Sponsor

Stickers Deluxe
Stickers & apparel, finest quality...
Kawasaki KE 125 Jex Motors : un scrambler ?

Kawasaki KE 125 Jex Motors : un scrambler ?

Sébastien Sechinffon continue de nous faire profiter de ses talents de photographe, cette fois il nous propose une Kawasaki KE 125 scrambler sortie de chez Jex Motors…

Ce n’est pas la première fois que Sébastien Sechinffon partage avec nous les fruit d’un de ses shootings perso. L’autre coup, c’était même pour nous présenter une folle Aprilia RS 250 rhabillée par Cévennes Rétromotors ; du lourd ! Ici on s’attarde sur quelque chose de moins inhabituel, par les temps qui courent. Il s’agit d’une Kawasaki KE 125 de 1982, remise en état et au goût du jour dans un esprit scrambler, dixit le préparateur.

« Eric est un jeune passionné qui se lance dans cette activité. Son entreprise, Jex Motors, est en cours de création. Et cette bécane se trouve être sa première commande client. »

La base était incomplète, négligée. Aussi une bonne restauration mécanique s’imposait. Carbu, bielle, piston, roulements, joints, cylindre déglacé, culasse polie… Tout a été repris ou remplacé à neuf, pour permettre à ce deux temps à disque rotatif de tourner comme une horloge. Au passage, ont été éliminés les engrenages de pompe à huile et de compte-tours, devenus superflus. Quant à l’allumage, il a été revu à l’avenant. Condensateur, bobine, rupteur, calage… Rien n’a été laissé au hasard.

« Une des difficultés aura été de faire fonctionner le bandeau LED incorporé à la nouvelle boucle arrière. Celui-ci intègre le feu stop, le feu de position et les clignotants. Mais en revanche il exige en temps normal du 12 V ; il a donc fallu ajouter, cacher quelque part, un transformateur de tension. »

Soudures diverses, peinture du monocylindre comme de la partie cycle… Outre les aspects déjà évoqués, Eric aura tout ou presque géré lui-même, jusqu’à la fabrication de la sortie d’échappement qui devait déboucher pile sous la selle. Et dans le lot des nouveaux accessoires installés, adaptés, on peut noter la présence d’amortisseurs 5 cm plus longs qu’à l’origine, ce qui fatalement modifie l’assiette de cette Kawasaki KE 125.

Alors ? Scrambler ? Pas scrambler ? Au final, disons que cette moto va pouvoir refaire des bornes, surtout, alors qu’elle pourrissait dans une grange. Que notre camarade puisse faire ses armes, et qu’à l’arrivée elle fasse le bonheur de son propriétaire, c’est bien le principal.

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978, et motard depuis le berceau qu'aura été le panier de mes vieux, j'ai commencé à rouler de mes propres roues en QR 50, et chevauche aujourd'hui une FZ 750 stock depuis ma séparation regrettable d'avec ma W650 custom. Web monkey de métier, amateur de bière et passionné de moto, ex-brasseur de "Chicks and beers" maintenant au guidon de "Un pneu dans la tombe", j'apporte ma modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

650 articles publiés par cet auteur

3 commentaires

Ajouter un commentaire
  1. A propos de Didier Alary...

    Une enduro en tenue de ville, l’ensemble est sympa et les finitions semblent propres.
    J’aime bien.

Un avis, une question, une réaction ?