Annonce

Sponsorisez UPDLT !
Envie de promouvoir votre marque ici ? Contactez-nous...
Le support téléphone universel pour moto de Shapeheart ? Adopté !

Le support téléphone universel pour moto de Shapeheart ? Adopté !

Shapeheart m’a proposé de tester leur support téléphone universel pour moto, on a donc emmené celui-ci avec nous lors de notre dernière « grosse » excursion.

J’ai peut-être l’air à l’aise avec la technologie, en ligne, comme ça, à balancer des gifs et des mèmes de zoomer… Mais dans la vraie vie, par certains aspects je suis un vrai boomer. Par exemple, je fais assez rarement appel à un GPS. Malgré les petites virées que j’ai organisées de façon récurrente pendant des années, j’ai conservé une habitude d’ancien : repérer à l’avance notre itinéraire sur une carte (fût-elle numérique), et le retenir.

Bon, je ne vous cache pas que lors des premiers de nos rassos mensuels, on se perdait quand même un peu… Chacune de nos balades était alors ponctuée d’un demi-tour ou deux. Néanmoins avec les années (et le renfort de Street View), c’est devenu un jeu d’enfant ! D’ailleurs la seconde fois qu’on a mis le cap sur Dijon-Prenois (pour les fameuses Coupes Moto Légende) par le chemin des écoliers, j’ai refait quasi tout le tracé de tête.

Au final, voilà un exercice cérébral qui en vaut bien d’autres. Et puis du reste, ceci me permet de prendre la route avec plus de sérénité, de confort et de sécurité. Je sais avant l’heure où je dois aller, je peux profiter plus pleinement du paysage, et quand c’est nécessaire je garde les yeux sur la chaussée. Je ne sais pas vous, mais personnellement j’apprécie de pouvoir jouer avec les virages sans avoir à me soucier d’un écran.

De fait pour notre récent trip à destination de la Baie de Somme, j’avais mémorisé tout notre parcours sinueux de Lille à Saint-Valery. Cependant arrivés là, le trajet restant pour atteindre le bed & breakfast réservé impliquait encore un nombre conséquent de changements de direction. Alors, le renfort d’un système de guidage était exceptionnellement le bienvenu. Ca tombe bien, Shapeheart m’avait justement offert de tester leur support téléphone universel pour moto.

L’occase était donc toute trouvée pour accrocher cet engin sur le guidon de ma Kawasaki W650. Et quoi de plus simple ? En effet, la base se fixe en quelques secondes, et sans aucun outil, grâce au strap ou aux élastiques fournis. Ensuite ces différents éléments, en silicone, absorbent très bien les vibrations que le moteur peut provoquer. Ils épargnent ainsi à votre appareil de choper la maladie de Parkinson, contrairement à d’autres modèles au montage rigide.

Ceci fait, il vous reste à glisser votre smartphone dans la pochette prévue à cet effet (qu’évidemment vous aurez choisie de la taille appropriée), et à poser cette dernière sur la base précédemment évoquée. Et basta ! Oui, car l’ensemble repose sur un système magnétique breveté, lequel comprend des plaques coupant le champ à proximité de vos composants pour ne pas risquer de les endommager. Les gars ont apparemment pensé à tout.

Est-ce que ça tient ? Plutôt, oui ! Pour ma part je peux en attester jusqu’à 160 km/h, tandis que la marque revendique des essais sur circuit à des vitesses que ma bécane ne saurait atteindre. Les saisons passant, c’est l’état de l’espèce de sangle en élastomère qu’il faudra contrôler. Car avec le temps, c’est peut-être là que pourrait naître une fragilité. A voir… Notez qu’il est possible de ne racheter que cet accessoire, un bon point !

Je reviens sur la pochette, pour préciser qu’elle m’a paru suffisamment imperméable. Malgré la pluie pénible que l’on a affrontée sur la fin de notre trajet, mon téléphone était toujours bien sec à l’arrivée. Elle présente également une ouverture centrale au dessous, pour laisser passer un câble de chargement, et n’empêche pas les interactions tactiles avec l’écran. Il est affirmé aussi qu’elle est compatible avec Face ID, j’avoue toutefois ne pas savoir ce que cela signifie…

Au rayon des menus bémols, citons la présence de reflets plus ou moins agaçants, selon l’éclairage ambiant, et la difficulté que pose le fait de détacher la pochette, la faute naturellement à la puissance de l’aimant. Toute médaille a un revers… Mais voilà les seuls reproches que je peux lui faire ! Affiché à moins de trente balles, ce support téléphone universel pour moto fait le job, avec une simplicité, une discrétion et une polyvalence qui m’ont séduit.

Vous pourrez facilement le transférer d’une bécane à l’autre, et choisir chaque fois au degré près l’orientation de l’écran. Quand elle ne me sert pas je laisse la pochette sous la selle, et ne m’embête même pas à démonter le support qui se fait parfaitement oublier. Pour finir, si mon avis ne devait pas suffire, remarquez que la fiche produit sur le site de Shapeheart en affiche des centaines, pour une note moyenne de 4,7/5 (au moment où j’écris ces lignes).

En résumé…

Les moins :

  • La pochette n’est pas évidente à détacher ;
  • Et sa fenêtre plastifiée peut afficher des reflets.

Les plus :

  • Ce système s’adapte à tous les guidons classiques ;
  • Son installation, très rapide, ne requiert aucun outil ;
  • Il offre une parfaite tenue et une bonne protection ;
  • Autorise les manipulations tactiles du téléphone ;
  • Les éléments du kit peuvent être remplacés séparément ;
  • Le support est discret ;
  • Et le tout abordable.

Pour ce qui me concerne, j’en ferai encore usage à l’avenir ! Certes avec modération, vous l’aurez compris, simplement parce que j’ai l’habitude et le plaisir de me passer de ce genre de technologie. Il n’empêche que, je dois le reconnaître, bien pensé, ce support téléphone universel pour moto sait me rendre service à l’occasion.

Edit du 10 janvier 2022 :
Shapeheart offre désormais, et jusqu’à nouvel ordre, 10 % de réduction aux lecteurs de UPDLT !
Pour bénéficier de cet avantage, saisissez simplement le code promo « UPDLT10 » avant de valider votre commande.

A propos de Susokary :

Ch'timi né en 1978, et motard depuis le berceau qu'aura été le panier de mes vieux, j'ai commencé à rouler de mes propres roues en Honda QR 50, et chevauche aujourd'hui une Kawasaki W650 qui ne demande qu'à être customisée. Encore une "bratstyle à deux balles" ? Web monkey de métier, amateur de bière et passionné de moto, autrefois brasseur de "Chicks and beers", désormais au guidon de "Un pneu dans la tombe", j'apporte ma modeste pierre à l'édifice de quelques entreprises œuvrant dans l'univers motocycliste.

737 articles publiés par cet auteur

Un avis, une question, une réaction ?