Annonce

Stickers Deluxe
Stickers & apparel, finest quality...
Absolut Cycles : une très bonne surprise...

Absolut Cycles : une très bonne surprise…

Des bécanes de rêve et un accueil au poil, voilà ce que nous avons trouvé en février dernier, lors de notre bref et impromptu passage chez Absolut Cycles !

Profitant de notre petite excursion parisienne avec le daron et les frangins, dont le but principal restait notre virée à Rétromobile 2011, l’instigateur de cette balade nous avait proposé un crochet par la concession Absolut Cycles, rue des Boulets dans le 11ème, afin principalement d’y découvrir l’éventail des motos développées par Zero Engineering.

Forts de notre pessimisme habituel, nous l’avions mis en garde contre le risque de perdre une plombe dans Paname à cause des bouchons, de galérer tout autant pour se garer, et tout ça sans aucune garantie d’un accueil décent, ni de machines en qualité et quantité suffisantes pour justifier ce détour. Mais, comme il n’est pas homme à renoncer facilement, et que, il faut bien l’admettre, nous n’avons pas tous les jours l’occasion d’approcher une moto sortie des ateliers historiquement fondés par Shinya Kimura, finalement, nous avons cédé à son caprice.

Et heureusement ! Car nous faisions à la base erreur sur toute la ligne, excepté au sujet du parking. Dire que l’on craignait de perdre un temps précieux que l’on pensait regretter plus tard au salon, au contraire, une fois sur place, on en aurait presque oublié la Porte de Versailles.

D’abord, il faut bien le dire, nous avons été très agréablement surpris par l’accueil, de nature à trahir complètement la réputation des gens de la capitale que l’on prétend si souvent inhospitaliers, et ce malgré une visite en dehors des horaires d’ouverture, ce dont nous nous sommes rendus compte seulement une fois devant la porte.

Pas même le temps de passer de la surprise à la déception, ni d’accabler de reproches celui d’entre nous qui nous avait suggéré cette déviation, le tenancier, présent malgré tout pour assurer l’essai d’un prospect ayant pris rendez-vous, nous a de suite ouvert la lourde. Et, bien qu’il ait rapidement compris que nous étions là en simples provinciaux curieux, n’ayant pas les moyens de lui acheter une bécane même d’occasion, il a largement pris le temps de nous faire visiter les lieux, et surtout découvrir ses modèles, en attendant la type 5 partie en balade avec son chaland.

Bon, pour être tout à fait honnête il y avait vraiment de tout et, en ce qui nous concerne, nous ne nous sommes pas trop attardés sur les gammes de Big Dog Motorcycles, Big Bear Choppers ou encore Saxon Motorcycles, dont la plupart des clients doivent se trouver parmi ceux de la communauté des forains qui idolâtrent Jesse James et Arlen Ness. Les goûts et les couleurs, no comment…

Par contre, nous avons été séduits par la présence d’une Wakan, d’abord, mais aussi et surtout par les customs de chez Headbanger Motorcycles, ensuite, sorte de bobbers made in Italy et à la finition exemplaire, sur une base rappelant celle des Softail de chez Harley-Davidson, à savoir un châssis faussement rigide servant d’écrin à un bon gros V-twin. Des composants périphériques esthétiques, comme des commandes minimalistes ou encore des mini-compteurs au design rétro, un faisceau électrique intégré, des chromes impeccables, et des peintures originales, alternant mat et brillant par l’intermédiaire de scallops comme peintes par Stendhal par exemple, ou encore, simplement constituées de métal patiné et recouvert d’un certain nombre de couches de vernis, voici le genre de détails qui a largement retenu notre attention.

Bref, du très très beau custom clé en main, pour qui a les moyens et ne dispose pas de la motivation, du temps, de l’outillage, des connaissances, des compétences et/ou de la créativité nécessaires, pour se créer lui-même ce genre de machine.

Mais, le temps de détailler ces quelques bécanes, et le principal objet de notre curiosité était déjà de retour, nous les faisant presque immédiatement oublier. Rien à faire, le style Zero c’est autre chose, un samouraï chopper, plus vintage, plus brut, plus radical… Nous étions alors tous plus ou moins en admiration devant cette moto longue et basse, homogène et minimaliste, charismatique à souhait, à commencer par celui qui venait de l’essayer et était alors occupé à remplir un bon de commande.

De peur de nous voir hypothéquer nos maisons sur un coup de tête, nous nous sommes bien gardés de la tester à notre tour, et nous nous apprêtions donc à prendre congés. Avant de nous laisser partir, ayant compris notre intérêt pour ce genre de machine, notre hôte nous a quand même vivement conseillé de faire un crochet par leur showroom ATS Motorcycles, plutôt consacré aux motos d’occasion, dont une bonne part de vraies anciennes, et où d’autres Zero Engineering étaient justement exposées.

En attendant d’en savoir plus sur cet autre bouclard, pour ma part, je vous invite à profiter de tous les clichés récoltés lors de cette première visite !

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978, et motard depuis le berceau qu'aura été le panier de mes vieux, j'ai commencé à rouler de mes propres roues en Honda QR 50, et chevauche aujourd'hui une Kawasaki W650 qui ne demande qu'à être customisée. Encore une "bratstyle à deux balles" ? Web monkey de métier, amateur de bière et passionné de moto, autrefois brasseur de "Chicks and beers", désormais au guidon de "Un pneu dans la tombe", j'apporte ma modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

735 articles publiés par cet auteur

3 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Pat76...

    Merci pour vos commentaires sur les motos Headbanger !
    Je suis moi-même propriétaire d’une Hollister Raw Metal, comme celle de votre photo, depuis presque un an.
    Et je peux vous dire que c’est une super machine, RAS.

  2. A propos de Susokary...

    Merci à toi pour ton commentaire, Pat76.
    Tu es visiblement un homme de goût et un petit veinard à la fois.
    Je ne doute pas du fait que cette Headbanger soit un excellent choix.
    Bonne route à toi sur cette magnifique machine.
    ;)

  3. A propos de Alberto...

    J’ai acheté là une moto neuve, et quand je suis allé la chercher, il m’a remplacé des pièces neuves par des pièces d’occasion.
    Un mois après problèmes de peinture, de fourche, et de freins qui passés les 100 km/h ne fonctionnaient plus !
    Je demande des explications au vendeur, il me hurle dessus qu’il fait de son mieux, et me menace de se remettre à crier si je lui en parle encore…
    J’ai fini par avoir un accident, et j’ai eu de la chance de m’en être sorti.
    Très gentil avant que je ne signe le chèque, mais après, rien à faire de moi ou de la moto…

Un avis, une question, une réaction ?