Sponsor

Stickers Deluxe
Stickers & apparel, finest quality...
Le Bell Moto-3, un casque intégral vintage et homologué "UPDLT approved".

Quel casque intégral vintage et homologué choisir ?

Suivant une suggestion de Classic Ride, des spécialistes en la matière, je vous livre ma sélection perso, la liste des dix casques intégraux vintage homologués que je préfère !

Quand j’ai démarré ce blog, nous étions nombreux à rouler coiffés d’un jet vintage. Il faut dire qu’à l’époque, les marques ne proposaient pas grand chose aux amateurs de bécanes « à l’ancienne, piégeuses, bruyantes et caractérielles »… Il fallait choisir. Soit on se protégeait des intempéries et des accidents, en puisant dans leurs catalogues de casques intégraux aux designs torturés et aux couleurs bariolées. Soit on acceptait des concessions en termes de confort et de sécurité, et on optait alors pour un modèle ouvert plus sobre et plus rétro. Le style était sauf ; enfin, sauf en cas d’orage ou de gamelle.

De l’eau a coulé sous les ponts (et sur nos tronches !), qu’on le veuille ou non la mode du néo-rétro a fait son œuvre, et aujourd’hui le paysage a radicalement changé. Avant il était difficile de trouver un casque intégral rétro, maintenant il est devenu difficile de se décider tant l’offre s’est étoffée ! Même en ne considérant que les modèles homologués (chose que je vous recommande vivement, rapport aux assurances…), force est de constater qu’ils sont tout à coup nettement plus nombreux. Dès lors, la question peut se poser : quel casque intégral vintage et homologué choisir ?

C’est dans ce contexte que Classic Ride m’a contacté, pour me suggérer d’écrire un article qui tenterait de répondre à cette interrogation. Eux-mêmes justement spécialistes en la matière, ils proposent une belle sélection de casques intégraux vintage et homologués. Ici, je vais donc vous livrer la mienne, non pas une liste exhaustive, mais plutôt celle de mes dix modèles préférés, en espérant que cela puisse vous aider d’une manière ou d’une autre dans votre futur choix. Vous n’aurez donc plus d’excuses pour ne pas mettre votre visage à l’abri des insectes, du bitume et de la pluie… C’est parti !

Bell Moto-3

Alléluia ! Bell s’est finalement décidé à proposer un casque intégral vintage et homologué, répondant aux attentes des nostalgiques du look MX rétro… Le Moto-3 est né, ou devrais-je dire, ressuscité ! C’est celui que je porte aujourd’hui, plus fin que le DMD qui l’a précédé, un peu mieux fini, et pas plus cher malgré le prestige et l’expertise de la marque. L’ouverture est plus large, aussi, la mentonnière ornée d’aérations mieux dessinée. C’est un modèle ultra-culte qui renaît de ses cendres, et se décline aujourd’hui dans de belles versions, dédiée au Ace Cafe ou signée RSD, par exemple.

  • Calotte : fibre de verre.
  • Intérieur : démontable et lavable.
  • Fermeture : type double-D.
  • Poids : +/- 1300 g.
  • Prix : de 250 à 350 EUR selon les versions.
  • Homologuation : ECE 22.05 et DOT.

DMD Racer

Le premier sorti ? En tout cas le premier que j’ai possédé et testé ici. A l’époque, on hallucinait de voir des Moto-3 vieux de 40 balais, complètement rincés, se négocier plusieurs centaines de dollars sur eBay ! Ici, pour être précis, l’inspiration provient sans doute du Moto Star, en quelque sorte le papa du Moto-3. Qu’importe, ce modèle venu d’Italie est apparu à un moment où Bell ne semblait pas vouloir répondre à la demande grandissante pour ce type de casque. Et il disposait de quelques arguments ! Notez toutefois que l’ouverture, plus réduite, ne peut accueillir tous les masques du marché.

  • Calotte : carbone Kevlar.
  • Intérieur : démontable et lavable.
  • Fermeture : type double-D.
  • Poids : +/- 1300 g.
  • Prix : de 300 à 500 EUR selon les versions.
  • Homologuation : ECE 22.05 et DOT.

Bell Bullitt

Si l’emblématique marque américaine a tardé à dégainer le Moto-3, c’est probablement parce qu’elle planchait déjà sur le design du Bullitt présenté quelques temps auparavant. Et ce dernier est on ne peut mieux dessiné, avec sa mentonnière très fine, comme à l’époque, qui laisse un large champ de vision. Les aérations discrètes, le jonc chromé, la visière retenue par une petite sangle aimantée… Chaque détail est soigné. On le dit mal insonorisé ? Tant pis, avec un look pareil, on lui pardonne ! Surtout vu le nombre de déclinaisons proposées, il y en a forcément une assortie à votre cafe-racer.

  • Calotte : fibre de verre (ou carbone).
  • Intérieur : démontable et lavable.
  • Fermeture : type double-D.
  • Poids : +/- 1500 g (ou +/- 1300 g).
  • Prix : de 400 à 700 EUR selon les versions.
  • Homologuation : ECE 22.05 et DOT.

Nox Premium Rage

Proposé par une jeune marque française, celui-ci a son charme. Les versions mates bicolores sont plutôt séduisantes. Toutefois ma préférence va à la déclinaison bleu-blanc-beige brillante, très classe. Contrairement au modèle Revenge de la même firme, le Nox Premium Rage ne dispose pas d’une visière sur charnières. Mais niveau design, je le juge plus original que son proche cousin, lequel est peut-être un peu trop inspiré du Bell Bullitt précédemment évoqué. Plutôt léger et abordable, celui qui nous intéresse se distingue par la présence de sa sangle, et une mentonnière percée d’aérations verticales.

  • Calotte : fibre de verre.
  • Intérieur : démontable et lavable.
  • Fermeture : type double-D.
  • Poids : +/- 1150 g.
  • Prix : environ 200 EUR.
  • Homologuation : ECE 22.05.

Torx Brad Legend

Un tarif imbattable ? C’est en tout cas le moins cher de cette sélection, indiscutablement. Coque en plastique, fermeture micrométrique… Il en offre aussi moins que certains de ses concurrents. Mais son poids est malgré tout dans la norme, et visuellement ce casque type cross à l’ancienne à mes yeux reste convaincant. Le choix de la finition se limite à quatre couleurs : jaune, rouge, noir, et blanc. Cependant cette dernière s’accordera forcément à votre scrambler, et pourra éventuellement être personnalisée à coup de stickers. Malgré son prix, ce modèle est bien livré avec sa casquette et sa housse de rangement.

  • Calotte : thermoplastique ABS.
  • Intérieur : démontable et lavable.
  • Fermeture : type micrométrique.
  • Poids : +/- 1300 g.
  • Prix : environ 115 EUR.
  • Homologuation : ECE 22.05.

Shoei Ex-Zero

Vous préférez les marques dont la réputation n’est plus à faire, comme Shoei par exemple ? La firme japonaise entre à son tour dans le game des casques intégraux vintage et homologués. Elle a puisé dans son glorieux passé, en l’occurrence dans ses collections du début des années 80, pour sortir ce modèle MX à la ligne rétro mais au confort moderne, le Ex-Zero. La présence d’un écran rétractable intégré, ajustable sur trois positions, contribue d’ailleurs largement à son originalité. Les teintes de base sont trop banales à votre goût ? Osez la déclinaison multicolore « Equation », back to the eighties !

  • Calotte : fibre de verre.
  • Intérieur : démontable et lavable.
  • Fermeture : type double-D.
  • Poids : +/- 1200 g.
  • Prix : de 400 à 460 EUR selon les versions.
  • Homologuation : ECE 22.05.

AGV X3000

AGV nous présente son X3000, un casque intégral au design très classique (dans le meilleur sens du terme), sobre et intemporel. Non contente de pouvoir miser sur propre nom, à lui seul déjà bien évocateur, la marque italienne y a associé ceux de pilotes aux palmarès légendaires ! Angel Nieto, Giacomo Agostini, Barry Sheene… Voilà les grands champions auxquels ce modèle rend hommage, à travers de superbes versions replica. Les décos de la version standard n’ont pas à rougir, certaines sont elles-mêmes bien colorées et délicieusement rétros.

  • Calotte : fibre de verre.
  • Intérieur : démontable et lavable.
  • Fermeture : type double-D.
  • Poids : +/- 1300 g.
  • Prix : de 400 à 700 EUR selon les versions.
  • Homologuation : ECE 22.05.

Premier Trophy

Plus abordable, surtout en version standard, le Premier Trophy est parmi les moins chers des casques vintage équipés d’une visière. Il faut dire que cette dernière est à pressions. Ce n’est pas la seule, mais toutes sont moins faciles et agréables à manipuler que les visières plus haut de gamme aimantées. Sinon, il n’est pas en reste esthétiquement, et offre même un large choix de finitions dont je ne vous dévoile ici qu’un échantillon. Léger (a fortiori en full carbone), offrant une bonne visibilité, le prix à payer sur ces intégraux rétros reste généralement l’aération et l’insonorisation en retrait.

  • Calotte : fibre tri-composite (ou 100 % carbone).
  • Intérieur : démontable et lavable.
  • Fermeture : type double-D.
  • Poids : +/- 1300 g (ou +/- 1200 g).
  • Prix : de 250 à 600 EUR selon les versions.
  • Homologuation : ECE 22.05.

Biltwell Gringo

Ah, le Biltwell Gringo… Quand il est sorti, certifié DOT uniquement, on a tous crié : dommage ! C’est vrai qu’à l’époque, les casques aussi rudimentaires étaient rares, et celui-là plutôt séduisant avec son jonc chromé et ses couleurs flashy. Le design est enfantin (et je dis ça dans le sens mélioratif), on croirait un casque de Playmobil. Bingo ! Il est désormais homologué pour le Vieux Continent, et les Californiens au passage en ont sorti un dérivé, baptisé Gringo S, lequel est équipé d’une visière. Le prix de ce modèle reste particulièrement attractif de ce côté-ci de l’Atlantique. Revers de la médaille : son poids.

  • Calotte : Polycarbonate.
  • Intérieur : démontable et lavable.
  • Fermeture : type double-D.
  • Poids : +/- 2000 g.
  • Prix : de 160 à 220 EUR selon les versions.
  • Homologuation : ECE 22.05 et DOT.

Nexx X.G100

Le meilleur pour la fin ? Conçu et fabriqué au Portugal, ce casque intégral vintage et homologué ne manque pas de personnalité. Le Nexx X.G100 propose en effet un style plutôt original, avec des lignes presque géométriques. De base, il se présentait ouvert, à porter avec un masque classique ou bien un écran maison fixé via des boutons pressions, pas très pratique… Maintenant la version R dispose d’une visière traditionnelle sur charnières, c’est mieux ! Voilà un modèle rare, sous nos latitudes, pourtant bon marché et dispo avec une belle palette de décos dont je ne vous donne ici qu’un aperçu.

  • Calotte : fibre tri-composite (ou 100 % carbone).
  • Intérieur : démontable et lavable.
  • Fermeture : type double-D.
  • Poids : +/- 1350 g (ou +/- 1200 g).
  • Prix : de 250 à 400 EUR selon les versions.
  • Homologuation : ECE 22.05.

Conclusion

On l’a vu, l’offre rétro s’est considérablement étoffée ces dernières années ; au point qu’on en viendrait presque à ne plus savoir se décider ! Faire un choix, j’espère en tout cas que mon inventaire vous y aidera. Je vous l’ai dit, il ne s’agit pas d’une liste exhaustive, plutôt disons de mes favoris. Notez que la plupart de ces casques moto vintage sont dispos chez Classic Ride, notre partenaire du jour. Et si vous connaissez vous-mêmes d’autres modèles qui valent la peine qu’on s’y intéresse, n’hésitez pas à nous les faire découvrir en commentaires… En attendant, je vous quitte avec ces quelques photos de mon Moto-3 perso, dans son « habitat naturel », près d’une belle moto récemment testée ici elle aussi.

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978, et motard depuis le berceau qu'aura été le panier de mes vieux, j'ai commencé à rouler de mes propres roues en QR 50, et chevauche aujourd'hui une FZ 750 stock depuis ma séparation regrettable d'avec ma W650 custom. Web monkey de métier, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", j'apporte ma modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

650 articles publiés par cet auteur

13 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Robby One...

    Chouette article !
    J’aime bien le Biltwell.
    Il ressemble vraiment aux Bell de mon époque, avec ses lignes nobles et pures.
    C’est la marque Bell, justement, qui avait créé le « Star » en 1968 (certains disent 64).
    Le tout premier casque intégral, pour le pilote Dan Gurney à Indianapolis.
    Il existait avec trois ouvertures différentes, offrant des champs de vision adaptés à l’utilisation (auto ou moto).
    Perso, sur mon Street Bob, je ne me vois pas avec autre chose qu’un jet déco « Easy Rider ».
    Mais si je me repaye une Jap’, ce sera le Biltwell !
    Merci pour ce post, très intéressant.

  2. A propos de Susokary...

    Perso je ne suis pas fan-fan, esthétiquement.
    Mais c’est bien dommage, car en revanche j’adore la marque !
    Le fait que ça soit encore une PME presque familiale, qui a conservé son savoir-faire et produit toujours localement, tout en proposant à l’arrivée des produits malgré tout abordables et de très bonne qualité.
    Bref, longue vie aux jets Davida !
    Pour ce qui est de l’intégral, j’attends de voir la ou les prochaines versions…
    ;)

  3. A propos de Guillaume...

    J’avoue, je viens de me l’offrir et je le trouve vraiment sympa.
    Merci pour la réponse et pour ton site.

  4. A propos de Susokary...

    T’en es content ?
    Tant mieux, quoi que j’en pense, je suis sûr que c’est un bon achat.
    Merci à toi pour ton com’.
    ;)

  5. A propos de JM...

    Fait chier, mon commentaire a sauté 3 fois !
    Bon, sans fioritures du coup :
    NAU Helmets Warface, un casque mx vintage à 129 EUR.
    Excellente finition, livré avec une visière et un sac de rangement bien épais.
    Made in Portugal !
    🇵🇹

  6. A propos de Susokary...

    Pas s’énerver !
    Les commentaires n’apparaissent qu’après modération, par précaution.
    Et comme je ne suis pas toujours devant le PC…
    Bref, j’ai donc mis à la corbeille les deux précédents qui disaient grosso modo la même chose.
    Cela dit, bonne suggestion !
    Je ne connaissais pas ce modèle, et en effet il a plutôt une bonne gueule, et une certaine personnalité.
    ;)

  7. A propos de David V....

    Que de souvenirs !
    Preuve que je suis presque vintage moi-même…
    Mon premier casque : un Bell d’occase blanc, un peu trop grand, la visière qui tombait tout le temps, avec des boutons pour rajouter des visières genre « tear-off » en courses.
    J’avais une BSA 250 à l’époque, fallait pas rêver…
    A suivi un AGV « Ago » blanc, encore, avec la signature sur le côté.
    J’étais alors passé sur une Guzzi.
    J’ai adoré ce casque, mais on me l’a piqué.
    A l’époque, je les laissais naïvement attachés sur la moto ; quel crétin.
    Je suis presque tenté, surtout le Barry Sheene, un bonhomme que j’ai souvent vu courir en Angleterre à Brands Hatch, dans les seventies…
    Mais jet oblige, en Harley.

  8. A propos de Susokary...

    On voit pas mal de mecs en Sportster porter des Biltwell.
    Perso je trouve pas ça choquant.
    Pour dire, Harley = jet, faut voir, pas forcément.
    Evidemment j’éviterais de porter un casque hypersport dernier cri sur un Softail, on est d’accord.
    ;)

  9. A propos de Robby One...

    Ouaip, mais étant un intégriste pur et dur, j’ai du mal un peu…
    Allez, ok pour un intégral vraiment rétro et très sobre sur une Harley.
    Mais seulement si c’est un café racer alors !
    Et encore, parce que c’est toi Susokary.
    ;)

    Perso, le jet j’en porte un parce que j’ai vu « Easy Rider » en boucle quand j’étais jeune.
    Et surtout parce que c’est obligatoire.
    Mais sinon le meilleur casque sur une HD c’est… Pas de casque !
    Comme encore dans certains états aux U.S. ; no risk no fun.
    :)

  10. A propos de Guy Bazillio...

    Salut à tou(te)s,

    Je partage avec vous mon expérience avec deux casques intégraux vintage…

    Le DMD RACER XL, d’abord, que j’ai depuis deux ans et que j’ai porté jusqu’à présent avec des LEON JEANTET AVIATOR T2 (je trouve que l’ensemble a un super look). Côté confort, je précise que j’habite dans le sud de la France. Le casque reste portable toute l’année et s’est fait à mon crane au bout de quelques mois.

    Je place un bémol en revanche concernant les lunettes, car il est difficile de prendre l’autoroute avec dans la mesure où elles ne sont pas suffisamment couvrantes (je roule sur une MOTO-GUZZI GRISO, donc un véhicule plutôt « véloce »). Elles sont aussi un peu pénibles à porter en plein été, dès qu’on approche ou dépasse les 30°C. Mais côté conception et finition, cela reste un beau produit bien fabriqué.

    J’ai récemment acheté un masque MARKO B8 GOGGLE REPLICA, qui passe tout juste dans la calotte XL de mon DMD. Le confort s’est immédiatement accru, car celui-ci couvre bien mieux et ne génère pas autant de perturbations liées à la pression de l’air. C’est le bon point, mais pour l’usage en été il va falloir attendre un peu que je me fasse mon avis…

    Enfin, quelles que soient les lunettes, quand il pleut ça n’est pas confort du tout !

    En parallèle, donc, j’ai acheté il y a six mois un DAVIDA KOURA taille 2XL (il taille très petit). Ce casque est vraiment très bien fini, avec son intérieur cuir. J’aime beaucoup son look « full face » avec un petit côté dragster à l’ancienne, et surtout : il a une visière ! Pour autant, tout n’est pas parfait car il reste difficile à porter dès que l’on approche les 25°C. Je l’ai volontairement choisi crème à l’extérieur (et cuir marron à l’intérieur), pour diminuer la température. Insuffisant… La calotte est vraiment très (trop) serrée, et un semestre plus tard, j’ai toujours beaucoup de mal à le retirer. On verra avec six mois de plus… Et enfin, j’ai perdu une vis de réglage de la visière sur l’autoroute à cause des vibrations. Ben oui, vintage veut aussi dire vérifier avant de partir…

    Un bon point tout de même : il est très bien ventilé. Sept heures de pluie pour aller à W&W 2019, sans buée… Et le petit décroché à l’arrière le rend très agréable avec le col d’un Perfecto (alors qu’avec le DMD RACER je suis obligé de baisser un peu la tête).

    J’avais essayé de nombreux modèles que je ne pouvais pas porter, car j’ai un front trop proéminent (BELL BULLITT, BELL PRO 3, NEXX X.G100…), ou alors la visière qui appuie sur les joues (SHOEI EX-ZERO). Il ne me reste que l’AGV X3000, qui me semble le meilleur compromis entre look vintage et confort d’aujourd’hui. Mais je n’ai pas pu trouver un magasin (dans le sud) où il y avait toutes les tailles pour m’en assurer.

    A chaque tête son casque (ou l’inverse), et dans tous les cas, gardez le sourire !
    :)

  11. A propos de Susokary...

    Intéressant, Guy, merci !
    Concernant le Koura, je ne suis pas tellement surpris.
    C’est un phénomène déjà connu avec les jets Davida :
    Au démarrage, ils compriment le crâne !
    Un peu comme des chaussures italiennes neuves sont raides aux pieds, j’imagine.
    Disons qu’il y a une période de rodage, en quelque sorte…
    :D

Un avis, une question, une réaction ?