bon coup de jarret pour lancer le quatre pattes, et l’accélérateur à tirage rapide fait le reste. Voilà que l’air frais s’engouffre à travers les filtres hexagonaux de chez DNA Filters, et puis s’échappe vicié par l’échappement quatre-en-un signé Delkevick. Avec une belle sonorité, je présume ! A ce stade de la réalisation, il ne restait plus qu’à s’occuper de la déco

« J’ai moi-même repeint le châssis en noir satiné. Tandis que mon carrossier, Tony, s’est chargé des premières et dernières couches, en l’occurrence du vert kaki de base (une teinte Landrover), et du vernis satiné final (choisi pour un rendu aplati et homogène). Dans l’intervalle, mon pote Cedric B Ink, artiste peintre, a pris l’avion depuis le sud de la France pour venir en Bretagne poser sa marque sur cette bécane. »

C’est donc à celui-ci qu’on doit les différents ornements patinés, et fidèles au crobard de départ : soleil levant façon Kyokujitsuki à gauche, gueule de requin façon nose art à droite, et à l’avant disque solaire évoquant le motif du Hinomaru (le drapeau japonais actuel) qu’arborent les avions de chasse nippons. Associés à la ligne de l’engin, ces éléments pleins de nuances et d’effets donnent son look unique à cette « Old School Racer », cette Kawasaki KZ 650 née de l’imagination de Seb Kustom Motorcycle.

P.S.: En bonus, quelques images du processus de personnalisation de cette Kawasaki KZ 650 estampillée SKM…

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978, et motard depuis le berceau qu'aura été le panier de mes vieux, j'ai commencé à rouler de mes propres roues en Honda QR 50, et chevauche aujourd'hui une Kawasaki W650 qui ne demande qu'à être customisée. Encore une "bratstyle à deux balles" ? Web monkey de métier, amateur de bière et passionné de moto, autrefois brasseur de "Chicks and beers", désormais au guidon de "Un pneu dans la tombe", j'apporte ma modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

735 articles publiés par cet auteur

4 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Willy...

    Ce doit être plutôt michto, côté dos d’ânes !
    XD

    Mais ça reste une machine sympathique.
    ;)

  2. A propos de Seb...

    En position basse, c’est pas possible de rouler…
    Mais en cas de panne des suspensions, je peux quand même déplacer la moto.

  3. A propos de Didier Alary...

    La hauteur des pots questionne…
    Ils me paraissent un peu bas.
    Mais projet vraiment très abouti.
    J’aime beaucoup la peinture !

  4. A propos de Polo...

    Malgré l’énorme travail, quelque chose choque.
    Les pots trop bas, le cale-cul trop bas également, ce carénage trop grand…
    Bref la ligne générale fait que ça passe mal.
    Dommage, car le taf y est, l’ouverture d’esprit sur du « différent » aussi.
    Mais bravo pour le boulot, ça on peut pas lui enlever !

Un avis, une question, une réaction ?